L’aventure Frimae: “tout commença par une blague”

A l’occasion de la sortie de sa nouvelle collection le 24 novembre 2021 à 20h, Frimaë est venue nous parler de créations ludiques mais aussi de jeux de rôle. J’ai eu l’honneur et le plaisir de l’’interviewer et pour celleux qui n’ont pas la chance de la connaître, vous allez avoir l’occasion rêvée de la découvrir.

 

Premier set de dés

 

Le premier charme d’une aventure est le moment où le protagoniste principal ne s’attend pas à s’engager dans un voyage qui va changer sa vie. L’aventure Frimae ne fait pas exception. C’est lors d’une partie de jeu de rôle, que tout a commencé. Le maitre du jeu lui propose de s’équiper en dés, pour commencer une campagne. Elle achète son premier set de dés au vendeur ludique du coin. Une fois à la table de jeu, elle remarque la beauté de tous ces dés éparpillés ça et là. Triste d’être accompagnée par, ces objets roulants du hasard qu’une seule fois par semaine; Frimae franchit le pas et décide de confectionner ses premières boucles d’oreilles en dés. (Je vous vois. Oui vous qui êtes en train d’avoir un sourire en repensant au moment où vous avez reçu, vos premières boucles d’oreilles en dés.).

 

Premiers essais

 

Instantanément, ce nouveau bijou made by herself a fait sensation auprès de ses proches. Proches qui ont même insisté pour avoir des boucles d’oreilles similaires et qui ont convaincu.e.s que Frimae tenait là un certain talent : « Tu ne veux pas les vendre ? ». Une remarque qui a été aussi celle du vendeur de dés. En premier lieu il s’est demandé pourquoi cette cliente revenait toutes les semaines, pour lui acheter des paires de dés. Quand il a appris la raison et qu’il a vu les premières créations, il a tout de suite été emballé et à proposer de vendre ces bijoux dans son magasin.

Je sais que vous allez me dire que je reprends les mêmes références, mais je n’y peux rien si elles collent si bien avec l’histoire. Bilbo avant de partir pour son aller et retour, n’est pas du tout emballé à l’idée de prendre le chemin de l’aventure. Il doute de ses capacités et surtout ne sens pas du tout l’âme d’un aventurier. Pourquoi lui ? Hobbit de la comté où rien ne se passe et où, tout le monde est heureux que rien ne se passe d’inhabituel. Et bien pour Frimaë, il en a été de même. Elle a hésité, se disant que pour se lancer vraiment, elle a besoin dans un premier temps d’un logo qui en jette. Puis surtout qu’elle soit fière de ses créations et d’elle aussi.

 

La confirmation

 

C’est là que certains proches ont forcé le destin. Un petit coup de pouce pour lancer définitivement l’aventure Frima£e. Une designeuse lui a fait un superbe logo que voici.

C’est à force d’entrainement et de savoir faire secret que Frimaë est convaincue qu’avec ses doigts magiques, elle peut transformer un dé en un bijou. C’est aussi dû à la réussite de ses ventes au magasin et la demande d’un deuxième commerce qui souhaite vendre ses créations que Frimaë constate que ses bijoux plaisent. Elle décide alors de franchir de le pas en créant un site de vente en ligne pour ravir une clientèle plus vaste. C’est ainsi que l’aventure Frimaë vient de commencer.

 

Les créations de Frimaë

 

Rentrons un plus précisément dans ce que vous aurez le plaisir de découvrir sur le site de Frimaë car cette magicienne confectionne des pièces uniques !

On y trouve : des boucles d’oreilles, des colliers, des boules à thé en passant par des pics à cheveux,  ainsi que des pistes à dés. Les créations sont diverses et varient suivant les collections. Il demeure un lien entre toutes ces œuvres, c’est le jeu de rôle mais surtout les dés. Du pyramidale dé 4 au complexe dé 100, sans oublier l’imposant dé 20. Les créations de Frimaë vous aideront à faire votre choix, car elle les aiment tous. Vous avez en plus la chance d’avoir un nom pour chaque création. (et qui sait peut être des bonbons ?)

 

Les matières premières

 

Les créations sont à base de dés où des représentations de dés. Si on reconnait rapidement les créations de Frimaë grâce à ce détail qui fait office de signature, d’autres matériaux sont utilisés et testés. Parmi eux, un plus indéniable et l’utilisation de matériaux non allergène. Le poids, qui joue un rôle essentiel dans la confection des boucles d’oreilles et lui pesé et emballé. Frimaë ne choisit pas de dés trop gros ou trop lourds pour les lobes d’oreilles, le but est bien de vous faire plaisir et non de vous infliger une torture. La beauté des créations ne doit pas être altérée par des problèmes pratiques, physiques et médicaux (allergies).

