Mon #RPGaDay : jour 1 à 7

C’est le Premier jour du #RPGaDay, un challenge visant à partager son expérience du jeu de rôle auprès de la communauté et à attiser la curiosité des rôlistes, comme des non-rôlistes !

Disclaimer : Pour éviter de spammer nos abonnés, nous avons décidé avec Jérémy de faire le challenge #RpgaDay en hebdomadaire. Pour ma part, il n’est pas impossible que je complète de vidéos plus explicatives et accompagnées d’anecdotes, mais j’ai le #FrancoVEDA en parallèle. En attendant, j’agrémenterais l’aventure de Gifs et mêmes.

Alors Bienvenu et bonne lecture ! 🙂 


01/08 : Premier-ère 

Rôliste depuis seulement fin 2012, il est évident que j’ai eu beaucoup de premières expériences dans ce loisir ludique et social. Je soufflerais d’ailleurs ma 7ème année de Rôliste assumée en Novembre prochain, c’est dire si le temps passe.

Il y a beaucoup de première fois : la première fois que j’ai joué, mastérisé, entendu parler de rôlistes etc. Jusqu’ici, j’en ai compté 12 et les voici ! 

 

1/ Première fois que j’ai entendu parler du jeu de Rôle : Cela peut sembler bizarre, mais ma première rencontre avec le mot jeu de rôle date du collège, avec le film « Les grands frères » ou des adultes deviennent mentors de jeunes dont un GNistes. C’est un des films qui m’a donné envie d’essayé le jeu de rôle, les murders et cie.

J’ai bien fait un peu de jdr par forum, mais sans système de règles.

2/ Première fois que j’ai rencontré des rôlistes : Je sortais avec un rôliste qui souhaitait absolument qu’on fasse du jeu de rôle ensemble. Moyennement chaude pour aller à une rencontre entre rôliste dans un bar, j’ai été assez vite convaincue par la possibilité du nombre de choix de bières.

Finalement, j’ai trouvé les gens sympas et le concept amusant. J’ai donc décidé de tester de mon côté le jeu de rôle, pour pouvoir voir si c’était un loisir qui pouvait me plaire.

3/ Premier jeu de rôle joué  : Everyday is Halloween (XII singes)

4/ Premier personnage joué : Un enfant avec des supers pouvoirs dans un Londres lugubre du 19eme siècle. Pas vraiment mon univers de prédilection, d’autant plus pour un premier jeu de rôle mais le MJ m’avait proposé à plusieurs reprises (sans relâche presque). Seul point noir du tableau, le copain de l’époque s’est calé sur ladite partie. On s’est disputé juste avant, ce qui n’a pas aidé dans l’interprétation des PJs, puisque son perso aimait le mien, alors que le mien détestait le sien.

J’ai été frustrée par la remarque du MJ m’encensant de compliments à la fin de la partie, sur ma manière de jouer pour une toute première fois. Au point de chercher un nouveau jeu plus à mon goût, pour retenter l’aventure.

5/ Première Campagne jouée : Pavillon Noir, c’est d’ailleurs à la suite de la partie de Everyday is Halloween que j’ai cherché un univers qui me parlait plus, historique et pirate. Quelques jours plus tard, un MJ de pavillon Noir est arrivé sur le forum d’Opale Rôliste et je lui ai demandé demandé directement de lancer une campagne. Je ne sais pas comment j’ai pu être aussi sûre de moi, but it was meant to be. 😉 

Bon, gros défaut de ma part, pour lancer ladite campagne, j’ai du accepter que le copain de l’époque se joigne au recrutement de joueur que je faisais pour convaincre le MJ.

6/ Premier jeu de rôle acheté : Nains & Jardins. On m’a offert des jeux de rôle dès la première année dont le fameux Everyday is Halloween et mon préféré, Cats! La mascarade. C’est pourquoi j’ai mis du temps à acheter de mon propre chef mon tout premier jeu de rôle. J’ai été très séduite sur l’aspect Nain, écologie et points de plâtre. Je ne masterise toujours pas ce jeu, mais je suis en train de l’étudier avec deux trois autres jeux pour pouvoir les faire jouer avant fin 2020. 

7/ Première convention de jeu de rôle faite : Ludicité. Je venais de fêter mes 23 ans la veille avec mes amis, dont de nombreux rôlistes restés dormir sur place. Ménage fait, nous sommes partis dans un squat pour jouer, rire et discuter. J’ai beaucoup apprécié l’ambiance qui se dégageait de l’événement, mais ce n’était rien par rapport aux éditions suivantes que j’ai pu faire.

Du coup, je suis l’événement depuis et ne rates presque aucune édition (juste une) depuis. Je vais même très probablement les aider pour l’édition 2020 sur quelques points d’organisations, sous couvert qu’on trouve un lieu sur Paris ou proche Paris.

