#JDRpsychiatrie : RPGaDay 8 à 14

#JDRpsychiatrie : RPGaDay 8 à 14

Hello ! Me voici de retour pour la seconde semaine du RPGaDay 2019 !

 

08/08 : Obscure

(obscure(e), peut définir une personne, un lieu.)

L’évocation de ce mot, « obscure », m’a instantanément fait pensé à un jeu que j’adorerais essayer : Ten Candles de Stephen Dewey.

Le pitch ? Simple :

« Il y a dix jours, quelque chose – ou quelqu’un – a obscurci le ciel. À présent, plus aucune étoile n’est visible, toutes les communications avec les satellites sont rompues et le soleil n’éclaire plus le ciel. Il y a cinq jours, Ils sont arrivés. Personne ne sait qui Ils sont ou ce qu’Ils sont mais deux choses très importantes sont claires :

Ils craignent la lumière.

Ils sont à vos trousses. »

Extrait de PTGPTB*

La particularité ? Dix bougies sont installées sur la table. Toute la mécanique du jeu va tourner autour de réussite, d’espoir et d’échec, entraînant invariablement l’extinction des bougies au fur et à mesure. Je tiens aussi à préciser qu’une des mécaniques du jeu permet d’inscrire des traits de personnalités d’un personnage sur des cartes. Pour l’utiliser ? Facile, on brûle littéralement la carte et elle finit dans un cendrier.

Je peux difficilement vous en dire plus, ne l’ayant pas tester moi même, mais j’ai une vision très distincte de l’ambiance que ça peut distiller ! La pénombre, les bougies qui s’éteignent au fur et à mesure, les cartes qui brûlent, permettant de regagner un peu d’espoir (et de lumière…). Bref, typiquement le genre d’expérience que j’aimerais vivre et faire vivre au moins une fois !

 

09/08 : Critical

(Critique, crucial. (Moment, jet de dé, être critique, critiquer quelqu’un))

Pour ce terme, je vais succinctement vous raconter le « critique » le plus beau que j’ai pu faire vivre à ma table ! (Personnellement, en tant que joueur, j’ai tendance à faire des critiques sur des jets de connaissances ou de recherches…)

Je vais resituer l’action :

Nous sommes à l’atelier Ludi’Rôle, au travail donc, et nous sommes en pleine campagne de Dungeons & Dragons, plus précisément « The Lost Mine of Phandelver », la campagne de la boîte d’initiation. (Excellente petit bac à sable pour découvrir le jeu d’ailleurs !) A ma table ce trouve Alfred, mon joueur Autiste d’Asperger très porté sur le Japon et sans vraiment de « filtres sociales » concernant ses émotions et parfois sa pensée.

La campagne est plutôt bien équilibrée si ce n’est un moment un peu plus périlleux, où les joueurs rencontrent pour la première fois un jeune dragon vert. Après un début de combat effroyable pour le groupe (les fameux souffles draconiques), le combat devient plus âpre et chaque coups portés deviennent de plus en plus douloureux pour les deux camps.

Logiquement, passé un certains seuil de dégât, la bête fuit pour se trouver un nouvel antre… Mais c’est sans compter sur la chance insolente de notre ami Alfred, Samouraï demi-orque ! Alors que la bête est en train de s’envoler pour s’enfuir, ce dernier tente de lui sauter dessus pour pouvoir le combattre en pleins vol… Jet d’acrobatie bien entendu critique : 20 ! Alfred hurle de joie et nous narre comment son guerrier, dans un élan de rage, entame un saut tout en puissance et arrive à s’harnacher à la bête. La tension est palpable à la table car le prochain jet d’attaque va être déterminant. Le dé roule dans la main, il souffle dessus, adresse presque une petit prière et hop, il lance. Et c’est à nouveau un 20 ! Alfred hurle dans la salle, ses comparses se bouchent les oreilles puis applaudissent ! Le dragon va être fauché en plein vol par le sabre du Samouraï … Ce dernier rendra un hommage à son adversaire puis profitera de l’occasion pour récupérer quelques écailles / os, dans l’espoir de faire forger de l’équipement.

Encore aujourd’hui, il m’en parle de son dragon ! Je suis assez fier d’avoir réussi à faire vivre ce moment à la table de l’atelier.

 

10/08 : Focus

(Centre, attention/ intérêt pour quelque chose ou quelqu’un, focaliser l’attention, se concentrer.)

Personnellement, afin de recentrer l’attention, j’utilise les phases de combats avec un plan quadrillé. (Je joue principalement à D&D et ses dérivés)

Rien de tel que de sortir le plan, dessiner deux trois choses et faire pleuvoir les pions symbolisant les ennemis… Le côté presque jeu de société de ces phases, avec le risque de perte d’immersion si on n’y prend pas garde, a le mérite de recentrer tout le monde sur le moment présent. Finit les discussions chacun de son côté pour savoir qui va mettre le feu à la taverne ou qui veut fouiller façon police criminel les lieux afin de chourer des objets de valeurs… Nous sommes en combat, avec les risques qu’ils impliquent, et c’est important que chacun se concentre dessus pour maximiser les chances de réussites !

11/08 : Examine

(Examiner, interroger, fouiller, inspecter.)

