Kaysersberg 2022 : une année féline pour Cats ! La Mascarade

Il m’aura fallu 4 ans pour revenir, mais quelle joie de revoir Kaysersberg et d’y faire jouer de nouveau du Cats ! La Mascarade ! Kaysersberg c’est beaucoup plus qu’une convention normale, c’est ma madeleine de Proust rôliste.

FESTIVAL

 

Le festival du jeu de rôle de Kaysersberg a tenu sa 16ème édition sur le thème « La science-fiction : Aventures Interdimensionnelles dans l’espace-temps » en investissant le centre-ville historique, ses rues et quelques bâtiments dédiés aux stands et tables de jeu de rôle.

Le soleil était au rendez-vous tout au long du weekend et les rues étaient remplies de personnages en costumes, avec des animations entre les deux clans : Les gentils (les flops) et les méchants. C’est à se demander comment certains ont pu résisté à la chaleur (22 °C) avec des accessoires en mousses qui chauffent vite.

Les tables de jeu de rôles étaient réparties entre la Badhus (maisons des bains), la forge (une nouvelle petite salle près de la Badhus), la mairie et la Mushikhus. Il y avait cependant, moins de Meneurs de Jeux que ce que j’avais connu en 2018 et le festival a ouvert samedi matin, 27 tables de jeu de rôle en parallèle (non pas 40 comme annoncé dans mon précédent article, j’ai du mal comprendre le nombre donné). C’est 5 tables de plus qu’en 2018.

Les stands éditeurs se trouvaient toujours en rez-de-chaussée de la mairie, pas loin de l’accueil du Pôle JDR, avec de nombreux noms comme Black Book Edition, JDR Editions, Studio Deadcrows etc et bien évidemment le stand loterie. Une grande tente blanche a accueilli la partie jeu de plateau sur la place à droite de la mairie, alors que la buvette du festival, anciennement dans la cour intérieure de la mairie en 2018, s’est vu téléportée en face de l’entrée de l’église.

 

J’ai trouvé cela un peu dommage car j’ai beaucoup aimé le cadre de la buvette en 2018, proche des tables de JDR de la mairie, mais la buvette a surement du toucher plus de monde en étant visible de la rue et le cadre des tables derrière l’église, permettait de se restaurer à l’ombre et cette fois-ci, au calme ! J’ai d’ailleurs pu y rencontrer un des coordinateurs logistiques le dimanche midi, nous avons parlé assez brièvement de tous ce qu’il avait comme tâche et j’imagine que l’emplacement était probablement plus facile à tenir que l’intérieur d’une cour.

 

Concernant les échoppes en bois et les stands sous tentes sur les places et rues, j’ai prêté très peu d’attention car j’en côtoie souvent sur les conventions, j’ai donc tout ce qu’il me faut. Je n’ai cependant pas croisé ce fameux stand de saucisson dont on m’a tant parlé en 2018, ni recroisé l’illustratrice qui m’avait un merveilleux dessin de chat cyclope.

En somme, le festival m’a semblé plus petit qu’en 2018. Je suppose que le contexte économique n’a pas aider, mais le festival garde un quota d’habitués. Par contre, j’ai trouvé qu’il y avait plus de nouveaux visiteurs, parfois venant de très loin (Lyon, le sud ou le nord de la France). Comme quoi, le jeu de rôle n’a pas de frontières, même pas régionales. 😊

 

PARTIES DE JDR

SI vous déambulez dans cette magnifique ville Alsacienne de la route des vins, vous tomberez assez régulièrement sur quelques chats qui surveillent les allers et venues des rôlistes qui y débarquent une fois par an.

Il y a donc une certaine accointance entre ces agents et les Bastet qui sont obligés de former les humains à une réalité bien cachée : Les chats sont vos maitres !

Le retour de Cats après une année 2018 de tout poil, s’est fait en grandes pattes cette année, avec l’arrivée de l’Auteur officiel de Cats ! La Mascarade. Une aide bienvenue pour répondre à la demande des joueurs, friands de joueur une aventure sous le prisme d’un chat avec des supers pouvoirs.

Cette fois-ci, je n’ai fait jouer que deux scénarios. Si en 2018, j’avais proposé plusieurs scénarios au choix des joueurs, et ainsi fait jouer mon scénario « A la ferme » (oui je n’ai pas encore trouvé de meilleurs noms) en grande majorité, cette année, tout était au millimétré au poil près. Enfin presque !

Un petit rappel sur les scénarios :

Tatie Danielle : un scénario officiel qui se joue généralement sur 3-4 heures, adapté à deux heures par mes soins, afin de pouvoir faire découvrir le jeu de rôle en deux heures.

