Kinayla/ April 24, 2018/ Associations, Conventions, Jeu de Rôle/ 2 comments

Et une conv’ de plus à cocher sur ma liste des conventions mythiques ! Le weekend dernier, j’étais au Festival du Jeu de Rôle de Kaysersberg sur le thème de la Piraterie. Autant vous dire que si nous étions bien sur terre ferme, les pirates ont bel et bien pris d’assaut la ville et ses rues.

Pour un Festival qui n’était pas connu, on peut dire que les échos sont de plus en plus positifs, notamment pour le Jeu de Rôle, mais pour vous expliquer ce weekend si fourni, je vais être obligé de sectionner ce retour tellement il y a de choses à dire.

Pourquoi je fais encore des conventions

“Raph est mignon”

Quand je n’étais pas encore MJ, j’aimais découvrir de nouvelles ambiances, faire de nouvelles rencontres, maintenant, j’aime sincèrement torturer mes joueurs à Cats! La Mascarade (véridique, sisi !)

La vraie raison pour laquelle tout le monde aime venir en convention, ce sont avant tout pour les souvenirs. Avez-vous déjà eu envie d’aller dans une convention qu’on vous recommanderait d’un simple “c’est bien.” ?

Moi non.

Il y a toujours eu une part de souvenirs, via des monologues détaillés sur l’ambiance et la sympathie des gens, accompagnés de photos ou vidéos. Et c’est justement parce qu’on m’a partagé ces souvenirs, que j’ai souvent envie d’aller dans telle ou telle convention pour me faire les miens.

 

Parmi les souvenirs que je me crée, et sachant que je pars le plus souvent de Paris, ce sont les compagnons de voyage. Vous n’imaginez pas le nombre de fous rires que l’on peut avoir en 6 heures de route !

Cette fois-ci, je suis partie sur la route avec Richard, Raph et Jean (prononcer “Jean” comme “djinn”, ou de son pseudo Yuzurie), des amis que je ne vois pas assez et j’étais vraiment ravie de pouvoir partager le voyage avec eux.

 

Kaysersberg, c’est l’un des Festivals dont on m’a le plus conté de souvenirs ces dernières années via Opale. Autant vous dire que j’attendais depuis un moment l’occasion d’y aller. A cela s’ajoute le fait qu’après ma démission du CA d’Opale Rôliste, j’ai fais très peu de conventions.

La faute revient d’ailleurs à de nombreux projets rôlistes parmi lesquels on a eu : le lien rôliste quotidien, les jurys de concours, les projets secrets dont je peux pas vraiment encore parler et bien evidemment l’organisation de mon mariage.

Ce weekend a donc été l’occasion de me faire plaisir. Oui de me plaire plaisir ! Car j’avais envie de faire jouer à Cats et de cocher la case Kaysersberg sur ma liste de conv’ Mythiques (peut-être qu’un jour je vous montrerais la mienne et vous me direz les vôtres, qui sait), mais aussi de faire de nouvelles rencontres et ça été le cas dès le premier soir …

 

Quand tu rencontres les groupies de Yuzurie et Pierre

 

Nous sommes donc arrivés vers minuit et demi dans la charmante ville de Kaysersbegr. Yuzurie et Raph ont réussi à trouver un toit chez un groupe de Joueurs qui ont pour habitude de squatter depuis 2-3 ans la table de Yuzurie en nocturne, j’appelle ça “des groupies”.

Si le terme vous est inconnu, voici une définition simple et utilisable dans le contexte rôliste :

Jeune admirateur (ou admiratrice) inconditionnel(le) d’un MJ et de son style de jeu / partie. N’hésitera pas à stalker celui-ci sur les conventions à venir, pour jouer avec lui de nombreuses fois. Voire, ne viendra à une convention QUE pour jouer avec celui-ci.

La joyeuse bande, qui s’est un peu agrandi depuis, est constituée de 8 joueurs qui nous ont tout de suite proposés de partager le “trésor du coffre”. Traduction un peu plus explicite : partager les bières qu’ils ont mises au frais.

Richard et moi avons déposé nos affaires dans le logement où nous étions, puis les avons rejoints pour une soirée qui a duré jusqu’à 5h30 du matin. J’y ai fait la connaissance de Fabrice et Master, surnom de Damiaan, avec qui j’ai pu discuter du jeu de Rôle, nos débuts, nos jeux de prédilections et du milieu rôliste.

