#JDRpsychiatrie saison 2 épisode 7

#JDRpsychiatrie saison 2 épisode 7

Le 16/12/2018 : D&D 5

#jdrpsychiatrie

Les aventures d’un jeune MJ en Clinique de Psychothérapie institutionnelle Saison 2, Episode 7 : « Attends, tu es trop frêle, je passe devant ! Au moment où tu jettes un regard sur ta camarade, tu la vois se transformer de façon fulgurante en un énorme ours … A ouais d’accord ! Ba écoute fonce, je te couvre ! »

Bonjour à toutes et à tous !

Pour ceux qui ne connaissent pas encore mon projet, je suis infirmier dans une Clinique de psychothérapie institutionnelle et j’ai la chance de pouvoir pratiquer le JdR avec des ados hospitalisés. A travers mes compte-rendu, j’essaye de vous présenter ma pratique au près d’un public particulier et les effets « thérapeutiques » possible que j’en tire.

Deuxième séance du week-end, le dimanche donc, où nous poursuivons nos aventures sur la campagne du Starter Set, les Mines perdues de Phancreux. Cette séance était un peu plus « cadrée » car je devais absolument finir à l’heure ! (Les joies de la Nounou) Du point de vue de la campagne, nous approchons de la fin. Ils vont en effet enfin retrouver Gundren Cherchepierre dans le Château des Cragmaw ! 

Le groupe est constitué d’habitués, incluant une nouvelle venue et Samuel. 

La nouvelle, Sabrina, est hospitalisée depuis quelques temps. Elle présente un déficit léger, avec une tendance à l’anorexie. L’hospitalisation est un moyen pour elle de se mettre à l’abri d’une relation compliquée (voir toxique) avec son compagnon et sa famille. Elle a tenu à essayer le jeu de rôle, par curiosité mais peut être aussi  par sympathie aussi envers moi. (Les joies des relations transférentielle :) ) Elle a pu venir observer la séance de la veille et créer son personnage dans la foulée. Elle a choisi d’incarner une druidesse pouvant prendre des formes animales. J’ai volontairement tronqué son personnage de la magie, de façon à ne pas la submerger d’informations pour une première. Elle était un peu perdue, mais notre bienveillance lui a permis d’être guidée durant toutes les étapes de la partie. 

La partie a donc été plutôt rapide, commençant « in media res » devant le château des Cragmaws. Néanmoins, j’ai deux points à développer sur cette partie.

Le premier, c’est la BattleMap. Je l’ai beaucoup trop investi et la partie a vite pris des allures de jeux de plateau. C’est quelques choses que je craignais et malheureusement c’est arrivé… Comme tout outils, au début on en abuse un peu, on a besoin d’en éprouver les limites. Je crois que je vais me forcer à jouer certains combats, ceux qui ne nécessite pas de tactiques particulières, sans. Cela devrait me permettre de remettre sur le devant de la scène les descriptions et l’ambiance, et montrer que ce n’est pas automatique ! 

Deuxièmement, Samuel. Je suis de nouveau sceptique et je dois dire qu’il créé des discussions (très) animées autour de la table. Il se met dans une drôle de position. Son immaturité et son excentricité commencent à créer quelques étincelles. De plus, sa pseudo maîtrise des règles fait qu’il a tendance à ramener sa fraise à tout les instants, y compris lorsque les autres ont besoin de se concentrer. Bien entendu, il parle fort et rit bien gras… Bref ! Autre chose, il est incapable d’agir en groupe. Il joue un rôdeur et à aucun moment il va gentiment dire à ses collègues de passer devant afin de les couvrir, non non non ! Il va partir un peu en solo prendre des risques inutiles, insistants fortement sur ses capacités, … Le pire dans tout ça, c’est qu’il ne prend pas du tout en considération les remarques que lui font les autres ! Immaturité ? Têtu ? Est-ce une carapace qu’il ne faut surtout pas briser ? Est-ce un moyen de tenir l’autre à distance ? Les pistes sont nombreuses et je vais devoir reprendre ça avec lui pour les prochaines fois car j’ai bien senti l’agacement général. Le problème est peut-être plus global, car dans son propre raisonnement, les difficultés ne viennent pas de lui mais des autres. (« Il n’y a pas de harceleur ici, donc je n’ai pas de soucis… ») Je dois rencontrer son éducatrice jeudi matin, j’en discuterai certainement avec elle.

Nous étions finalement sur du Dungeon Crawling pur et dure, ce qui, je pense, a pas mal limité les possibilités de RP (Ne pas oublier qu’ils ne sont pas encore très pro-actif). Néanmoins, la libération de Gundren et l’acclamation au village a été un moment fort, et ils attendent impatiemment la suite. Je pense pouvoir finir la campagne d’ici trois séances. La première sera consacrée à la poursuite de Brocc, le nécromancien revenu des morts pour se venger des PJ (Ex perso de Samuel). Je pense créer un mini donjon un peu corsé et broder un lien avec soi Acérérak ou Stradh, de façon à amorcer la possible future campagne. Ensuite, ça sera la Caverne du Ressac, dernier acte de la campagne. J’hésite à le faire en deux séances où à m’organiser pour commencer plus tôt l’atelier et faire une grosse session. Je verrais avec les joueurs et les possibilités de services. 

Voilà ! 

Encore une fois, je vous remercie pour votre soutien et votre curiosité vis à vis de mon projet !

A très bientôt,

Jérémy