Interview de la Boite à Cookies : le podcast participatif des expériences

Rencontré en convention pour leur petite capsule de café, le Café Nonobstant a depuis beaucoup évolué sur le format de podcast proposé. Je suis donc partie secouer le bocal (à cookies) afin de vous parler de podcast participatif des expériences grâce à AsgardOdin.


NB : Si vous avez peur de rater une boite à cookies, rdv dans l’agenda rôliste pour importer l’évènement récurrent dans votre agenda personnel. 😉

 

Kinayla : Bonjour AgardOdin, est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

AsgardOdin : Eh bien, c’est une excellente question ! C’est toujours compliqué de se présenter en quelques mots, on a toujours du mal à savoir ce qu’il faut dire. Moi je suis rôliste, je revendique cette étiquette sans fierté aucune, juste parce que c’est ma passion et voilà c’est tout. Je suis aussi du coup le directeur éditorial du Nonobstant Café et le responsable de la boîte à cookies, le podcast participatif que le Nonobstant Café héberge.

 

 

Kinayla : Le café nonobstant, c’est le nom de votre site mais il est aussi très lié à un autre podcast qui a pris fin il y a peu. Est-ce que tu peux nous en parler et expliquer ce changement culinaire qui passe du café aux cookies ?

AsgardOdin : Avant on n’avait pas un podcast qui s’appelait Nonobstant Café mais la capsule de café et ses dérivés d’ailleurs, puisqu’on avait aussi la capsule de chocolat et la capsule de verveine. C’était des podcasts entièrement participatifs et la boîte à cookies en est clairement un héritier direct. On en a gardé tous les principes : entièrement ouvert à toutes et tous, sur des thèmes larges. On abordait un thème avec 7 à 10 questions, mais le thème n’était connu que le jour même du podcast, c’est-à-dire le dimanche matin. Maintenant le thème est connu en début de semaine, et on discute le dimanche matin d’un condensé des questions posées par tous et toutes celleux que le sujet intéresse!

 

Kinayla : Tu dis que ce sont des podcasts participatifs, comment ça se passe pendant le podcast ?

AsgardOdin : Ces podcasts ont pour but d’être entièrement participatif comme je disais, ils sont enregistrés tous les dimanches matin sur le discord du Bocal et ils sont ouverts à tout le monde. On répond à un thème qui s’articule en plusieurs questions variées et successivement, chacun son tour, on parle de son expérience, de son avis sur la question concernée, etc. jusqu’au moment où on a plus de questions et on a fait le tour du sujet du matin. Pour nous, c’est une valeur essentielle, que ce soit dans les capsules de café avant ou dans la boîte à cookies aujourd’hui, c’est vraiment très important que ça soit ouvert à tout le monde.

Kinayla : Qu’est ce qui fait selon toi la spécificité/différence de ce podcast par rapport aux autres ?
AsgardOdin : Il y a déjà énormément de podcasts sur Internet, de jeux de rôles, qui sont très bien. Et d’ailleurs ils sont pour certains, beaucoup plus recherchés sur des thèmes que nous on traite aussi et on avait pas du tout la prétention de faire mieux. Nous, ce qui nous anime et c’est aussi pour ça qu’on aime faire ces podcasts en conventions, c’est d’essayer de récupérer des expériences diverses et variées sur plein de sujets.
En fait on se rend compte qu’on a tous une expérience, on a tous quelque chose qu’on a vécu, on a tous un avis sur des sujets rôlistes et l’important ce n’est pas d’avoir le meilleur, ce n’est pas de pouvoir expliquer pourquoi le nôtre est mieux que les autres. C’est juste un condensé en fait. La boîte à cookies, c’est surtout ça : des discussions qui tournent autour d’un thème et c’est un condensé d’expériences.
On ne demande pas d’experts. S’il y en a c’est cool, s’il n’y en a pas ce n’est pas grave. Parce que personne n’a vocation à l’être plus que ça dans la boîte à cookies. L’important pour nous c’est d’avoir un grand résumé d’expériences et beaucoup de partage.