8/ Premier jeu de rôle masterisé : Cats ! la mascarade bien sûr, avec quelques amis et un scénario maison qui est aujourd’hui mon scénario phare ou il faut détruire une technologie simiesque qui permet de traduire le moindre miaou exprimés. ça a été du gros n’importe quoi, mais c’est ce qui m’a permis de me lancer pour être MJ en dehors du cercle d’amis

9/ Première convention ou j’ai mastérisé : La COIN à Lille. En 2015, je suis partie pour gérer une équipe de MJ d’Opale à une convention. A priori, je n’allais pas faire jouer mais gérer l’accueil avec un autre rôliste. On a eu un MJ aphone et par peur de manquer de MJ, j’ai décidé de m’ajouter à la liste. J’ai joué 5-6 parties avec des joueurs qui débarquaient à 3h du mat’ en chantant : « On veut jouer a cats ! ».

10/ Premier jeu de rôle écrit : Spirit totem. Une sorte de goshbuster sentimentale ou vous interprétez soit un shaman, soit un totem. Votre mission est d’approcher des esprits totems et de les ramener au velum pour éviter un déséquilibre entre le monde des humains et le monde des esprits. 

Le jeu est en développement depuis et j’arrive enfin à avoir un système, univers que je veux playtestés. Il ne reste plus qu’à poser quelques créneaux et appeler des amis.

11/ Premier concours de jeu de rôle auquel j’ai participé : Game chef en 2017. Je pensais pouvoir soutirer des informations utiles et rédiger un super article dessus pour D1000 et D100 qui étais sur le point de naître. J’ai finit par avoir des idées, douter, écrire, douter, puis après un dernier coup de pied, écrire pendant 24h non stop le jeu juste avant la deadline. 

12/ Première association de jeu de rôle : Opale rôliste, la fameuse association qui fait des rencontres rôlistes dans un bar parisien nommé Les Caves Alliées. Si l’asso a ralentit suite à un défaut de CA complet, elle devrait repartir sur des bases plus saines et axés sur son premier objectif : mettre en relation MJs et Joueurs.


02/08 : Unique

Je crois que j’ai su que j’étais unique lorsque tous les joueurs ont commencés à m’engueuler (épouvantés) parce que je balançais des carambars sur le MJ (pour avoir son attention). ❤

Si vous aussi, vous avez sursauté, bienvenu dans la clique des joueurs lèches-culs en partie. Le MJ est un joueur comme les autres (il a le pouvoir du scénario, mais vous avez le pouvoir de le lui pourrir aussi. Alors … ).

Bon ceci dit, je crois que le Jeu de Rôle est unique, parce qu’il rassemble énormément de qualités, de manières d’apprendre, de rencontrer et de créer des liens. Je ne saurais trop m’étendre sur ce sujet car de nombreux articles en recensent déjà beaucoup.


03/08 : Engage

Ce que j’aime dans la campagne de Pavillon Noir que nous menons, c’est que chacun peut participer au malheur de l’autre. Par exemple, pour retenir l’attention des joueurs, le MJ a mis en place la possibilité de jouer des PNJs dans une scène pour créer du rebondissement .

Il arrive parfois qu’on se défoule mais toujours gentiment. A cela près, qu’a force de jouer certains PNJs, ils vous sont assez souvent attribués d’office comme Côtelette. Une jeune fillette crève-la-dalle qui a toujours raison selon sa façon de penser. Un vrai nid à problème que j’interprète à la perfection.  😉

On a aussi un systèmes de gains de points poser sur des objectifs, des actions ou des rôleplays, ce qui nous pousse à profiter au maximum de certaines scènes pour créer une vraie oeuvre théâtrale style comédie française


04/08 : Share

L’expérience que m’offre le jeu de rôle est à nulle autre pareille. On partage les histoires de nos parties, que ce soit un mât tombé à cause d’un mousse apprenti gabier qui s’endort dans les voiles,  une autruche du néant dans Mage ou quelqu’un qui va poutrer un dragon ou un adversaire avec le truc le plus ridicule du monde (une cuillère ?).

Jouer c’est un moment social et ludique fort et très intéressant. Un ami me disait que pour vendre le jeu de rôle, il fallait parler des soirées boisson et discutailles un peu plan plan que l’on fait étudiant. On ne souvient que très peu de ce qu’on se dit et pourtant c’est social. Alors qu’une histoire vécue ensemble ressert les liens sociaux, d’amitiés et offre un souvenir épique dont on se souviendra encore 20 ans ou 40 ans plus tard.

Je pense également au partage de la narration entre joueurs, qui parfois est assez dure à tenir selon le nombre de joueurs. Mon personnage est l’un des premiers de la campagne et il ne reste plus de l’équipe d’origine, que le MJ et moi-même. La façon de gérer le jeu, l’espace de parole a changé et est devenu plus difficile quand nous avons agrandi l’équipe à 7 joueurs + MJ.

