#JDRpsychiatrie Mise au point

Hello !

J’ai été assez peu actif cet été, pour plusieurs raisons (Travail, vacances, famille,…), et il est grand temps de faire une petite mise au point sur la suite de #JDRpsychiatrie !

Cet été, j’ai pu mener quelques parties au boulot, sur Beast & Barbarians pour être précis, et nous avons terminé ce que j’avais prévu mi-Août. Le jeu a permis de découvrir une nouvelle approche, peut être un peu plus épisodique, et ça a été bien apprécié par tous ! Néanmoins, la constitution d’un noyau dur de patients m’a fortement poussé à proposer une « vraie » campagne.

Le choix a été assez rapide quand au jeu : Dungeons & Dragons 5e

Les arguments sont les même qu’à l’époque :

  • Son accessibilité et la sensation de montée en puissance des personnages
  • Le fait d’avoir le matériel à la maison et à la clinique (Merci Black Book Edition pour les dons) 
  • Il est un des jeux les plus pratiqués et j’ai bon espoir que si un jeune souhaite poursuivre le JDR en Club à l’extérieur, il a de forte chance de retomber dessus !

J’ai lancé la campagne urbaine du « Vol des Dragons », (Dragon Heist en VO). Elle m’a l’air très amusante, le cadre urbain de WaterDeep est très sympa et elle est prévu pour être jouée du niveau 1 à 5, soit la même amplitude que la campagne du Starter Set. En terme de durée, je pense que nous en avons pour au moins 6 mois de jeux, en prenant en compte le fait que l’atelier a lieu une semaine sur deux et que nous avons tous des vacances de temps à autre.

 

En terme de publication, je suis rentré dans des grosses charentaises bien moelleuses et je souhaite casser un peu cette routine d’une session = un compte-rendu. Ce n’est plus satisfaisant pour moi aujourd’hui et je ressens le besoin de faire évoluer un peu la formule. Le côté « rôliste » prenait de plus en plus la place sur le côté « soignant » et je souhaite inverser la tendance, afin de mettre en avant cette spécificité.

Je pense, pour le moment, faire des focus Personnages / Patients (Comme le hors-série sur Alfred de la saison 2), en me focalisant sur les liens, ce que l’atelier et la pratique du JdR peut apporter et raconter à travers ça notre façon de travailler à la Clinique. Je travaille dans une Clinique de Psychothérapie Institutionnelle et il est important pour moi que la singularité de cette méthode de soin transparaisse d’une façon ou d’une autre dans l’approche que j’ai des patients.  (Je vous renvoi à cet article : http://d1000etd100.com/jdrpsychiatrie-hs-1-cadre-de-travail/)

 

Bref, moins de régularité dans les publications à venir, mais j’espère un contenu au plus proche de ma pratique professionnelle !

 

Voilà pour les petites nouvelles ! Comme d’habitude, si vous avez des remarques / commentaires sur la forme que doit avoir la saison 4 de #JDRpsychiatrie, je suis preneur !

Jérémy