Jérémy GUILBON/ décembre 4, 2018/ JDR Psychiatrie, Jeu de Rôle/ 0 comments

Bonjour ! Poursuivons notre petite excursion dans le monde merveilleux de Monster of the week !

I) Compte-rendu

Séance du 15/07/18 : Monster of the Week

#jdrpsychiatrie

Les aventures d’un jeune MJ en clinique de psychothérapie institutionnelle : Episode 12 : « J’fais un backflip avec mon Skateboard, j’ai besoin d’un jet de dés ? Ecoute c’est tellement classe que je n’en vois pas l’intérêt ! »

Pour ceux qui ne connaissent pas encore mon projet, je suis infirmier dans une Clinique de psychothérapie institutionnelle et j’ai la chance de pouvoir pratiquer le JdR avec des ados hospitalisés. A travers mes compte-rendu, j’essaye de vous présenter ma pratique au près d’un public particulier et les effets « thérapeutiques » possible que j’en tire.

Après un période de pause de plus d’un mois (l’atelier a lieu une semaine sur deux, j’étais en séjour thérapeutique, …) j’ai enfin pu remettre en selle l’atelier afin de poursuivre nos aventures sur Monster of the Week. Le système d’inscription en amont fonctionne particulièrement bien et cette semaine j’ai accueilli trois nouvelles personnes au sein du groupe.

Les nouveaux joueurs :

Coline : Adolescente déjà venue par le passé à l’atelier, qui en garde un très bon souvenir. Elle est hospitalisée pour des troubles qui penchent plus dans le domaine de la psychose. (Perte de contact avec le réel) Pour elle, ce sont principalement des hallucinations acoustico-verbales et depuis un certains maintenant, elles sont moins fortes qu’avant. Ce symptôme ayant quasi disparu, elle peut enfin profiter d’une vie adolescente un peu plus standard au sein de la Clinique et ça fait plaisir à voir ! Par ailleurs, elle a également des troubles de l’élocution. Elle a tendance à parler trop vite et à ne pas articuler. (Elle voit une orthophoniste).
Elle a choisi d’incarner le personnage du Monstre, se tournant vers le Vampire. Elle aurait été mordue, avec son frère jumeau, il y a deux ans. Elle cache encore sa nature au reste du monde, sauf à deux camarades d’universités avec qui elle traque les monstres…
Coline a plus profité de l’ambiance de la séance que de son personnage, enfin c’est ce que j’ai ressenti. Elle a bien rigolé mais elle c’est assez peu impliquée dans le groupe. Heureusement nous avons pu rire du décalage des actions de son personnage et elle a quand même passé un bon moment.

Garfield : Adolescent ayant déjà participé à ma séance « difficile » de D&D5. Il est venu à la Clinique pour travailler sa sociabilité, il serait resté un an enfermé dans son appartement sans parler à personne. Plutôt de bon contact, nous apprenons à faire plus ample connaissance avec lui afin de mieux cerner ses difficultés. Il a choisi d’incarner l’élu et il s’est clairement bien amusé à jouer sur tout les stéréotypes du « Cool » ! (Fils de riche, connu de tous, contact avec les autorités, …)

Yann : Adolescent arrivé il n’y a pas très longtemps pour un syndrome dépressif (idées noires, aboulie, anhédonie, …) Il a rapidement pu se mélanger dans le groupe et aujourd’hui, cela semble aller un peu mieux. Reste un pessimisme certains mais bon, ça ne l’a pas empêché de rire et d’entrer dans la peau de son personnage ! Il a choisi d’incarner un ordinaire, véritable apprenti de l’élu, depuis que ce dernier l’a sauvé d’une frénésie d’une jeune vampire. C’était sa première fois en JdR et je pense qu’il a passé un très bon moment ! Il a pu développer son personnage par petite touche et il donnait très souvent son ressenti. Dynamique très amusante entre lui et Garfield.

Les trois nouveaux joueurs sont particulièrement proches dans le quotidien de la Clinique et ça a été un défi pour moi de les intégrer dans la trame / groupe existant(e). J’ai choisi, comme à la précédente séance, de me focaliser sur eux avant des les incorporer dans le groupe déjà existant. Ils forment déjà un groupe de chasseur de monstres mais dans l’université « rivale » des autres PJ. Le mystère se déroulant chez « eux », j’ai pris un peu le temps de détailler ce campus et les vols qui ont eu lieux dans les différents labos. (J’ai tenté de faire jouer le scénario du livre de base) Cette approche, de scinder la table en début de partie, est véritablement à double tranchant. D’un côté, je trouve ça top pour les nouveaux car ça laisse le champ libre pour explorer le JdR et d’un autre, ça laisse certains sur le carreau. A la dernière séance ça c’était bien passé et là, le résultat est, à mon avis, un peu plus mitigé… Ma fatigue, la chaleur, le fait d’avoir lu rapidement la trame avant font que je n’ai vraiment pas été au top. J’ai eu des difficultés à garder un rythme intéressant, à décrire correctement les lieux, à me baser sur les réponses et indices de mes joueurs… Bref, je suis peu satisfait de mon côté ! Je crois que j’ai voulu directement plonger dans le mystère sans prendre le temps de faire jouer toutes les petites scènes du quotidien qui apportent de l’épaisseur et de la profondeur aux personnages. (Surtout que j’avais matière pour le faire…)

La majorité du groupe était nouvelle à la table et ça a été difficile de faire des connexions logiques pour qu’ils rejoignent la trame existante. Le plus frustrant, c’est que sur le papier c’était vraiment pas dur, mais alors en jeu… Je me rends compte qu’il va être temps de boucler cette « saison » afin de ne pas m’éparpiller dans les différentes trames apportées par les PJ. J’ai quand même pu connecter certains fils conducteurs pour l’affrontement « final ». Cette idée de ville HUB est parfaite pour mon format de jeu, avec un groupe qui n’est jamais fixe, mais plus j’incorpore de perso plus ça devient compliqué, du moins en terme de cohérence.

J’ai du boulot pour la prochaine fois et j’espère bien relever la barre afin d’offrir un final digne de ce nom à cette aventure !

Merci à ceux et celles qui me suivent, je reste disponible pour répondre à vos questions !

Jérémy

 

II) Commentaire

Dernière séance de Monster of The Week à la Clinique. Pourquoi avoir laissé de côté ce jeu pour l’avenir ?

Plusieurs raisons :

  1. L’arrivée de la période estivale, et donc pas mal de monde en vacances
  2. J’ai pleins de jeux à tester ! 😀 (J’en parlerais au prochain compte-rendu)
  3. Je n’arrivais plus à dégager quelque chose de « clair » de la trame initiale. C’était la première fois que je faisais quelque chose d’aussi « suivi » et je n’ai pas su maintenir à flot l’intrigue entre les différents groupes… Manque de préparation ? D’expérience ? D’envie ? La vérité est sûrement au milieu de tout ça !

Voilà pour cette fois ! Les prochains CR aborderont la période estivale, une réflexion sur l’évolution et une dernière séance avec une nouvelle stagiaire, marquant la fin de la saison 1.

Bonne journée à vous !

Jérémy

Share this Post