Souvent, je suis obligée de lui faire remarquer qu’il accorde trop de place aux actions/demandes de certains joueurs alors que je venais juste de démarrer une phrase pour poser une question au MJ et pouvant orienter le choix de l’action que je souhaite éventuellement faire. Heureusement, ça évolue en bien depuis, alors on lui pardonne, ou on lui balance des Carambars encore une fois. :p 


05/08 : Space

Je ne saurais trop quoi dire, hormis le fait que je n’ai jamais joué à un jeu Star Wars, cependant, j’ai beaucoup apprécié joué à Star Marx.

Le jeu de rôle du Soviet des étoiles, ou ce sont les soviets qui ont gagnés la Guerre des Etoiles et imposer la culture du Kolka Kola, une boisson qui peut aussi bien aider à regagner des points de vie, faire du carburant, etc. Lors de la seule partie que j’ai fait, nous avions réussi à tuer un blob a coup d’os et créer un fléeau à poulets congelés.

Ce Jeu a un livre sur l’univers qui a été publié aux Editions Léha et à fait un carton à la FNAC. Il ne reste plus qu’à attendre que les auteurs peaufinent le jeu pour le voir venir en couverture rigide.

 

Ah ! Et j’ai joué avec Didier Guiserix à MEGA il y a quelques années lorsqu’il était en pleine ré-écriture. Pour ceux qui ne connaissent pas MEGA, c’est le Jeu de rôle emblématique de toute une génération ayant suivi Casus Belli. Vous êtes des MEssagers GAlactiques, dotés capacités hors-normes leur permettant de se déplacer d’un univers à un autre.

Galaxie et spatial, ce n’est pas très loin. D’autant plus que j’ai eu la chance de pouvoir écrire deux textes pour la nouvelle édition, dans les conseils aux MJs. 

Bref, j’ai pas trouvé de bons Gif pour illustrer, je me suis dit qu’un cookie volant, c’est toujours mieux que rien. Et ça pourrait faire un bon concept de début de scénarios avec des cookies martiens. 😉 


06/08 : Ancient

Je connais beaucoup « d’anciens » Jeux de rôles, dit autrement classiques, mais je n’y ai que rarement joué. Parmi ceux-ci, j’ai mis du temps à faire quelques parties de D&D, le plus vieux jeu du monde, mais seulement sous la version DD5. Je viens d’arrêter pour me concentrer sur de potentielles campagnes de jeux (joueur ou meneur) et quelques ones shots.

Pour le reste, je mentionnerais :  L’œil Noir, Rêve de Dragon, Maléfices, INS/MV, etc. Les systèmes ont l’air très complexes pour certains, je me souviens même avoir pu lire quelques énigmes de l’œil Noir très difficiles. Rien que d’y repenser, je me demande comment les gens faisaient pour les résoudre. 

Je n’ai jamais joue à des jeux Antiques, mais à la lecture de l’univers de Runequest, j’ai été assez attirée pour acheter quelques livres dont je n’aurais peut-être jamais le courage de les mener. Je commence à avoir la collectionnite de livre pour le plaisir et non pour le jeu (c’est très très grave). Un peu comme pour la trilogie ancienne de Scion (achetée 60 € avec écran du MJ et en super bon état) et dont je ne pense pas avoir le courage pour m’entarter les règles tellement c’est conséquent. Enfin bon, qui sait, peut-être que la vie me donnera le courage d’aborder la maîtrise de ces jeux.

Dernière remarque, je n’ai joué qu’un fois un Ancien, ou plutôt la déesse Bastet comme PNJ dans la partie de Scion d’un ami. un moment épique quand les joueurs m’ont vu me gratter les puces dans le cou avec la main. L’imitation parfaite qui a bien surpris et fait rire. 🙂 


07/08 : Familiar

La familier n’est pas toujours accordé dans les parties de jeu de rôle. Cela dépend de l’univers du jeu et de la situation, mais j’aime bien jouer des personnages avec des compagnons plutôt animal, mystérieux ou un peu occulte, voire qui sort un peu de l’ordinaire. 

Dans Pavillon Noir, j’ai commencé avec un chat noir et ait réussit à m’acheter avec mes nombreuses pièces de 8, un superbe perroquet à qui j’apprends à voler des choses plus ou moins légères.

Dans Ynn Pryddein, un jeu de rôle médiéval fantasy, fortement inspiré par l’histoire et la mythologie celtique principalement mais aussi scandinave et germanique, mon sidhe était accompagné d’un corbeau noir. 

Bizarrement, je n’ai jamais réussit à avoir une monture autruche pour ma Naine Paladine dans DD5, ça aurait sûrement été drôle.


 

 

Et c’est tout pour ce première semaine. J’ai été un peu trop bavarde, mais j’espère que cela vous aura plu. N’hésitez pas à me donner vos réponses en commentaires (ou vos liens vers vos rpgaday).