 

Frimaë : « Les dés 20 aux oreilles c’est lourd ! Il y a un moment ce n’est que des oreilles, on n’est pas wonderwoman.»

 

Des créations intemporelles

 

Si les collections ont un thème ex : « japon », « vikings », « halloween », les créations sont avant tout des créations qui peuvent se porter en toute circonstance et à toute époque. Pas besoin d’être à Halloween pour revêtir ses boucles d’oreilles écarlates. Pas besoin d’être à Noël pour accorder son collier boréal avec sa chemise d’été. Une création appartenant à une collection garde des codes en rapport au thème sans tomber dans le cliché qui l’enfermerait dans une période stéréotypée. Ceci permet de pouvoir aimer une pièce pas uniquement pour le thème, mais pour ce qu’elle est, et ce qu’elle représente pour vous.

 

« J’estime que les gens peuvent porter leurs bijoux tout le temps. (…) à partir du moment où une personne trouve son bonheur une fois chez moi c’est que j’ai réussi mon pari. »

 

La quête de la diversité

 

Vous venez de le lire, l’aventure Frimae a commencé avec des boucles d’oreilles. Puis au fil des mois, elle s’est diversifiée. La légende raconte que pour la collection à venir, il y aurait même des cousins rôlistes . Cette innovation l’inspire énormément et elle prend beaucoup de plaisir à essayer de nouvelles créations, encore plus quand celles-ci rencontrent le succès. Les boules à thé sont les parfaits exemples de ses coups de pokers.

 

Des créations pour tou.te.s

Je suis un admirateur du travail de Frimaë. Ma sensibilité de rôliste me permet de pouvoir replonger dans des souvenirs de parties en voyant ses créations. Mais Frimaë n’est pas sectaire, elle n’a rien contre les personnes qui sont complètements en dehors de ce monde ludique. Un bijou est avant tout un objet qui fait plaisir. Alors si vous n’êtes pas rôliste, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil sur sa boutique en ligne, car il se pourrait que vous aussi, vous tombiez sous le charme.

 

“Il y a des gens qui ne savent même pas ce que c’est un dé et qui trouve ce que je fais très sympa. Au début c’était surtout mes sœurs, mes copines qui portaient mes bijoux. Quand elles allaient dans un magasin et qu’elles avaient les cheveux détachés, les gens étaient interpellés par leurs bijoux.”

 

Ses Inspirations

 

Le jeu de rôle est sa principale source d’inspiration. Les parties, les ambiances, les souvenirs d’une action, d’un rire, d’une peur sont autant de muses pour Frimaë. Très sensible à cette activité ludique, elle transforme ces moments en petites œuvres. Sentirez-vous le baiser d’un vampire en plantant votre pic dans votre chignon ? Frissonnerez vous en arborant un collier boréal ? Entendrez vous le ronronnement d’un chat tapi dans l’ombre en revêtant une boucle d’oreille chat-citrouille ? Frimaë est particulièrement réceptives aux ambiances et essaie de les faire transparaître dans ses créations. Le brouillard froid et glacial emportant les longs ships des vikings; viendra t’il jusqu’à votre salon quand vous plongerez votre boule à thé Jasmin, dans l’eau bouillante et troublée? Que dire du mystérieux masque qui vous regarde depuis son marque page, attendez il vous regarde ? Non ? Enfin peut être mais qu’est ce que ? Derrière un? une ? chose ?

 

« (son inspiration) Mes expériences de jeu clairement, en partie on est toujours marqué par des choses, on retient une action, une blague, une peur. »

 

Frimas et contes boréales

 

Les premières neiges sont tombées sur les hauts sommets, signe que l’inévitable hiver is coming. Et il se trouve que le hasard fait bien les choses, car le vent du nord rapporte qu’il y aurait une nouvelle collection en préparation pour célébrer cette saison féérique. Cette collection s’appelle « Frimas et contes boréales ». Elle arrive un mois avant le réveillon de Noël. Une collection pour vous plongez dans ce début d’hiver. Une collection pour affronter le froid, le blizzard. Une collection pour comprendre la beauté des flocons et de l’acoustique d’un soir tapissé par un manteau de neige. Au loin, près d’un feu vous pouvez entendre des contes et contempler qui sait ? Des aurores boréales ? Certain.e.s disent même que ce sont des portes vers d’autres mondes ? Quoi qu’il en soit cela sort le mercredi 24 novembre 2021 à 20h.

