Mon #RPGaDay : jour 15 à 21

Mon #RPGaDay : jour 15 à 21

La série du #RPGaDay continue ! J’espère que ce petit challenge, mon vécu et mes gifs un peu décalés sauront vous divertir un peu. 🙂 

NB : suite à des problèmes de disque dur et d’ordi, l’article a pris du temps pour être rédigé et publié. Le dernier arrivera surement de justesse fin août ou début septembre. Désolée pour l’attente et profitez bien de la lecture.


15/08 : Door

C’est très subjectif comme mot : Porte. C’est familier, il est rare qu’un jeu de rôle n’ai pas de portes dans son décor, ses bâtiments etc. Ce qui me fait penser que je serais agréablement surprise de voir ce que donne un jeu de rôle ou des concepts aussi basique qu’une porte pour fermer un espace, n’existent pas. 🙂

C’est d’ailleurs un élément du décor qu’on décrit peu souvent, sauf quand on veut utiliser une sorte de de pression auprès des joueurs : « vous voyiez une belle porte, dorée, blablabla .. qui semble appartenir à une riche famille, blablabla. ». Je serais curieuse de voir la description d’une simple porte dans un jeu, pour mettre un peu de confusion dans l’esprit des joueurs. Après tout, si le MJ se donne la peine de décrire une simple porte, c’est forcément qu’il y a un truc dans la taverne ! 😉 

Bien évidemment, je vais penser au PMT de Munchkin (Porte-Monstre-Trésor), un jeu qui n’est pas du JDR mais qui m’a fait connaitre l’expression PMT, souvent utilisée par certains MJs dans des dongeons. Je n’utilise pas le PMT, mais il est peut-être tout a fait intéressant dans un dongeon et permet de créer une certaine paranoia au sein du groupe sur le « risque » de l’autre côté.

J’ai aussi beaucoup ri sur le jeu de rôle Pirates, ou un pirate n’ouvre jamais une porte, il la défonce. Ce qui indique aussi pourquoi le pirate ne regarde jamais dans le trou de la serrure pour voir ce qu’il y a dans la pièce. :p 

Pour terminer, quand je suis en partie, choisir un élément qui se déclenche, un évènement, un obstacle me fait toujours penser à un MJ face à différentes portes. Dans le futur, je verrais bien une mini vidéo sur la quête intérieure du MJ en pleine partie, avec une scène ou la caméra passe du MJ à la table, au MJ dans un souterrain devant faire face à plusieurs portes (ou choix), reliés au destin du dé qu’il lance pour finalement se décider.


16/08 : Dream

J’ai déjà raconté dans le précédent article, que nous avions vécu une séance d’immersion imaginative dans un bad trip à la Pavillon Noir (voir le mot Mystery), je ne m’épancherais pas sur le contenu car là encore, il est lointain et un peu flou. Le seul auquel je pense pour l’instant est celui d’un one shot joué il y a 2 ans à peu près : Don’t Rest your head.

Il me semble par contre que certains jeux font beaucoup usages du Rêve, mais c’est une mécanique que je connais peu et qui pourtant pourrait m’être utile pour mon jeu Spirit Totem. En parlant de rêves, je pense qu’il va bientôt falloir que je me penche sur le jeu de Julien Pouard : De mauvais Rêves

Le concept est vraiment super intéressant, travaillé et j’ai hâte de pouvoir le tester lors de quelques parties.


17/08 : One

Il n’y a qu’une seule réponse que je puisse apporter à ce mot : One. Si je devais choisir un jeu de rôle et un seul, ce serait sans nul doute : Cats! La Mascarade.

Ce jeu est une vraie petite lubie pour moi, une obsession parfois même car j’aime les chats et cela se sait. Je crée du contenu pour Cat’s qui sera bientôt publié sur D1000 et D100. J’espère même pouvoir participer au lancement de la V2 dans les 2-3 ans, l’auteur étant toujours en attente d’information de la part de Black Book Edition.

Cat’s, c’est le jeu qui a touché mon petit cœur de Cat Addict et qui mériterait qu’on le fasse jouer un peu plus. Ce n’est peut-être pas le premier jeu niveau monétaire, niveau initiation que je recommanderais puisqu’il existe des versions gratuites avec des systèmes drôlement plus facile, mais malgré tout, ce jeu pourrait avoir une très belle portée auprès de structures telles que la SPA, les refuges d’animaux, etc. Bien évidemment, cela demanderait des scénarios simples et adaptés pour faire comprendre l’enjeu de l’adoption et de la stérilisation de ces animaux. 