Mme veuve Danielle Cunégonde Eléonore GALIPEAU est une gentille vieille dame qui a la passion des chats. Son petit pavillon en proche banlieue en est rempli. Mais ce qu’elle ne sait pas, c’est que son habitation sert de maison de repos pour des félins éveillés convalescents. En effet, le Conseil de Paris y envoie ses meilleurs agents blessés au cours des missions les plus dangereuses afin de s’y refaire une santé. Soignés, choyés et caressés dans un clapier humain au chaud et au sec, les chats se requinquent rapidement.

Malheureusement, cet endroit idyllique est sur le point de disparaître. Les enfants de Tatie Danielle aimeraient bien placer cette dernière dans un hospice afin de revendre la maison et surtout son terrain à un promoteur immobilier désireux d’y implanter un parking géant sur 6 étages. Mais Tatie Danielle ne veut rien savoir !

Elle tient absolument à rester dans sa maison, entourée de ses chats qui l’adorent. Ses enfants ayant des besoins d’argent de plus en plus pressant, ils élaborent en secret des scénarios pour lui faire passer l’arme à gauche. Le fils, la belle fille et la fille de Tatie Danielle rivalisent d’ingéniosité pour faire trépasser la vieille dame. Jusqu’au petit fils qui s’est mis dans le pétrin à cause de ses mauvaises fréquentations et qui fait appel à une bande de tueurs mafieux venus d’Europe de l’est.

Mais c’est sans compter les agents du Conseil de paris qui veillent à sa sécurité…

Qui donne sa langue au chat : un scénario maison que j’ai créé en 2015 pour ma première maitrise et qui a au moins, été joué plus d’une 60taine de fois. Il s’est étoffé et depuis la création du discord de Cats, s’est pourvu d’un plan quasi définitif et de propositions d’obstacles et détournements d’attentions à l’attention des joueurs. Je l’avais déjà fait jouer en 2018 à quelques joueurs.

Après des mois de développement, l’application mobile “Meow Talk” menace de permettre aux simiesques de parler le félin, du moins de comprendre ce que dit son chat domestique, avec des résultats “stupéfiants” d’après les premiers essais parus dans la presse spécialisée.

Voilà une avancée technologique simiesque qui risque fortement de mettre à mal la gente féline !

A peine sorti de la litière de votre mère, sans expérience, sans soutien d’un conseil de Paris débordé, votre première mission est simple : sauver la Mascarade !

Relevez l’agent qui empêche temporairement le lancement de l’application, mettez fin à la menace et faites vos armes de la plus belle et héroïque des façons… Entre deux croquettes et grattouilles derrières les oreilles.

Sur 25 joueurs, j’ai eu 10 filles et 15 garçons. Ceci est peut-être une coïncidence, mais j’ai eu exactement le même ratio en 2018 ! Cats n’est pas seulement un jeu de rôle qui attire les filles. Les garçons peuvent s’y intéresser aussi ! Cette fois-ci, je me suis ratée et j’ai oublié de demander des photos des tables, mais certains sont passés faire coucou et immortaliser ce moment ! D’autant plus que j’avais mes oreilles de chats cette fois !

 

1ere partie : « Qui donne sa langue au chat ».

J’ai eu à cette table 4 filles et 1 garçon. D’emblée, les filles m’ont averties que le lendemain, des amis à elles viendrait sur ma table et que c’était des vrais psychopattes, sans oublier de mentionner que certains avaient déjà joués a cats avec moi en ligne. Je reviendrais plus tard sur ce point.
J’ai perdu un peu de temps en proposant trop de fiches et des mines de chats, mais surtout sur l’explication de la feuille avec les qualités défauts et talents. Cependant, je constate qu’en prenant ce temps, les joueurs et joueuses, réussissent mieux à intégrer l’univers et à jouer un chat.

rbt

 

2eme partie : « Tatie Danielle »

J’ai eu à cette table 2 filles, 3 garçons. Parmi eux, une famille de 4 avec deux enfants de 9 et 11 ans. La seule table familiale de la convention et un ami du bocal, Djone. Ça fait un moment que je n’ai pas mastérisé avec des enfants et si la partie s’est bien passée, c’est celle qui m’a le moins satisfaite. Rien de très méchant, mais la famille a l’habitude de jouer plus longuement et les explications de la fiche de persos ont pris trop de temps. La reprise depuis octogones en 2021 se fait sentir, j’ai perdu un peu mon mojo, mais j’ai promis de me rattraper sur une partie plus longue lors de ludicité s’ils venaient me voir.

 

3eme partie : Proposition surprise ou presque !

Sur cette table j’ai eu 4 garçons et une fille. J’ai pu revoir un ancien joueur que j’avais eu également en 2018 et avec qui on a pas mal discuté par Facebook. De mémoire, il faisait parti de ceux qui ont joués le scénario à la ferme, c’est pourquoi nous avons bifurqué vers un autre scénario.

