Japan Tours 2023 : on reprends du service !

Rien, queuchi, nada. Aucune grosse convention depuis Octogônes. Et près de 9 mois plus tard, la Japan Tours ! Une première pour moi et une chouette conv’ plein de souvenirs.

Alors oui, j’avais prévu d’aller à Kaysersberg mais il y a eu une réunion de famille ou je ne pouvais pas m’extirper pour raisons diplomatiques. Faut faire des concessions parfois avec son simiesque, ça a donc été le cas ici.

 

Enfin bon, j’ai eu la chance qu’on me propose une convention sur laquelle je n’allais pas fermé les babines et j’ai croqué à pleine canines dans la proposition (bon je suis un chat dans un corps d’humain, mais chuuuut). ^^

 

PRÉPARATION

 

Alors qui dit convention, dit préparation. Je ne parlais pas toujours de cet aspect dans mes précédents retours, c’est pourtant l’un des plus importants. Il sera donc maintenant une catégorie continue même si répétitive pour certains. On dit oui à une convention, on note dans son agenda, on s’enjaille, on met de côté l’info à cause du boulot, on prépare son matos la veille et on part.

Je commence à être rodée mais il reste encore quelques défauts de conventions en conventions, mais comme on dit, on apprends sur le tas. Et puis comme je le disais bien dans mon retour d’Octogônes 2022, ça réveille en moi un besoin de perfectionnement.

Un de mes plus grand regrets, c’est d’avoir oublié quelques flyers D1000 et D100, j’ai toujours l’occasion d’en laisser à certains.

Niveau plan et cie, tout est dans le classeur, parfaitement rangé. On vérifie la veille que tout soit dans l’ordre. D’un coté j’aime mes plans, mais on en a jamais assez et il est temps que je fixe certains d’entre eux sur papier car ils étaient encore en constante évolution.

Niveau matériel de jeu, depuis que j’ai fait mes fiches de races et de scénario « résistance », je n’ai plus qu’à les imprimer. A part un petit couac ou deux à réajuster avec le temps, elle marche bien et  sont très complémentaires, notamment sans le talent téléportation (sisi il a disparu partout, comment chat je fais exprès !?) et du coup j’offre les feuilles de personnage à mes joueurs afin qu’ils gravent cats dans leurs cœurs.

Du coup, les portraits sous blisters marchent toujours, mais ils deviennent les têtes de différents PNJs. Il serait également temps, que je me décide à décrire et rédiger quelques personnages clés comme PNJs pour moins m’emmêler les pinceaux et pouvoir les intégrer à mes scénarios écrits par la suite (vous voyez bien que je suis perfectionniste).

En parlant de scénario, j’ai fait joué le quatuor de Octogônes 2022, avec une grosse préférence pour « Qui donne sa langue au chat ». Le scénario est fun, parfait pour des débutants, mais je commence à m’ennuyer dessus (et oui ça arrive, même aux meilleurs).

Le reste, j’en parlerais un peu plus tard lors des parties car elles ont été très probantes pour améliorer certains scénarios.

Ah et puisqu’en allant au point de rendez-vous, j’ai fait un passage à Chaville, j’ai même pris 2 minutes pour taper une poser  » Because … this is a sign ! « . Du coup, ça illustreras parfaitement la section préparation : toujours avoir ses oreilles de chats (sinon on se fait engueuler de pas pouvoir être reconnue – cf. Octogônes 2021).

 

FESTIVAL

 

 

Le Festival de la Japan Tours est une grosse première pour moi. Niveau ambiance, on se retrouve exactement dans la même que la Japan Expo de Villepinte, à quelques détails près.

Pour commencer, je dirais que le festival est clairement plus petit, mais du coup aussi plus vivable et sympathique. La convention s’est passé sur 3 grands halls :

+ le premier avec la grande scène et quelques stands vu de loin,
+ le deuxième concentrait beaucoup plus de stands mangas, peluches et cie : ce que j’appelle communément l’usine à goodies. Ceci dit, on y trouvait quelques artisans porcelaines, peintures et un stand de kit de bubble Tea ; mais également une taverne pirate ou il y avait même de la bière du corbeau et d’étrange plateau de bataille navale avec shooter.
+ Le plus gros des stands d’illustrateurs, webséries, culture japonaise, et cie était dans le hall 3.Comme le stand pour les parties jeu de rôles.