 

Kinayla : Il y a quand même un léger changement entre la capsule de café et la boite à cookies, on peut maintenant participer au thème en amont, ce qui n’était pas le cas avant. Comment tu expliques ce changement ?
AsgardOdin : A l’époque de la petite capsule de café, le thème et les questions restaient secrètes jusqu’à ce que l’on démarre le podcast. C’est moi qui faisais toutes les questions et c’est aussi une des raisons qui nous a poussés à passer à la Boîte à Cookies. J’ai bien conscience et je le dis en toute franchise et honnêteté, que je ne pouvais pas traiter tous les angles d’un même thème parce que j’ai mes propres biais comme tout le monde et du coup je savais que je passais à côté de certaines parties du sujet. Dans la boîte à Cookies, paradoxalement, puisqu’on est plus nombreux à se poser des questions ensembles, on arrive généralement à recouper à peu près tous les angles d’un thème.

On a un petit peu allégé le concept parce qu’on sait et on a constaté aussi qu’en donnant le thème en avance, certaines personnes vont se déplacer, chose qu’elles ne faisaient pas avant, et tout ça est enregistré en ligne, donc si vous lisez ça sur D1000 et D100, bah n’hésitez pas à nous rejoindre.

Kinayla : Oui il y a une forme d’émulation, chacun peut rebondir et approfondir une question vue, un angle auquel on n’a pas pensé. Ça change de l’époque où les gens te « harcelaient » pour obtenir le thème. Est-ce que tu peux nous donner un petit exemple et le déroulé de la boite à cookies ?
AsgardOdin : Harceler c’est un peu fort, mais j’ai eu des taquineries de gens qui essayaient de me corrompre pour avoir les questions oui. Et ça n’a jamais fonctionné !

Pour le reste, on essaie de partir sur des thématiques qui sont assez larges comme par exemple l’un de nos derniers podcasts était : Handicap. Et comme question, on a eu par exemple : « Peut-on utiliser le jeu de rôle pour faire prendre conscience du vécu des personnes handicapées ? », puis après les gens répondent à cette question-là.
Le principe est que je donne le thème en avance dans le but d’accrocher le maximum de questions que les gens peuvent proposer en amont du podcast. Ces questions que les gens posent autour de ce thème, on peut en avoir parfois 40 ou 50 et elles se recoupent un peu. Donc je les extrait, les combinent et j’en retire une liste de 7 à 10 questions maximum qui seront traitées le dimanche matin. La seule chose qui ne change pas, c’est que personne ne connaît les questions choisies et qui seront traitées lors du podcast. On garde encore un peu de mystère.

 

 

Kinayla : Tu as parlé tout à l’heure du poste de directeur éditorial du site Le Café Nonobstant, mais aussi d’être le responsable de la boîte à cookies. En quoi ça consiste exactement ton poste exactement et quel serait son terme culinaire ?

AsgardOdin : Alors en réalité, ces postes n’ont jamais été définis, parce qu’en réalité c’est bien plus une blague qu’un véritable poste. On est en fait trois derrière le café nonobstant : Il y a moi, notre ami Calaad qui en est le super gestionnaire technique et on a l’ami Gherhartd qui lui est comme moi en réalité. C’est juste que un jour autour d’un article, ils m’ont bombardé responsable éditorial et du coup je rigole beaucoup trop à dire que je suis responsable éditorial mais pour faire simple c’est moi qui fais la pub sur les réseaux sociaux et qui essaie de trouver des gens qui veulent bien écrire des articles.

Et j’anime les podcasts nonobstant (Capsule de café-chocolat-verveine puis boîte à cookies), C’est à dire que c’est moi qui fait et qui prépare le thème, les éléments de com, qui enregistre le podcast, le monte et le publie.
Et voilà, ça doit être à peu près tout et du coup si j’étais un élément culinaire, je dirais que je suis la salade. Ce n’est pas très bon mais ça fait joli, je ne me sens vraiment pas comme étant le cœur du Nonobstant Café. C’est d’abord ceux qui écrivent sur le Nonobstant Café et ensuite ceux qui lisent, moi je suis juste la salade du burger c’est à dire ça fait joli et ça agrémente le plat mais c’est aussi bon sans pour répondre à ta question.