J’ai d’ailleurs appris qu’ils étaient fans de Pierre Rosenthal également et espéraient pouvoir obtenir une dédicace de sa part. Les malheureux ont passé toute la journée du Samedi à faire une chasse au trésor sans le trouver.
Pierre, c’est un pokémon rare chez les rôlistes. Tu le vois passer puis, pfffuit, il a déjà réussi à se téléporter autre part. J’ai fini par lui passer un appel via messenger en fin de journée (je ne dirais plus jamais de mal de cette appli, promis) et je l’ai rejoint avec ces groupies, près de la Mairie.

Bref, la soirée a été d’une richesse incroyable en rencontres et l’occasion d’instaurer une tradition qui dura tout le weekend, appliquée à la lettre par les groupies de Yuzurie. A chaque foisqu’ils voyaient Raph, ils avaient pour mission de dire  : Raph est mignon.

Voyez-vous, mon fiancé m’a fait une petite pointe de jalousie (amicale) parce que j’allais passer le weekend avec un ami qu’il voit peu. Lorsque j’ai conté la chose en voiture et que l’on m’a demandé pourquoi, je n’ai eu comme seule réponse que “Bah, parce que Raph il est mignon”.

Ainsi, ne soyez pas si sceptique quant au pouvoir que vous pouvez avoir  en tant que MJ, même en dehors des parties. 😉

 

L’essor du pôle Jeu de Rôle à KB et ses bienfaits

 

Comme vous le savez certainement, Opale participe à un certain nombre de Conventions chaque année pour faire découvrir le Jeu de Rôle. Repérée lors des Joutes du Téméraires par les organisateurs, une équipe de bénévoles Opaliens est arrivée lors de la 8ème édition en 2013 pour faire découvrir le Jeu de Rôle.

Bien que l’ensemble de l’équipe ne soit plus adhérent de l’association Opale, ils continuent de venir chaque année pour organiser le pôle de JDR entier et ce n’est pas une mince affaire…

Pour vous faire une idée, il y avait plus de 22 tables à disposition pour des parties allant de 1 heure à 4 heures d’aventure. Les parties démarraient vers 13h le samedi, pour se terminer tard dans la nuit (sur les coups de 2h-4h) et recommençaient le dimanche à 11h-12h pour se terminer vers 17h et quelques. Et tout ça a été géré de l’accueil via un logiciel permettant d’afficher sur un écran les parties disponibles, un logiciel projet développé par Rolisteam.

Cette année, les tables ont battu leur plein avec près de 50 joueurs (sur les coups de 10 heures) faisant la queue sagement bien avant l’ouverture des inscriptions à 11h. Sandra qui a l’habitude de gérer cette partie accueil a très vite appelé du soutien  et a tout de même su garder un calme assez exemplaire alors que nous restions frustrés de ne pouvoir aider.

Ah oui ! Le gros des inscriptions se passant sur l’ordinateur, cela a été très difficile d’apporter son soutien à Sandra, mais bon, nous étions là et nous gérions les problèmes “parasites” tels que : les MJs en retard / de dernière minute, la nourriture fournie aux bénévoles, le placement des N° de tables, etc.

L’accueil a été débordé en deux-trois temps, mais a su rebondir pour offrir la meilleure expérience possible aux joueurs tout en optimisant le placement des parties, les regroupant par format dans le même espace de jeu (ex : format de 4h et plus dans le bâtiment Badhus).

Cela n’a pas empêché le pole JDR de battre son record de fréquentation avec plus de 102 tables et 534 joueurs en 2 jours !

Je tiens à préciser que si je donne trop de détails sur cette partie, c’est que je connais bien l’organisation en amont et sur place d’un pôle JDR. Je tiens donc à dire un énorme bravo à tous les bénévoles, mais surtout Sandra pour son calme et son implication à tous nous gérer.

 

Les parties où on a miaulé de rire

 

Avec plus de MJs que les autres années, nous avons eu un planning de parties très agréable et agrémenter de pauses d’une heure (ce qui est rare franchement en convention).

J’ai accueilli 5 tables de joueurs (alors qu’à la COIN j’en fais facilement une bonne douzaine) sur le jeu Cats ! La Mascarade. Autant vous dire que le jeu est assez facile à pitcher :

 

Jouer des chats (cons) avec des super pouvoirs.

 

Pour la première fois, mon scénario “A la ferme” a été plus souvent joué que mon scénario phare sur l’application traductrice de chats (joués avec mes 2 premières tables). Cependant, j’ai pu faire miauler de plaisir les chats filous qui ont décidé de poser leurs coussinets à ma table.