+ Dehors, les stands de nourritures, l’arène et quelques expositions ont eu lieus avec un plateau de Télévision pour France 3, une première également pour cette édition.

Niveau costume, on a été servi, fury, manga, etc. Je ne suis pas sûre d’avoir une assez bonne culture pop, mais j’ai quand même reconnu quelques cosplays et déguisements dont celui de Assassination Classroom.

Je repars avec peu d’achats long termes (un sac et une poche à dés chat noir japonais), mais avec deux grands coups de coeur (qui m’ont sifonnés le portefeuille) :

+ Call of coffee : une roulotte qui apporte une dose de bonheur et de caféine. Rencontre à l’extérieur grâce à Grégory (qui a littéralement crié de joie en les voyant), j’ai découvert les Coldbrew coffee (un café froid, avec du sirop pour parfumer ce dernier, de la crème chantilly et un sirop dessus).

J’ai bien du en prendre 6-8 coldbrew sur 3 jours, j’ai gardé les verres et pris un tas de photos envoyés par mail et Facebook. Un petit plus, ils ont des écocups qui sont bien indiqués en cl, un gros plus quand on réutilises des ecocups pour doser les cocktails à la maison (ou les liquides dans les recettes de cuisine), donc un verre + un outil utile. Je recommande.

+ La taverne maudite : une petite bicoque pleine de tonneaux et de gentils pirates. On avait essayé d’aller prendre un café chez eux le vendredi matin, mais rien n’était encore ouvert. Par contre j’ai vite repéré les eux a boire et la pancarte « Bière du corbeau pression ». Les ecocups ne sont tout aussi cools (avec un dosage cl très précis également), très pratique et franchement le nom claque. Je regrette presque de pas en avoir assez pour les parties de notre campagne Pavillon Noir à la maison mais ces 50 cl sont parfaits pour faire des bubble tea à la maison. ^^

 

LE STAND ++

Je suis venue à la Japan Tours grâce aux amis de l’association Projets-R, invités par le festival chaque année. D’ailleurs, je tiens à dire que je connais peu de convention qui loge aussi bien ses intervenants/prestas. On a eu le droit a des appart hôtels et franchement, même si on y était très peu, ça change vraiment beaucoup niveau confort.

Projets-R, je les connais depuis déjà pas mal de temps, mais je n’avais jamais eu l’occasion de faire une convention avec eux sans être sous une autre bannière. La façon de présenter les gens non membres de l’asso ? Et bien ce sont des invités, et j’avoue que ça m’a bien fait plaisir qu’ils me proposent de venir, ce qui m’a permis de découvrir l’envers du décor et toute la préparation.

Jeudi, départ de l’Ile-de-France avec le matériel, tout est rangé par thème dans des boites, les nappes sont pliées et regroupées dans un panier plastique super grand et rien n’échappe à l’oeil aguerri des deux compères Krom et Mandoline.

J’ai encore du mal à réaliser, mais quelques heures plus tard, la mise en place du stand et de la décoration dans les 6 box réservés au Jeu de rôle me font réaliser à quel point des tables bien décorées peuvent changer l’ambiance. Sans compter l’écran, qui relié à un bon powerpoint qui tourne au automatique toutes les 10 secondes, attire l’oeil des visiteurs pendant les 3 jours.

Après avoir installé les tentures pour cacher la lumière venue d’en haut), décoré les box, on nous annonce que finalement on peut se décaler en face car c’est un meilleur spot. En moins de 10 minutes tout est fait. Après cela, le stand est quasi prêt, on passe au Leclerc pour trouver quelques décos de plus, faire du refill bouteille d’eau, gateau et cie pour le stand.