18/08 : Plenty

L’abondance de jeux chez le Rôliste, c’est plus une forme de collectionite aiguë que je n’arrivais pas à comprendre jusqu’à il y a peu. Le changement a été de voir la lueur dans les yeux de mon tendre et cher mari, face au ré-arrangement de notre bibliothèque dans le séjour, contenant a 90 % ses livres de JDR.

Le rôliste aime posséder des choses, bien qu’il ne les utilisent pas. En apparence, acheter un jeu pour ne pas y jouer parait – à première vue – un peu stupide. Pourtant, le jeu de rôle allie deux aspects fondamentaux : le jeu et la littérature. Les illustrations elles, sont d’une aide incroyable à l’imagination, notamment lorsque certains aspects sont peu connus de la culture fantastique ou ont un concept proche mais arrangés par l’auteur.

Ainsi le rôliste, aime posséder, mais aussi lire et s’inspirer de jeux. Ce n’est parfois plus le jeu qui devient intéressant, mais son univers, ses mécaniques de jeux, son gameplay, que dis-je, le savoir qu’il offre et qui regroupe un ensemble de connaissance réelle mais également imaginaire.


19/08 : Scary

Je n’aime pas les films d’horreurs, encore moins le jeu de rôle d’horreur. C’est pourquoi il y a beaucoup de jeux auxquels je refuse de jouer quitte à être un peu « Picky » sur les bords. 

Au cours de nos parties, je n’ai pas souvent connu de scènes de peur, mais je suppose que cela viendra. Je ne saurais quoi vous dire, si ce n’est qu’il est surement très difficile de faire peur à ses joueurs et de rendre l’action palpitante, pourtant la peur de mourir, bien utilisée, peut-être un bon driver pour donner forme aux émotions pouvant être ressentis par les joueurs à la table.

Si vous voulez en savoir plus, je vous redirige vers Xyrop : Tuer les PJs


20/08 : Noble

Jouer un noble n’est jamais facile car il n’y a pas de vidéos sur Youtube pour se donner une idée d’un noble à tel ou tel époque. Tout se fait dans l’imagination des écrits que l’on a pu récupérer de ces vestiges passés.

Le cinéma et les séries télévisées en ont fait des stéréotypes parfois compliqués, ce qui souvent tend à illustrer et interpréter son personnage noble d’une manière très réduite. Un trait d’esprit qui m’avait marqué lors du premier colloque Jeu de Rôle, est la phrase suivante : « Comment on joues un elfe? ».

En effet, il est difficile de savoir comment jouer un personnage bien que certains jeux historiques comme Pavillon Noir ou te Deum pour un massacre, endigue assez bien la puissance du noble avec un certain nombre de savoirs et faits. 

Mais il réside toujours trois paliers dans l’interprétation d’un noble : le stéréotype, ce qui est attendu du MJ ou des autres joueurs, ce qui est attendu ou tenté par le joueur qui joue le noble. C’est pourquoi, jouer un noble timide n’est pas toujours bien vu. Pourtant le personnage est surement très intéressant à jouer, mais difficile à tenir, car il faut redoubler d’imagination et d’interprétation pour lui donner corps face aux obstacles et problèmes qui peuvent se poser à lui. Ainsi, beaucoup d’entre nous choisiront la facilité, pourtant un noble est toujours plus qu’un simple noble. Tout comme un elfe, pourrait très bien être plus qu’un elfe qui aime la nature et les fleurs.


21/08 : Vast

Les années passent et bien que j’ai vu passer des noms de jeu de rôle, j’ai l’impression parfois de me noyer dans un océan sans en voir la fin.

C’est aussi ce que j’aime dans le milieu du Jeu de Rôle et encore plus en France, nous créons et quand bien même un concept pourrait paraître épuisé, il peut y avoir de nouvelles versions. On pourrait également penser que les concepts de jeux décalés ou originaux ont tous été pris et pourtant j’ai découvert de très très belles idées de jeux lors de concours.

Spirit Totem a d’ailleurs eu beaucoup de succès sur son concept même si chacun le voyait d’un point de vue différent lorsqu’il était en phase de création : Un univers sombre avec des esprits objets façon manga, un goshtbuster chamanique, etc. Mais c’est encore une autre histoire, je n’en dévoilerais donc pas plus.

Pour le reste, si vous cherchez à vous instruire, le GROG recense tous les jeux de rôles possibles, même les JDRA. Si vous écrivez, n’hésitez pas à leur transmettre vos informations. Et si vous êtes coriaces et pointilleux, il est possible qu’il cherche du monde pour les aider dans leurs équipages.


Sur ce, c’est tout pour cette semaine. N’hésitez pas à réagir. 😉