Première Table

 

Deuxième table

Ma première tablée (3 joueurs) à écoper des Pré-tirés officiels de mon scénario phare, tandis que la deuxième (5 joueurs) a pu choisir son chat parmi une bonne quarantaine de pré-tirés (comment ça j’abuse un peu trop de l’herbe à chat ?).

Une phrase qui m’a beaucoup marquée et fait rire sur celles-ci reste le : “ Laisse-moi vivre mon amour avec ma boite “. Phrase prononcée par un chat fétichiste des boîtes en carton (sous-entendu, qui a du mal à résister à l’envie d’aller dans un carton).

 

Pour ma partie nocturne, Sandra a tout de suite annoncé la couleur avec une réaction que j’ai trouvée très amusante :

Alors ta table est pleine, par contre tu as trois joueurs qui se sont inscrits, ça a l’air d’être de vrais psychopathes.

Bizarrement, j’ai tout de suite su de qui elle parlait car j’avais pitché le jeu la veille, aux groupies de Yuzurie. Malheureusement pour eux, 3 joueurs s’étaient inscrits avant sur cette table et le groupe a dû se scinder sur plusieurs tables.

3eme table (de chats psychopathes)

Chose que je n’avais pas prévue, c’est qu’en réalité, l’ensemble de ma table serait une bande de psychopathes. Tous m’ont fait de très belles improvisations et sincèrement c’est la table que j’ai préférée faire jouer sur ce scénario de la ferme.

Jouer un scénario en 2h, c’est souvent un scénario bien ficelé et un peu dirigiste avec des chats qui n’ont pas été créé par les joueurs. ici, on a pris environ 1h30 pour la création de perso et 3h30 de jeu.

Quatrième table

Dessin résumé de la 4eme table

 

Dimanche, j’ai eu l’occasion de reproduire le même scénario en améliorant sensiblement sa qualité, un autre bon point des conventions. Ma première table de la journée (5 joueurs) a réussi à me faire de très belles pirouettes, des vrais acrobates au saute-mouton. La deuxième également (6 joueurs), mais très concentré sur leurs missions.

J’ai d’ailleurs eu deux membres de Role Play That Movie à ma table et c’était vraiment chouette de pouvoir jouer avec eux.

Cinquième table

Conclusion : 

Sur 25 joueurs, j’ai eu 10 filles et 15 garçons. Une donne un peu changeante pour moi qui ai l’habitude de voir débarquer des groupes de filles assez vite, mais un ratio qui rassure aussi par sa mixité.

Cette fois-ci, je n’avais pas mon super outil de convention : une boîte de cartes avec des minois de chats. Je l’utilise généralement quand les joueurs ont du mal à s’imaginer leurs chats et à prendre possession de leurs personnages.

Heureusement, j’ai eu peu de néophytes, mais des joueurs débutants qui savent déjà qu’un chat a 10 griffes et peut-être très chiant. 😉

 

La dynamique était vraiment bonne, j’ai toujours peur qu’un des joueurs ne s’amuse pas du tout mais les sourires, les remerciements et les retours ont l’air de montrer que je fais pas trop mal mon job de MJ et c’est vraiment un chouette cadeau.

J’espère pouvoir tester la demi-création de perso sur les formats de 2h en proposant que les joueurs choisissent les supers pouvoirs de leurs chats. Je n’ai pas eu assez de temps pour préparer ça cette fois-ci, mais c’est définitivement quelque chose à tester. 🙂

 

Les sides effects d’une convention

 

Il y a beaucoup de retours de conventions qui commencent à pulluler partout sur le net et tant mieux. Cependant on oublie tous de parler d’un certain nombre de choses, pour certains on les estime intéressantes ou l’on peut avoir du mal à les intégrer à la narration de l’article.

Croyez-moi, nous vous cachons bien des choses, utiles ou inutiles, mais des choses quand même. :p

 

Le premier side-effect d’une convention, c’est la fatigue et quand tous vos compagnons de voyage ont trouvé un logement, vous n’avez plus si envie de rester seule au gymnase. Encore plus quand vous apprenez par la suite, que certains jouent de la flûte de bonne heure le matin.

Je tiens donc à remercier l’équipe orga du pole JDR pour m’avoir accueilli à la dernière minute (Cédric, Emilie, Sandra et cie), à Sandra pour l’apport de Bretzels (si vous voulez me soudoyer, les vrais bretzels c’est un bon moyen) et surtout à notre réveil naturel sur patte S., une vraie banshee des temps modernes.

 

On peut aussi citer les achats de conventions. Quand on vient de loin, on aime bien rapporter quelque chose et on a souvent des coups de cœurs. Pour certains, ce sera de l’alcool ou du saucisson, pour d’autres, des vêtements ou accessoires.