Kinayla : J’aime beaucoup cette métaphore de la salade. Tu es donc une partie technique : la salade. Et ce qui fait l’ensemble du Nonobstant Café, c’est surtout ce qui lui donne de la saveur et de la couleur, soit les gens qui écrivent sur le blog et participent aux podcasts au fur et à mesure des mois.

AsgardOdin : Exactement ! Tout seul, je ne sers à rien.

Kinayla : Tu parlais à l’instant de publicité sur les réseaux sociaux, mais vous allez également en convention pour promouvoir le podcast et attirer du monde pour y participer. Tu publies généralement sur quelles plateformes pour faire de la pub ?

AsgardOdin : On passe principalement par Twitter, on a un Twitter Nonobstant Café. On a aussi un facebook mais il faut bien avouer que facebook j’ai l’impression que pour ce genre de choses c’est un peu mort, un peu difficile d’atteindre du monde via la page.
On a fait beaucoup de conventions virtuelles, c’est une des conséquences positives (sans jeu de mot) du covid.  Les conventions se passent beaucoup en virtuel donc c’est beaucoup plus simple pour nous de pouvoir y participer et c’est quelque chose qui nous tient à cœur. Déjà parce qu’on aime bien le Nonobstant Café et on aime ce qu’on fait depuis plus d’un an, donc on cherche évidemment à en faire la publicité et à promouvoir ça. Et également, ça permet de rencontrer plein de rôlistes qu’on ne croiserait sans doute pas ailleurs.

C’est quand même une audience plutôt confidentielle même si notre votre retour sur un an déjà, c’est quand même plus de 22 000, 59 podcasts, 47 pays représentés chez nos visiteurs, donc ça nous a fait très plaisir quand on a découvert ces statistiques. Mais on sait qu’on reste une audience un peu confidentielle malgré tout car on parle de sujets de rôlistes qu’on pourrait appeler “coupage de cheveux en quatre”.

Donc la convention ça nous permet de rencontrer plein de gens qui font du jeu de rôle à leur façon et comme j’ai dit tout à l’heure un des éléments importants pour nous le podcast de la boite a cookies et nous en général pour le café nonobstant, c’est vraiment qu’il n’y a pas de pression, il n’y a pas de responsabilité, il n’y a pas de légitimité à avoir donc tout avis est intéressant.
Ce qu’on cherche, c’est retrouver des expériences, des partages d’expériences. Une des valeurs clés à mon sens, c’est d’offrir à tout le monde la possibilité de donner son avis, son expérience pour le ou la partager et que ça fasse plein d’étoiles dans les yeux ou les cerveaux des gens qu’ils lisent (ou écoutent) à ce moment-là ou un autre moment plus tard.

 

 

Kinayla : Tu m’as expliqué comment tu choisissais un peu parmi des questions combien tu en pioches, mais comment tu fais par contre pour choisir les thèmes hebdomadaires d’une semaine sur l’autre ?

AsgardOdin : Ah, il y a des secrets qui doivent être révélées à D1000 et D100 alors qu’ils ne l’ont jamais été ailleurs ? *rires* Alors la réponse c’est que ça va surtout dépendre beaucoup de mes communications et de mes échanges dans la semaine. Je passe beaucoup de temps à parler de jeu de rôle dans la semaine notamment sur le discord du bocal mais pas que, chez Bidule JDR aussi, deux supers discords que je vous encourage à suivre. Je lis beaucoup de trucs sur le jeu de rôle sur le forum Casus No, sur D1000 et D100, bref sur plein de supports différents. J’écoute aussi un peu quand j’ai le temps mais c’est plus compliqué d’écouter pour moi et donc du coup il va y avoir un thème qui va me parler, qui va résonner avec ce que j’ai lu dans la semaine, avec une question que je me pose aussi. La boite à cookie et avant elle la capsule de café, c’est aussi beaucoup pour avoir des réponses à des questions que moi je me pose donc je me dis que je ne dois pas être le seul.

