#JDRpsychiatrie : N’est pas vraiment mort…

Cela fait bientôt une année que je n’ai pas donné de nouvelles de l’atelier Ludi’Rôle. Comme pour tout le monde, le COVID a fortement impacté mon quotidien et j’ai eu du mal à trouver l’envie / le temps / l’intérêt à reprendre ma plume pour continuer mes comptes-rendus.

J’avais initialement prévu de vous narrer l’expérience du confinement à la Clinique, aussi bien pour vous parler de la singularité de la situation, que de ce que cela nous a apporté et ce que nous avons pu y faire. Nous avons fait pas mal de jeux de rôles, car c’était une des rare activité facilement praticable dans le strict respect des gestes barrières… (Dés et crayon perso, plastification des fiches de perso pour les désinfecter, …).  L’idée reste pour le moment au stade de brouillon et je verrais si je la développe ou non.

Aujourd’hui, je vais plutôt me tourner vers l’avenir et vous présenter le projet de séjour “Rando’Rôle / Ludi’Rando” (Nom encore à définir). Il me semble que j’avais pu esquisser l’idée lors de précédents articles et durant l’année 2020, le projet a mûri. Je vais partager avec vous le document que nous avons soumis à l’association et à la Clinique, et qui vient d’être validé !

 

Projet Séjour « Rando Ludi’Rôle »

 

 

Moniteurs : Jérémy, Alexandre et Roxane

Période : Dimanche 16/05/21 au Samedi 22/05/21

Présentation et objectifs du séjour :

Le jeu de rôle est un média qui peut offrir une véritable fenêtre sur la culture (littérature, cinéma, musique, …). Néanmoins, nous avons souvent tendance à rester assis sur des chaises et c’est notre imagination qui va faire le plus gros du travail. Et si nous arrivions à concilier dépense physique, culture et pratique du jeu de rôle ?

C’est la lecture du jeu « Meute », de Julien Moreau qui nous a donné l’envie d’initier ce séjour. La proposition ludique est la suivante : les joueurs vont incarner des êtres humains possédant en eux l’âme ancestrale d’un loup. Ces âmes vont former une véritable « meute », avec ses rôles et fonctions (dominant, protecteur, curieux …) parfois en contradiction totale avec le caractère de l’hôte. Le cadre prend place dans des lieux reculés de la France, en se frottant aux mythes et légendes de notre pays. Pour ce séjour, c’est la région du Gévaudan et sa célèbre « bête » que nous allons explorer.

Afin de pousser un peu plus l’immersion, nous allons nous même former une meute et explorer la région en sac à dos, en itinérance, de gîtes en gîtes. La journée, nous découvrirons la région de façon physique et le soir, nous explorerons le côté mythologique via le jeu, avec en tête les paysages parcourus durant la journée. Difficile de le prévoir, mais nous imaginons déjà une forme de communication consciente et inconsciente entre les événements de la journée et le cadre projectif qu’offre le jeu de rôle. Nous avons proposé à Roxane de nous rejoindre sur le séjour, afin de pouvoir travailler sur une forme de restitution et enrichir nos réflexions. (Publication, écrit, vidéo, …)

Nous comptions initialement parcourir le Chemin d’Urbain V, jeune sentier de randonnée, mais finalement, pour des raisons pratiques, nous irons sur le célèbre chemin de Stevenson. (Sentier mieux balisé, plus d’offres d’hébergements, …). Nous nous organiserons de façon à n’avoir que la marche et le jeu à gérer. Nous serons en demi pension et le panier repas pour le lendemain midi sera fourni par les gîtes.

La randonnée du Gévaudan sur le Chemin de Stevenson fait environs 60 km. Afin de garder un peu d’énergie pour les sessions de jeux, nous allons le parcourir en 5 jours. Nous déposerons le véhicule au premier gîte et une personne prendra le taxi à la dernière étape pour récupérer notre véhicule.

Nous comptons emmener 4 patients, si possible ayant une certaine affinité avec le jeu de rôle.

Le parcours :

 

 

 

Dimanche : Clinique – Naussac ou Langogne ou Brugeyrolles

Lundi : Naussac ou Langogne ou Brugeyrolles (+ court) – Fouzilhac

Mardi : Fouzilhac– Luc

Mercredi : Luc – La Bastide-Puylaurent

Jeudi : La Bastide-Puylaurent – Chasseradès ou l’Estampe

Vendredi : Chasseradès ou l’Estampe – Bleymard.

Samedi : Bleymard – Clinique

Nous avons dans l’idée de parcourir environs 15 km par jour. Nous sommes dans l’attente du topo guide de la Fédération Française de Randonnée afin d’affiner au mieux notre parcours et les offres d’hébergement, c’est pour cela que le budget demandé est pour le moment provisoire (Dans une moyenne haute)

 

Budget demandé :

 

Part Clinique :

Hébergement 1/2 pension + pique-nique : 55+8 x 7 = 441 euros / jour soit un total de 2646 euros.

(Cette part risque d’être revue à la baisse une fois le guide entre nos mains)

Pique-nique préparé à la Clinique du Dimanche midi : 35 euros

Frais de route (Essence + péage) : 40 x 2 + 22,80 x 2 = 125,60 euros

Total Part Clinique : 2806,60 euros

 

Part Club :

Achat du Topo-guide : 20,30 euros

Frais divers (pansement, nourriture, boissons, lessive à main …) : 150 euros

Taxi du retour : Environs 100 euros

Total Part Club : 270,30 euros

 

Total du séjour : 3076,90 euros

Participation patient : 50 euros / patients : 200 euros

 

Liste de matériel à prévoir : (en cours de réflexion) Sac à dos, bonnes chaussures + chaussettes, Sac à viande (sac de couchage en tissu), cape de pluie, un change, Minimum 2L d’eau chacun, mini trousse de toilette, une serviette, couvre chef, lunette de soleils, PQ, mouchoirs, veste chaude, maillot de bain, pilulier perso, …

Selon les finances de chacun, peut-être que le Club sera ponctuellement sollicité pour participer à ces achats. (contrat, vente de crêpes, …)

Trousse de soin : Premier secours, crème solaire, nécessaire à ampoules, Niflugel, biafine, Strap, …

 

 

Voilà voilà ! C’est un peu “brut de pomme” et nous poursuivons notre réflexion. Nous avons quasiment finalisé la réservation des gîtes (Il nous en manque un, perdu au fin fond de la cambrousse, difficilement joignable… Rustique et typique donc parfait pour l’ambiance !). Nous commençons à songer aux personnes que nous souhaiterions emmener pour l’aventure et une fois le “casting” fait, nous pourrons commencer les réunions / repas de préparation.

Concernant la forme du retour, il faut que nous le définissions entre nous, mais l’idée de faire un carnet de voyage via ce blog me semble être une chouette idée que je soumettrais au groupe. De même, nous réfléchissons à un retour d’expérience un peu plus poussé à destinations d’autres professionnels de santés. Nous avons la chance d’embarquer dans l’aventure Roxane, une psychologue ayant rejoins la Clinique il y a quelques mois, et c’est clairement notre personne ressource pour enrichir la réflexion sur l’utilisation du JdR dans un cadre thérapeutique.

 

J’espère pouvoir revenir rapidement vers vous afin de vous tenir au courant de l’avancée du projet.

Ludiquement vôtre,

Jérémy

0
Share this post:
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Share this post
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Author
Articles récents :