Pour ma part, j’ai une drôle de lubie : commander des dessins de chats cyclopes (si possible noir). J’ai donc fait une commande dont voici le résultat ci-dessous (accompagné des lots gagnés à la tombola). Je vais surement le faire encadrer pour le placer dans mon prochain appart.

 

Chat Cyclope (de Violette)

J’ai également craqué sur un service de tasse à café avec des chats, deux grandes tasses et une Emma assez grande de 20 cm environ (une cigogne) car j’en avais une enfant et j’ai toujours regretté de l’avoir perdue dans les rues de Strasbourg (oui, je suis aussi née dans cette ville, d’où mon attirance fortuite avec les bretzels).

Après discussion avec Yuzurie sur le trajet du retour, il se trouve que le propriétaire de la boutique en face de l’hôtel de ville, nous avait fait à toutes les deux des remises sur le prix car nous étions bénévoles. Il semble en effet que depuis 2013, de plus en plus de monde vient à Kaysersberg et que le commerce s’y développe assez bien, grâce au Festival. Il a donc fait un geste de remerciement, très apprécié.

 

Hormis ces sides effects bateaux, j’ai aussi la joie de partager chaque photo de mes tablées avec l’auteur du jeu de rôle Cats! La Mascarade. Cette habitude a démarré quand une personne qui semblait le connaitre a osé prendre une photo de ma table d’Epitanime en  Juin 2017, sans l’accord des joueurs, pour l’envoyer à l’auteur.

Je n’ai pas spécialement apprécié qu’il le fasse sans notre accord, mais cela m’a donné l’idée de le faire moi-même, puisque je discutais déjà depuis un moment avec l’auteur via Facebook. C’est vous dire si je suis mordue de ce jeu : je lui demande presque toutes les 2 semaines, la date de réédition du jeu (ou V2) et tous les 3 mois à son éditeur.

J’ai d’ailleurs créé un groupe de discussion et d’entraide autour du chat et de Cats! La mascarade, ou on peut tagguer l’auteur pour lui faire part de ses interrogations (bon après, c’est un vrai chat, il répond quand il veut).

 

Conclusion ?

 

Le Festival du Jeu de rôle de Kaysersberg, mérite vraiment les retours positifs qu’ils suscitent. Si malgré tout, je n’ai pu voir qu’une infime partie de celui-ci car j’étais bien occupée, la ville est superbe.

On pourrait même citer Raph sur ce coup :

Non mais sérieux ! C’est Disneyland ici, regarde moi ces maisons !

 

Bon plus sérieusement, les maisons sont entretenues, les rues fleuries, la seule chose qui manque un peu ce sont les poubelles (surtout pour les fumeurs). Cependant, les animations sont nombreuses, accueillantes et l’ambiance, vraiment conviviale. On peut ajouter aussi que le jeu de se déguiser dans le thème aide plutôt bien à l’immersion :

Mais où tous ses pirates ont-ils garé leurs navires volants, pardi !?!

Il faut avouer que pour la première fois depuis la COIN en 2015, je n’ai pas porté mon déguisement de Pirate. J’avais tout ce qu’il fallait, mais c’était encombrant et mon leggings noir en laine m’aurait surement donné trop chaud.

Mon T-Shirt Officiel

Non non, à la place, j’ai porté deux t-shirts. On m’avait demandé depuis un moment, des signes pour pouvoir me reconnaître en convention, j’ai donc fait faire deux t-shirts rapidement chez Code-perso près de Châtelet-Les-Halles (encore merci pour leur calme face à mon stress).

 

Le Chat Cyclope

Un pour la future marque d’illustration Geeko-Rôliste, sur supports, que je lancerais bientôt : Le Chat Cyclope, dont le logo a été dessiné par l’exceptionnelle Namé et un autre avec le logo du Blog D1000 et D100.

 

Bref, je suis maintenant séduite par ce festival et je compte bien y revenir l’année prochaine. J’espère que j’aurais l’occasion de croiser la seule personne que j’ai loupée, Coraline de l’asso Nickel, avec qui j’avais déjà échangé par mail et d’y faire jouer cette fois-ci, mon propre jeu : Spirit Totem.

 

Si vous connaissez le Festival Cidre et Dragon, qui a déjà une belle notoriété, voici une petite confidence entre vous et moi : Kaysersberg, c’est le futur Festival Cidre et Dragon d’Alsace.

 

Share this Post

About Kinayla

Rôliste passionnée, toujours à la recherche d'informations pour aider à s'organiser et se faire plaisir, en association comme les pieds sous la table