#JDRpsychiatrie Saison 3 Episode 6

Jérémy GUILBON/ mai 15, 2019/ JDR Psychiatrie, Jeu de Rôle/ 0 comments

« Un système de jeu avec des cartes ? C’est curieux non ? Je ne suis pas sûr d’apprécier… 1h30 plus tard … Bon ok, je joue cette carte pour faire entrer dans le scène un PNJ masculin ! Vu qu’on affronte une pieuvre robotique dans du NRD (Nappage Rouge pour Dessert), je pense que mon ami plombier Dédé-LHA-6 va pouvoir venir nous filer un coup de main ! (Et bien entendu il sera activement rechercher pour terrorisme après le débriefing…) »

 

Les aventures d’un jeune MJ en Clinique de Psychothérapie Institutionnelle Saison 3, Épisode 6 : Paranoïa

 

Bonjour à toutes et à tous ! 

Pour ceux qui ne connaissent pas encore mon projet, je suis infirmier dans une Clinique de psychothérapie institutionnelle et j’ai la chance de pouvoir pratiquer le JdR avec des ados hospitalisés. A travers mes compte-rendu, j’essaye de vous présenter ma pratique au près d’un public particulier et les effets « thérapeutiques » possible que j’en tire. 

 

Comme prévu et avec une certaine impatience de la part des joueurs, nous avons fait une petite incursion dans l’univers « dystopicomique » de Paranoïa, la dernière version, éditée par Sans-Détour. J’en profite pour les remercier car c’est grâce à leur don fait à l’atelier que les joueurs ont été tenté pour y jouer ! (Mon engouement à l’ouverture du carton, conditionné par les parties observées lors des Utopiales de Nantes 2018, y est certainement pour beaucoup !)

Au programme, une proposition ludique différente (Coopération mais avec suspicion), un système de jeu original (Des dés, des cartes pour influencer la narration, un plateau si on veut, …) et un scénario d’introduction plutôt bien fait pour découvrir l’univers !

 

1) Vous n’avez pas le niveau d’accréditation suffisant pour lire ce titre

 

Alors Paranoïa, de quoi ça parle et comment qu’on y joue ? Pour un début de réponse, je vais citer le quatrième de couverture :

« L’Ordinateur est votre ami. Faites confiance à l’Ordinateur.
Vous êtes l’un des heureux habitants du Complexe Alpha, l’ultime foyer de l’humanité depuis la [$catastropheinconnue] qui s’est produite il y a [$tempsinconnu] cycles-années.
Si vous lisez ces lignes, c’est que vous n’êtes pas un citoyen ordinaire. Vous êtes destiné à rejoindre les rangs des Clarificateurs – les fidèles et infaillibles agents de l’Ordinateur luttant sans relâche contre les traîtres et les mutants.
Félicitations citoyen, et surtout n’oubliez pas :

Restez sur vos gardes.
Ne faites confiance à personne.
Gardez votre laser à portée de main. »

Juste pour compléter, il faut préciser que tout les joueurs ont de fortes chances de rejoindre une société secrète et bien entendu, ils auront tous un pouvoir mutant ! Bref, du double / triple jeux, avec un bon soupçon d’improvisation et de rebondissement improbable. Pour les curieux, je n’en dirais pas plus, car il est très important d’avoir autant d’informations que les PJ, afin de profiter au mieux de l’ambiance.

 

Et du coup, comment on y joue ?

 

La création de personnage se fait en groupe (dans l’idéal), car elle a pour mission de créer des relations conflictuelles. Autant vous dire que ça met de l’ambiance et que les coups bas commencent directement ! Bien entendu, pour avoir révéler ce détail, mon score de trahison a augmenté. Les citoyens du complexes Alpha doivent être heureux, pourquoi parler de conflit ?

Le jeu utilise des dés à six faces, on additionne carac + compétences, on lance la poignée de dés, on garde les 5 et les 6 qui sont des succès. On rajoute à ça un dés spécial, celui de l’ordinateur. S’il fait un 6, notre merveilleux ami l’Ordinateur vient prendre de nos nouvelles, d’une façon parfaitement et logiquement adaptée. (C’est en général à ce moment que le MJ ce lâche un peu !)

Une autre composante originale se situe au niveau du système de combat. Les joueurs vont chacun avoir des cartes actions, des cartes permettant d’interagir directement sur la narration pendant les combats. Je n’en dirais pas plus mais sachez qu’avec des joueurs imaginatifs, les situations virent très rapidement au n’importe quoi et on se marre vraiment bien !  