A l’origine, j’avais proposé une création de personnages et un scénario surpris, mais je n’ai pas réussi à me décider à faire jouer l’un des scénarios que j’ai en réservé, probablement parce que certains scénarios sont plus rôdés que d’autres.

Après avoir fait le tour des scénarios que je pouvais faire jouer, les joueurs ont donc décidé de prendre le scénario « Qui donne sa langue au chat ». Cette partie étant plus longue (3h30) que les parties d’initiation en journée (2h), j’ai pris plus de plaisir et j’ai pu poser plus tranquillement le cadre du scénario. Les joueurs ont décidés de jouer immédiatement avec les pré-tiré, j’ai donc changé de stratégie en sortant mes 18 pré-tirés de la seconde guerre mondiale, crée à l’origine pour accompagner un scénario spécial pour les 125 ans du Kremlin Bicêtre « Il daube Her Mann ».
 
J’ai même appris qu’un écureuil savait nager si vous le téléportiez dans l’eau. Comme quoi, Cats permet d’en apprendre tous les jours. Hormis cela, ça a été très drôle de voir l’inventivité de ces chats lors de cette mission, je ne spoile juste pas trop dans le cas où vous auriez la chance de jouer ce scénario.

 

4eme partie : « Tatie Danielle »

 

Cette partie de psychopatte était constituée de 3 garçons et deux filles. Je vous en parlais plus haut, mais il se trouve que certains joueurs avaient joués avec moi le scénario « A la ferme » en 2018 avec la création de personnage et la joueuse, avait joué « Qui donne sa langue au chat » en 2021 sur Discord pour la Dark Nickel Reroll. Je retrouvais donc 3 anciens joueurs sur ma table et ceci avec un grand plaisir.
Après avoir distribué une partie des pré-tirés « Il daube her Mann » la veile, j’ai décidé de continuer sur la même lancée toute l’après-midi, puisque ces personnages sont aussi équilibrés que les pré-tirés officiels de l’auteur et ce grâce aux conseils de ce derniers. Les chats ont réussi à protéger Tatie Danielle dans un temps imparti record, je crois avoir sorti un obstacle de plus par rapport à la veille et j’ai beaucoup apprécié les scènes joués entre un chat ayant peur de la saleté et un chat qui n’aimant pas être trop voyant, adorait se rouler dans la terre et la boue.

5ème partie : « Qui donne sa langue au chat »

Cette dernière partie était également constituée de 4 garçons et une fille. Les joueurs venaient de Selestat et escomptent faire jouer ce jdr à des adolescents, j’ai donc pris plus de peine à expliquer certains aspects du jeu tout en zappant l’historique sur les bastets et les roses croix. Si la joueuse a superbement utilisé le talent Déplacement temporel, je remarque que ma description de potentiels ennemis en meute dans le Bureau est de plus en plus efficace. Les joueurs ont mis environ20 minutes à trouver le nom de ce que je décrivais.

Je constate finalement que le scénario marche plutôt bien avec les obstacles permanents et les obstacles qu’on ajoute au choix. Je pense bientôt rédiger celui-ci pour que d’autres puissent le faire jouer. La question reste à savoir si je fais la proposition de ce scénario dans un magazine mais je doute d’avoir envie de me plier à un nombre de signes. Du coup, s’il doit être publié, je pense le proposer dans une extension de cats avec des scénarios si cela est possible ou alors sur Itch.io.

 

Par contre, je pense revenir à Kaysersberg, il serait assez sympa d’avoir un ou deux scénarios qui se passent sur place. Pourquoi pas un scénario pendant le festival de Kaysersberg et un autre plus historique, mais il faudrait qu’on me fournisse un début d’histoire ou un fait historique sur lequel coller.

 

 

RENCONTRES & COPAINS

 

Cette année, nous avons pris un airbnb avec Bastien Wauthoz (Acritarche), Léandre Bernier (Salanael), Phy Rotsand, Vincent Mathieu (Tlön Uqbar) et mon mari (Meryadhoc). Le airbnb géré par Cœur Alsace était idéalement situé, au deuxième étage d’une maison en face de la mairie. Nous nous y étions pris à l’avance pour réserver un lieu et j’ai beaucoup aimé la boite à clé sécurisé qui permet de laisser la clé disponible pour celui qui veut rentrer à l’appart sans chercher dans tout le festival, qui a la clé.

A cause d’un évènement familial, MeryAdHoc et moi arrivons finalement le samedi matin à Colmar, lorsque 3 de nos compères ont pu arrivés la veille. Nous sommes accueillis par Phy qui ayant bien compris que ma madeleine de Proust culinaire et un bretzel au sel, en avait pris d’avance pour nous les offrir.