 

 

 

« On a joué à Yggdrasil, dans des paysages enneigés. Frima c’est le brouillard, et les ambiances sont toujours un peu vaporeuses et sombres. Et puis tout simplement j’adore les aurores boréales. »

 

La démarche

 

Comment se procurer ces œuvres ? Simplement en se rendant sur le site https://www.frimaelaroliste.fr/ et choisir votre ou vos pièces.

Ces pièces sont uniques. Frimaë a instauré une règle simple : aucune réservation n’est possible. Si vous êtes très intéressé.e par un bijou d’une nouvelle collection : il suffit d’être connecté le jour et à l’heure de la sortie de la nouvelle collection. Après si vous aimez prendre votre temps, il y a toujours des créations qui reste en vente sur le site. Il est possible de passer une commande à l’artiste qui fera une création rien que pour vous. Cela demande une majoration mais la garanti d’avoir une pièce confectionnée suite à un dialogue sympathique entre vous et l’artiste. Les répliques n’existent pas, ici tout est beau et unique.

 

« On ne met pas de pièce de côté chez Frimaë. Le principe c’est je donne la date, je donne l’heure et il faut être à l’heure de rendez-vous sur le site. »

 

Frimaë la rôliste (et pas qu’un peu)

 

Frimae est en plus d’être une artiste,  une rôliste passionnée. Elle est une joueuse et une maitresse de jeu quand elle en a l’occasion et le temps. Quand je dis qu’elle est passionnée et pratiquante, elle me confie que :

« les semaines où je n’ai pas de tables de jeu sont rarissimes. J’ai souvent deux voire trois tables de jeux par semaine. »

 

Cette activité ludique est plus qu’un jeu pour elle.

« Le jeu de rôle est pour moi, mon échappatoire, un moment que je consacre à m’échapper du monde réel. Ça permet de se mettre dans la peau de qui tu as envie et de passer un moment loin des problèmes du monde, des problèmes quotidiens. Puis cela permet de passer du temps avec des adultes, des ados et des enfants.»

 

En plus des vertus citées plus haut, Frimaë descelle dans le jeu de rôle deux choses qui sont pour elle particulièrement enrichissantes.

 

La première est que le jeu de rôle est une formidable occasion de découvrir des nouvelles personnes.  

 « Si il y a un côté du jeu de rôle que j’aime bien c’est rencontrer de nouvelles personnes et de vivre des échanges passionnants. »

 

La deuxième est que le jeu de rôle peut nous apprendre, à nous remettre en question et à comprendre l’autre.

« Pour moi le JDR qui est un outil qui, bien utilisé, peut vraiment aider à apprendre des choses, faire comprendre des choses, à faire des remises en question. (…) Faire un jeu de rôle pour faire de la prévention sur le harcèlement scolaire, sexuel ou d’autres problématiques de notre monde me semble approprié tant qu’il respecte les limites de chacun.e.s»

 

(NB : dans le livre Carnet de Voyage de Naetharion, à la fin, il y a un article d’Eden qui traite en parti de ce sujet si cela vous intéresse.)

Son jeu de rôle favori ou chouchou est Call of Cthulhu pour des raisons avant tout sentimentales. C’est le premier jeu de rôle qui lui a fait aimer cette pratique ludique. Mais aussi, car elle aime beaucoup être une enquêteuse, être active et si cela peut se faire dans une ambiance inquiétante, horrifique c’est encore mieux. Pour autant, elle aime tester divers jeux de rôles, découvrir des scénarios originaux, des règles nouvelles. C’est une véritable aventurière dans ce vaste monde où les dés roulent encore et toujours.

 

Conclusion

 

J’ai passé un moment fort en émotions tout au long de l’interview avec Frimaë. J’y ai découvert une magicienne passionnée. Un grand merci pour ce moment enrichissant et quelque peu féérique.

Pour terminer cet article, je vous laisse avec ces mots de Frimaë.

« On ne doit forcer personne à faire du jeu de rôle. En revanche pour celleux qui ont envie d’essayer, alors lancez-vous, essayez, le jeu de rôle est si vaste qu’il est fort possible qu’un jeu vous plaira. »

 

Rappels importants

Si vous avez été séduit par cette présentation de Frimaë, soyez prêt à venir découvrir la nouvelle collection « Frima et contes boréales » qui sort le 24 novembre 2021 à 20h.

https://www.frimaelaroliste.fr/

Puis si jamais vous allez à Villeurbanne (banlieue de Lyon) samedi 27 novembre 2021 à la médiathèque le Rize, vous pourrez trouver par hasard le stand Frimaë, le tout premier.

NUIT DU JEU

 

 

Auteur

  • Champitom, team un ans après la chute de l’URSS, mi champignon mi humain qui rêve de devenir trop de choses en même temps.

0
Share this post:
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Share this post
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Author
Articles récents :