 

2) La joyeuse équipe d’infrarouges, fleurons du Complexe Alpha

 

Rémi / Tera-PIE-1 : Un jeune qui était venu il y a fort longtemps (de mémoire sur du Monster of the Week). Hospitalisé depuis un petit moment maintenant, il lui a été diagnostiqué il y a peu un TDAH (Trouble du Déficit de l’Attention avec Hyperactivité) en plus d’une hypertrophie du « moi ». Je l’ai finalement rencontré il y a peu via le jeu de société. L’atelier peut être un bon outils pour lui afin de travailler le travail d’équipe et le rapport à l’autre. Il a tendance à naturellement se mettre en avant, avec une espèce de dédain très défensif… Il n’est pas impossible que cette hypertrophie du « moi » soit un mécanisme de défense face à une très mauvaise estime de lui.

Alfred / Lux-FER-1 : Depuis L5R, il semble que j’ai réussi à l’accrocher à nouveau à l’atelier. Il travaille en ce moment la question de son avenir et de son autonomie. Il a récemment emménagé dans un appartement thérapeutique et il contact plusieurs ESAT. Bonne dynamique en ce moment donc.

Jérôme / Ham-STR-1 : Toujours présent, toujours partant ! Toujours un peu en retrait aussi… Je commence à me demander si son inertie (dans la vie quotidienne comme dans ses projets de vie) présente depuis le début ne commence pas à apparaître dans l’atelier ? Ou alors peut-être que je l’aborde par ce prisme de façon plus globale ? Bref, il est très sympa mais pas grand chose ne bouge depuis bientôt trois ans. Il est sur des pistes de formations dans l’informatique et j’espère que ça débouchera sur quelque chose pour lui.

Raoul / Sans-AME-1 : Également très actif au sein de l’atelier, il était mon numéro deux pour essayer la maîtrise, en l’occurrence sur Monster of The Week. Il a lu les bouquins et depuis plus aucune nouvelles. Dois-je attendre que ça vienne de lui ? Dois-je le relancer ? Par ailleurs, au fil des ateliers, je remarque de plus en plus ses difficultés cognitives. (Lecture, expression orale, compréhension des règles, …) Comme pour Jérôme, il est peut être temps de revenir au format « campagne », afin d’offrir une plus grande amplitude de jeu et surtout que l’usage régulier des règles fassent qu’elles deviennent de plus en plus discrètes…

Anthony / Ad-MIN-1 : L’atelier est toujours un super moment pour lui. Je ne sais pas trop comment le dire autrement, mais je crois que c’est typiquement le type de personne que j’adore avoir à la table. Au delà du fait que j’ai eu la chance d’assister à sa métamorphose dans l’institution (et pas qu’à l’atelier), il est aujourd’hui un joueur présent, prenant des initiatives, n’hésitant pas à jouer son rôle, même si c’est contre l’intérêt du groupe ! Bref une belle évolution !

 

3) Les trépidantes aventures au sein du Complexe Alpha :

 

Le scénario d’introduction est, je trouve, très sympa ! Les joueurs commencent au niveau infrarouge, le niveau le plus bas de la hiérarchie. Une suite d’évènements rocambolesques les guideront vers l’apprentissage des rudiments de la vie au sein du complexe et la structure même des missions qui leurs seront proposés. Volontairement, je n’en dirais pas plus, afin de préserver la surprise aux potentiels nouveaux joueurs. Ce fut assez amusant de rapidement voir apparaître à la table les coups en traîtres afin de récolter toute la gloire ! Néanmoins, il me tarde de faire jouer le deuxième scénario afin d’introduire deux éléments augmentant considérablement l’interaction entre les joueurs : Les sociétés secrètes et les F.O.C (Fonctions Obligatoires Complémentaires). Ces dernières assignent lors du briefing un rôle à chaque participants (Leader d’équipe, responsable du matériel, officier garant du bonheur, …) permettant à chaque joueurs d’avoir des opportunités supplémentaires pour briller / se faire pourrir.

 

Voilà, voilà, les plus perspicaces auront remarqués que je pense de nouveau me diriger vers une campagne. J’ai reçu récemment beaucoup de matériel et je croule sous les possibilités, faisant que je me sens parfois dispersé et que j’ai du mal à me canaliser sur une seule chose… Bref, il faut recentrer un peu tout ça ! La clinique est normalement bien plus calme durant les vacances d’été et si je dois recommencer une grosse campagne, ça sera plutôt vers la rentrée. Par contre, que proposer cet été ? Pour le moment je pense me diriger vers une petite campagne de Sword & Sorcery décomplexée, certainement Beast & Barbarians… A suivre !

 

 

 

 

Share this Post