Je ne sais pas pour vous, mais moi, à mes tables, mes roublards sont de véritables experts ambulant de la fouille. C’est simple, pas un seul mot de mes descriptions n’échappe à leurs oreilles plus où moins attentives… L’appât du gain, la cupidité pure et simple et parfois le frisson du risque rendent ces personnages limite maniaque lorsqu’il rentre dans une nouvelle pièce…

« Vous rentrez dans la chambre de Fleur de Brume, reine du Château sous la falaise. Son ciel de lit est constitué de somptueux voilages en soie, ses draps semblent doux comme un nuage… Un magnifique tapis représentant une scène maritime siège devant le lit. Sur votre droite, une commode qui semble faite de coquillages et sur votre gauche, une table basse. Dessus semble être disposée un service à thé en argent, reprenant à nouveau la thématique marine…

Ok ! Alors, je vais fouiller la commode, à la recherche du coffre à bijoux. C’est une reine, elle a forcément des trucs de valeurs ! Pis j’vais soulever le tapis aussi hein, j’vais pas me faire avoir par une trappe cachée ! La soie du ciel de lit, ça passe dans mon sac ? Et le matelas là, coup de canif direct pour voir si elle planque rien ! Le service à thé ? Quel service à thé ? (Sourire narquois…) Pendant ce temps là, ses compagnons sont en train d’affronter la dite reine et bien entendu, à son retour dans le groupe, il dira ne rien avoir trouvé de particulier…

 

12/08 : Friendship

(Amitiés)

Ce terme me rappel une interview de Bob Marley, où ce dernier disait que pour vraiment le connaître, lui et les Wailers, il fallait jouer au football avec eux ! Et si finalement, un des meilleurs moyens pour faire connaissance avec quelqu’un était de jouer avec lui ?

La plupart des personnes avec qui je joue régulièrement sont des personnes que j’apprécie particulièrement et je considère certain(e)s comme de très bon amis. J’irais même jusqu’à dire qu’une véritable relation amicale se met en place avec certains jeunes de la clinique. Néanmoins, contrairement à mes relations personnelles, l’amitié devient un « outil », certes précieux, dans le travail psychothérapeutique de la Clinique.

Bref, comme tout autre média, le jeu de rôle est un excellent moyen de rencontrer des personnes et de nouer des relations avec nos pairs !

 

13/08 : Mystery

(Mystère, mystérieux)

Il y a parfois des jeux qui me semblent plus « mystérieux » que d’autres, de part leurs thématiques ou simplement leurs univers gorgés de secrets…

J’ai profité d’une bonne affaire sur le marché de l’occasion pour acquérir la gamme Capharnaüm ! Ce jeu m’avais souvent intrigué lorsque j’en entendais parler mais il planait dessus une certaine aura… L’univers totalement dépaysant, dans une ambiance mille et une nuits, la richesse et la cohérence du background, le monde à la fois si proche et si éloigné de l’histoire de l’Humanité, le rapport à la religion et à la place des Dieux…Autant de thématique forte et pour ma part inspirante.

Je me suis retrouvé face à un univers touffu et je dois dire que c’est plaisant de découvrir ses secrets au fil de la lecture. Plus surprenant, malgré ma connaissance des arcanes du monde, il souffle encore ce sentiment de dépaysement, sentiment que j’espère réussir à véhiculer à ma table car j’ai pour projet de faire jouer la campagne « Le Royaume des Cieux » à mon Club !

Et vous, avez-vous des jeux qui vous semblent mystérieux ?

 

14/08 : Guide

(Un guide (livre ou personne), un manuel de jeu (version jdr), guider (quelqu’un, quelque chose)

Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’ai besoin d’un maximum de retours pour m’améliorer dans ma pratique. Guider et être guidé sont des choses primordiales et de véritable compétences pédagogiques sont nécessaires pour transmettre « la flamme ». J’imagine que bon nombres d’entre vous ont déjà eu des discussions « techniques » avec d’autres MJ, contenant des échanges d’astuces et de précieux conseils.

Jusqu’à maintenant, je n’ai eu qu’une seule fois l’occasion de guider un jeune vers le rôle de MJ. Le jeu en question était Knight, via le kit d’initiation. Pour l’accompagner, je lui ai proposé un triptyque :

  1. Première séance de découverte du monde et des règles via un scénario tout simple, avec le futur meneur en joueur. J’ai profité de l’occasion pour présenter les notions essentielles de l’univers qui interviendront dans le prochain scénario.
  2. Deuxième séance, nous avons inversé les rôles ! J’étais donc joueur. J’ai profité de cette place pour alléger le rôle du meneur en m’occupant de toutes les questions relatives aux règles. Cela a permis au jeune de se concentrer uniquement sur la narration. (Et de rêver d’avoir un co-MJ à l’avenir)
  3. Enfin, pour la dernière séance, j’ai laissé le choix au joueur sur la place qu’il souhaitait occuper. Il a décidé de revenir joueur, ce qui m’a obligé à clôturer la micro-campagne.

J’ignore si c’était un bon modèle et depuis, personne n’a fait signe pour prendre ma place… Les retours étaient cependant très bon et il a pris un réel plaisir à mener !

Tags: