Octogônes 10, mon baptême de convention

Cette année, et pour la toute première fois de mon existence, je me suis rendu à une convention, et plus précisément à Lyon, à l’occasion d’Octogônes 2019. Petit retour d’expérience…

*  *  *

Debout ! Octogônes nous attend !

5h, je me lève. Je n’ai pas dormi de la nuit : trop excité ! J’avale un café, une tartine, je prépare les sacs (les casse-croûtes ont été préparés la veille).

Je vérifie si les billets sont bien dans la pochette… Oui ! Ils y sont !

Je sors, traverse la pelouse encore humide pour aller réveiller mes ados (ils dorment dans une dépendance) et reviens.

Je revérifie si les billets sont dans la pochette… Ils n’ont pas bougé !

Les enfants se lèvent, avalent un frugale p’tit déj’ et… Go ! Nous voilà partis pour environ 2h de route. Il est 6h.

Route sans encombre. Grâce aux conseils des organisateurs contactés la veille, je trouve très facilement une place de stationnement gratuite à proximité (l’avantage de se lever tôt).

Nous parcourons à pied les quelques centaines de mètres qui nous séparent du lieu sacré et nous y voilà : Octogône est là, devant nos yeux !

Un autre monde

Si tôt le matin, il n’y a pas foule dans la file d’attente (le rôliste moyen n’est pas matinal semble-t-il), et nous passons d’autant plus vite que j’ai pris soin de prépayer et imprimer les billets qui, nouvelle vérification, sont toujours là. Ouf !

L’accueil est agréable, le monsieur en veste, cravate et kilt charmant. Mes ados adorent son style. Moi aussi, mais ça ne m’irait pas.

Le rez-de-chaussé est calme, quelques exposants seulement sont déjà sur place et commencent tout juste à organiser leurs stands. Idem au 2nd étage. Le moment est parfait pour effectuer un tour de repérage bien nécessaire. Je me sens un peu comme un tétard dans l’Atlantique. Qu’ai-je fais de ma boussole ?

Pour tous les goûts

Les premières marques prises, je cherche de suite à trouver l’espace JdR et le stand des Courants Alternatifs où j’espère voir IRL pour la première fois depuis 4 ans mon ami Jsan de Multiversalis.

Mes enfants eux sont plus attirés par l’aspect graphique et espèrent rencontrer des illustrateurs, designers, etc… Ils ont aussi très vite repéré le coin Jeux Vidéos.

Mais il y a aussi des espaces dédiés aux wargames, aux légos, aux jeux de société, au GN, aux jeux de cartes, et j’en passe. Tous les courants ludiques ou presque sont représentés. Nous sommes là dans un temple du jeu, ni plus ni moins !

Des rencontres

Pour moi, Octogône est l’occasion de rencontrer enfin, ou même voir seulement, tous ces gens avec qui j’échange ou que j’admire, cachés que nous sommes derrière nos pseudos, nos avatars, nos écrans, nos claviers…

Je l’ai dit, il y a d’abord Jsan, alias Jonathan Sanchez de Multiversalis, avec qui nous avons rendez-vous au stand Courants Alternatifs. Je ne l’y trouve pas, pas si tôt.

Mais j’y rencontre Cendrones, alias Julien POUARD, de Trop Long ; Pas Lu, a qui je dois faire l’impression d’un mec perché tellement je suis  encore paumé et un peu dans le gaz. Il me faut du temps pour faire le lien entre ce sympathique personnage qui me présente le stand, et le créateur entre autres de « Sublime créature ».

Les rencontres, vont ainsi se poursuivre toute la journée. Mes ados sont hilares chaque fois que je me présente à quelqu’un en disant « Je suis Yaakab »… Faites des enfants…

Il y a aussi celles et ceux que je vais reconnaître sans oser aller les saluer (timidité quand tu nous tiens), celles et ceux que je n’ai pas trouvés, celles et ceux que sans doute je n’ai pas reconnus…

Pour n’en citer que quelques-uns, connus ou non, il y avait là donc

  • Jonathan « Jsan » SANCHEZ, fondateur de Multiversalis ;
  • Julien « Cendrones » POUARD de TL;PL ;
  • mon ancien compagnon de table devenu designer chez AGATE Editions et pour D1000&D100, Fabien « Amatzu » GEST ;
  • Bastien « Acritarche » WAUTOS de Designed By Acritarche, traducteur et auteur d’ouvrages pour Dungeon World ;
  • Samuel ZITTERMANN, MJ talentueux, auteur de vidéos très suivies et de tutos pour Roll20 ;
  • Guillaume Jentey, auteur de jeu poétiques et qui vous font du bien ;
  • et bien d’autres.

Des découvertes

Mes ados ont été initiés à la peinture sur figurines et ont adoré. De mon côté, j’ai vu plein de choses, mais peut-être même trop. Si bien que je ne savais pas vraiment où donner de la tête et que j’ai plus survolé cette convention qu’autre chose. 

J’ai néanmoins pu tester pour vous deux jeux : Milky Monsters de Guillaume Jentey, et Gobelin qui s’en dédit de chez Posidonia Editions. Je vous parlerai très prochainement de ces deux jeux qui valent le détour.

Un bilan ? Non : une promesse

Fabien « Amatsu » GEST et Jonathan « Jsan » SANCHEZ ont mis le doigt là où ça fait mal : « Mais toi Jacques, t’as rien apporté ? Ton jeu, Damnatio ? Tu ne le fais pas playtester ? »

Oui, c’est ce qu’on appelle une belle occasion manquée. D’autant que certaines de mes dernières créations étaient exposées sur le stand des Courants Alternatifs, mais je n’avais pas prévu de les faire jouer. Je n’étais pas prêt psychologiquement (Timidité encore une fois…).

Donc l’an prochain c’est décidé : Je serai à Octogônes et j’animerai mes propres jeux !