Après un dépôt de nos bagages et un checking à l’accueil JDR, nous sommes partis dans une petite Brasserie du nom de Bisaigüe. En arrivant, on nous dit que c’est fermé, ce que je prends pour une blague en rejoignant mes autres amis à l’intérieur. C’était en effet bien fermé, mais les propriétaires ont décidé de fermer les grilles tout en nous servant. Plus VIP, tu meurs !

Nous avons décidé d’en faire notre point de rendez-vous pendant le festival, basé sur trois critères : l’accès VIP reçu, La localisation au calme, mais surtout, les bières !

Le plus dur dans un festival ou une convention, c’est d’avoir une idée claire de qui vient et qui a du temps. Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de parler et prendre un verre avec Kaeffer, Holshad et Akihellfire. Et je n’ai croisé Coraline que le samedi matin au parking. Je m’attèlerais à trouver un moment à mon prochain festival.

J’ai peu discuté avec les éditeurs, même si en bon fangirl de Cats, je suis forcément passé au stand Black Book Editions. On a pu discuter avec Anthony un brin de Cats, mais rien que je ne puisse révéler. Cependant, j’ai quand même eu la chance d’obtenir un Kakemono Cats (en prêt) pour mes démos parisiennes et autres conventions, donc les parties physiques vont reprendre du poil !

Pour le reste du temps, j’ai souvent retrouvé la Bande à Bisaigue, j’ai invité les joueurs de Cats à se joindre à nous, on a rencontré la femme de Djone qui m’a évidemment repris sur la prononciation de Bredeles, j’ai rencontré des gens en allant manger au restaurant ou à la buvette du festival : Sophie et un organisateur logistique dont le prénom m’échappe (1000 pardons si tu passes par-là).

Pour le reste, on a eu des petits imprévus concernant le timing, on a croisé les amis de la FFJDR (Yuzurie, Raph et cie) dans la rue, mais sans pouvoir se poser, du coup, on a ameuté tout le monde à Bisaigue le dimanche soir après la convention, avant d’aller se régaler dans un restaurant près de la mairie. On y a d’ailleurs croisé nos amis anciens opaliens qui continuent de s’occuper du pole jdr chaque année.

Et étonnamment, une radio de l’Oise, qui a du coup couvert tout le festival en interrogeant les stands, éditeurs et auteurs. J’ai bien évidemment placé le patriarchat (Vincent) devant les micros. et j’espère vite ajouter ce programme radio jdr à la liste des radios et magazines. Niveau projets, cats avait l’air de plaire, donc on verra si je peux venir faire un petit truc chez eux. 🙂

 

 

 

Conclusion

Cela faisait 4 ans que j’attendais de revenir à Kaysersberg et c’est de loin la convention que je préfère. Le cadre de la vieille ville et son charme Alsacien y sont pour beaucoup, mais je n’oublie pas l’attention portée par les organisateurs et bénévoles. Si on devait intituler cette aventure, on la nommerait : « J’ai bien bu, bien mangé et bien joué ».

Je suis bien sûre rentrée avec du fromage et des bretzels pour les rôlistes de la partie de Pavillon Noir, quelques lots de la tombola, 4 figurines de chats pour aller avec mes parties de Cats, des emportes pièces pour bredeles et cie, des posters de cats et le fameux kakemono et une dédi’cats de notre ami Vincent.

J’ai très envie d’y retourner l’année prochaine, j’ai déjà commencé à repérer les apparts et gites sur airbnb et cie.

A voir si j’arrive à prendre des vacances plus longues pour profiter de la région.

SPOILER :

Dans la continuité des déplacements à travers la France, je peux déjà vous annoncer deux choses :

+ 26 mai 2022 : je continue ma tradition d’organiser des rencontres rôlistes lorsque je vais assez longtemps sur une ville. Après Lièges, Poitiers, Bruxelles et Montpellier, je serais sur Nantes ! Cette IRL sera sûrement organisée avec Nishruu d’Opale Rôliste. Rien de très gros, mais si vous êtes dans le coin, faits signe pour qu’on se rencontre et qu’on discute ensemble. 😊

+ Octogônes 2022 (du 30/09 au 02/10) : Pour ceux qui me suivent sur Twitter, j’ai déjà annoncé avoir réservé l’hôtel à Lyon. Nous serons probablement plusieurs de l’équipe D1000 et D100, j’espère pouvoir faire jouer du cats plus facilement cette fois.

Merci à Phy Rotsand pour les photos prises et ton accord pour leurs utilisations.(ainsi que les bretzels 😉 )

Share this post:
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire