Jérémy GUILBON/ October 30, 2018/ JDR Psychiatrie, Jeu de Rôle/ 3 comments

Hello ! Me revoilà pour un nouveau compte-rendu.  Au programme cette semaine : changement de jeu, création de personnages et réflexions !

 

I) Compte-Rendu

14/01/2018 : On varie les plaisirs

Les aventures d’un jeune MJ dans une clinique de psychothérapie institutionnelle épisode 3 : “Pourquoi toutes nos approches “pacifiques” finissent-elles en carnage ?”

#jdrpsychiatrie

 Bonsoir à toutes et à tous ! Cela fait un moment que je n’ai pas donné de nouvelles sur ce groupe concernant mon expérience de jeu de rôle avec des jeunes (et moins jeunes) dans une clinique de psychothérapie institutionnelle. (vacances, vie de famille, tout ça tout ça) J’ai pu faire une séance cet après midi donc ça sera un petit compte rendu “à chaud”.

 Tout d’abord, j’ai souhaité aujourd’hui tester Barbarian of Lemuria, afin de varier les plaisirs, à la place de Dungeon World ! (J’étais surtout impatient de l’essayer)

Session de création de personnages faite hier soir, carte et pdf en poche afin d’expliquer l’univers. La création a été plutôt simple, bien que l’absence de classe a été vécue comme un peu déroutante au début. Le système de carrière est, je trouve, d’une élégance toute particulière car elle allie l’historique avec les compétences du personnage.

Mon groupe est constitué de 5 personnes :

Un assassin aillant une addiction à l’effusion de sang (Incarné par un jeune qui jouait paladin à DW)

Un barbare bien stéréotypé mais avec classe (incarné par un homme de 51 ans, 1ere partie de jdr mais fan de l’univers de Conan (Roman, comics et film)

Un Nomade du désert de Beshaar, plutôt touche à tout (incarné par un jeune qui jouait chaman à DW. C’est un jeune toujours un peu en décalage car peu familier avec l’univers, ce qui apporte souvent des réflexions assez humoristiques et décalées ! Par exemple après avoir pacifié un donjon à DW, son objectif c’était de l’aménager afin que des gens puissent faire du tourisme)

Un ancien bourreau qui sait se faire comprendre ( incarné par un jeune arrivé récemment, qui a déjà pratiqué du D&D4 avec des amis)

Une ancienne chasseresse reconvertie en Tentatrice pour raison pécuniaire. (Incarné par une jeune habituée à incarner la magicienne à DW. Elle voulait équilibrer un peu le groupe donc elle a opté pour le rôle “social”)

 Bien entendu la motivation principale c’est la gloire et la richesse, ce qui est parfaitement dans le thème.

 Bref ! Un groupe de bras plus ou moins cassés comme on en voit très souvent Image

J’ai jeté mon dévolu sur un des scénarios du Livre de Base, Krongar et les plaines de la mort. Scénario au demeurant classique mais c’est, je trouve, une bonne porte d’entrée sur l’univers. (Un marchand peu scrupuleux, une jungle étouffante, une tribu qui se prend d’affection pour le sacrifice d’humains à un alligator géant, …)

J’admets l’avoir peu préparé et cela a du se sentir dans la partie, en tout cas pour moi. Je commence à prendre mes aises sur DW et je reconnais que l’improvisation et la création partagée de l’univers est un plus non négligeable lorsque l’on a peu de temps pour préparer un scénario… (Chercher les statistiques d’un monstre, info sur un avantage, …)

Un de mes défauts récurrent lorsque je débute un jeu c’est le dosage de l’adversité : j’ai tendance à être trop gentil ! Cela a du se ressentir car finalement personne n’a été blessé. (L’action héroïque “in extremis” a été utilisé plusieurs fois quand même) Le Zathog (l’alligator) était plutôt violent sur le papier mais mes joueurs ont eu une chance indécente sur les dés, surtout qu’ils ont eu la bonne idée de viser les yeux du monstre. Puis je dois reconnaître que certains de leurs plans étaient plutôt bien construits !

 

Certains patients sont venus assister à la séance et je dois dire que j’appréhendais la présence de spectateur mais finalement ça c’est super bien passé et je ne me suis pas senti gêné par leurs présences. (Je sais me montrer timide parfois Image )

Le rythme a été aussi coupé avec une pause d’une heure au milieu, chose qui a un peu perturbé la mise en place de l’ambiance à mon avis (Engagement à tenir la cafétéria pour une jeune et rdv avec le psychiatre pour un autre)

Le système est plutôt simple et fun à jouer, clairement ! Je vais attendre d’autres parties mais j’ai pris plaisir à l’utiliser et à l’expliquer. (2D6 + carac + compétence ou aptitude martiale +/- difficultés pour faire 9 ou plus) Petite gymnastique pour certains mais je prépare le terrain pour attaquer D&D5.

Quelques actions rigolotes, pas mal de rires, des théories fumeuses, … Bref un jeune groupe de JdR en plein rodages et en plein test des possibilités ! J’ai toujours des retours très positifs de leurs part et je reste persuadé de l’intérêt thérapeutique de cette pratique dans mon milieu professionnel. Cohésion, création de liens et de l’esprit d’équipe, camaraderie, valorisation de l’imaginaire, réflexion, concentration et j’en passe…

Je remercie d’avance ceux qui prendront le temps de me lire et si vous avez des questions, je me ferai une joie d’y répondre en commentaire ou en MP selon la nature du sujet.

Prochain objectif : Essayer un autre one shot sur BOL ou faire tester le kit de démo de Monster of The Week afin de retrouver mon PBTA adoré et surtout changer de setting afin d’évoluer dans un cadre contemporain. Je ne me vois pas encore proposer des campagnes pour le moment mais je pense que ça viendra !

 A très bientôt !

 Jérémy

II) Commentaire

Vous allez vite vous apercevoir au fil des comptes-rendus que je suis très friand de nouveautés en termes de jeux ! Je fais preuve d’une grande curiosité et mon budget loisir passe dans l’achat de bouquins. Nouveaux systèmes de jeux, univers accrocheurs, proposition ludique originale, etc. J’ai besoin de tester pas mal de choses pour trouver chaussure à mon pied et encore aujourd’hui, j’ai une sacrée pile de lecture qui m’attend ! (Actuellement Tales from the Loop et Meute en Jeu de rôle)

Changer de jeu alors que l’on commence à prendre des habitudes sur un autre, ce n’est pas un exercice évident, surtout lorsque le nouveau jeu implique une gymnastique mentale différente ! Bien que le système soit simple, j’ai sous-estimé l’importance de la préparation. Encore aujourd’hui j’ai tendance à me laisser un peu trop emporté par la partie et j’omets les petits détails qui rendent tout de suite plus vivant les descriptions. (Jouer sur les cinq sens, faire des liens avec des historiques, …) 

 

D’ailleurs, c’est un sujet que je n’ai jamais trop creusé, la préparation de partie… Et vous ? Comment faites-vous ? Plutôt livret de 30 pages ou post-it ? 

 

Je vous remercie d’avance pour votre lecture et comme d’habitude, je reste à votre disposition pour d’éventuelles questions !

 

Jérémy

Share this Post