 

 

Kinayla: Quelle est la pire question que tu as reçue pour la boite à cookies, ou qui t’a marquée ?

AsgardOdin : Alors j’ai ce problème de n’avoir qu’une mémoire assez fragmentaire, mais je n’ai jamais reçu de mauvaises questions. On a de la chance, on a une communauté assez incroyable là-dessus et donc pour le coup on a toujours eu des questions intéressantes, intelligentes et ou bien formulées. L’écueil principal c’est qu’évidemment beaucoup de questions se recoupent mais ce n’est pas grave parce que du coup je les regroupe aussi mais non je n’ai pas souvenir d’une question qui m’a particulièrement marqué comme étant terrible.

Moi les questions qui me marquent toujours ce sont les questions que je ne me serais pas posé. Il y a plein de questions qui m’arrivent ou je me dis que je n’aurais pas traité ce sujet tout seul mais là, du coup, parce qu’on est plusieurs à poser les questions ensemble et ben bien on l’a. Ça permet de découvrir des nouveaux questionnements de thématiques effectivement, il y a des choses qu’on ne connaît pas comme les expériences qu’on n’a pas vécu tout simplement.

 

 

Kinayla : C’est quoi le record de participants du coup d’une boite à Cookies ?

AsgardOdin : On doit être à peu près dans les mêmes niveaux je dirais que pour la capsule de café, je n’ai plus les chiffres en tête, mais ça tourne entre 15 et 17 il me semble enfin entre 15 et 20 quoi au maximum.

 

 

Kinayla : C’est super. On a parlé du site du Nonobstant Café, qui héberge donc tous les podcasts tel que la capsule de café ou la boite à cookies. C’est un site ou on retrouve aussi des articles et qui est assez jeune, vous venez tout juste d’avoir un an. C’est la raison pour laquelle je l’ai trouvé tardivement, alors que je tiens un annuaire des blogs francophones.
On a beaucoup ri de notre lien de parenté en convention, c’est un peu le cousin de D1000 et D100, est-ce que tu peux nous présenter un peu plus ce pan du site ?
AsgardOdin : Tout à fait. Alors c’est un peu effectivement le cousin de D1000 et D100. On est toujours la recherche d’auteurs mais notre principe à nous, ce n’est pas forcément d’aller chercher des auteurs. Ce qu’on voudrait c’est réussir à faire connaître notre démarche un peu plus et après les auteurs viennent se servir de nous. Parce qu’en fait nous c’est vraiment notre concept, c’est-à-dire que de principe même l’essence du Nonobstant Café.

On s’est posé la question quand on l’a lancé, on était plusieurs à vouloir écrire autour du jeu de rôle mais aucun d’entre nous n’avait envie de tenir son propre blog personnel. C’est du temps et de la gestion et ce n’est pas toi qui vas me dire le contraire. Nous avons donc lancé un site en commun et c’est comme ça qu’est né le Nonobstant Café. On est toujours à la recherche de gens qui veulent écrire et qui n’osent pas se lancer. Ils posent leurs textes, il n’y a pas d’obligation de régularité, il n’y a pas d’obligation de publication, la personne vient et écrit son article et nous on assure toute la partie maintenance et technique, plus la publicité et c’est tout. Il faut juste que ça correspond à nos valeurs sur l’accessibilité, l’inclusivité et le respect des autres.

KInayla : Merci pour cette belle interview AsgardOdin, c’est un timing parfait pour faire découvrir votre podcast, mais aussi je l’espère, inciter du monde à vous rejoindre pour votre 60ème podcast participatif.

1
Share this post:
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Share this post
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Author
Articles récents :