Bien évidemment, ayant peu de décorations pour ma table de cats, j’ai vité trouvé quelques jouets et de l’herbe a chat séchée pour remplir un peu mon espace lors de la Japan Tours (j’ai juste oublié de prendre des photos ^^).

Une excuse pour mes achats ? Il fallait que mes maitres me pardonnent de les avoir délaissés tout un weekend avec un autre simiesque que moi.

Concernant le stand, il était jumelés si on peut dire avec une drôle de « secte » ou tout le monde s’appelle Gaël, une des nombreuses et mystérieuses anecdotes qui semble entourer l’association locale De Capes et de dés. J’apprends au cours du weekend que l’association fait régulièrement des soirées jeu de rôle, mais propose aussi d’autres activités. Elle n’a pas 400 membres comme quelqu’un me l’a vendu, mais une petite soixantaine avec un bureau et un CA distincts et des pôles différents.

J’ai bien aimé l’ambiance de cette association, même s’il n’était pas toujours évident d’avoir du temps pour parler tranquillement entre nous. Ce n’est qu’au repas Japonais à volonté le samedi soir et le dernier jour de la convention, que j’ai pu faire un peu plus connaissance avec certains d’entre eux.

Concernant le lieu du stand, on était tout au bout, donc peu de passage, caché derrière les webseries ce qui représente un obstacle aux personnes qui souvent ne s’y aventure qu’en fin de tour du festival. A noter aussi que certains jours, la climatisation a été déclenchée trop tard, il était donc difficile de faire sortir la chaleur accumulé dans le Hall 3.

PARTIES DE JDR

Comme indiqué plus haut, j’ai gardé le quatuor gagnant de Octogônes 2022 mais avec quelques variations car certains sont encore en léger playtests sur des variables. Il n’y a pas à dire, j’ai beaucoup appris sur cette convention, tant niveau intrigue que bonnes idées des joueurs.

Pour rappel, le quatuor de scénarios que je fais jouer en ce moment: « La ferme du Père Moreau », « Il court il court le chaton » et « Il daube Herr Mann » , laissant le scénario « Qui donne sa langue au chat ? ».

Bien que ces scénarios soient très sympas, il va falloir que j’en sorte des nouveaux pour octogônes 2023, ça va demander un peu de travail cet été pour au moins en proposer un ou deux différents.

Sur 3 jours, j’ai fait 7 parties mais j’ai malheureusement oublié de prendre une feuille de note pour mes statistiques. Rien d’obligatoire, mais je trouve sympa. J’ai abandonné aussi les photos de mes tables pour me concentrer sur les parties, mais du coup, ça manque un peu pour illustrer mon retour de convention. Deux points à réfléchir et travailler si je les reprends.

Vendredi 30 juin :

J’ai fait deux parties de « Qui donne sa langue au chat ». Rien de mieux qu’un scénario pensé et joué depuis 2015 et rédigé depuis 2022, pour sortir du panier.

3 compères se baladent dans le festival pour proposer des quêtes. L’un d’entre eux engage la conversation avec moi : « Bonjour Aventurier, j’ai une quête pour toi, l’acceptes-tu ? « . Ce a quoi j’ai répondu naturellement « Miaou ». Il recommence, je réponds Miaou de nouveau et l’échange s’ensuit pendant 2 minutes. C’était tellement rocambolesque que cela aurait pu faire une super vidéo (l’année prochaine?).
L’évènement ne bat pas son plein pour un vendredi, ils s’engagent donc avec moi pour une première partie et jouent à la perfection le roleplay de chats de races.

La deuxième partie, je récupère 4 joueurs et je suis bien échauffée. Je synthétise encore plus les explications « Historiques » du jeu. Je prends un peu de temps pour expliquer les différentes parties de la feuille, le nombre de dés et je les laisses choisit. Les explications plus précises des qualités/défauts et talents ne viennent maintenant que lorsqu’ils ont choisit leurs feuilles.

Samedi 1er juillet :

Ma première partie n’a que 2 joueurs, mais Damien (de De capes et de dés) est libre et partant pour la partie. Grâce à lui on lance la partie. Petite surprise, l’un des joueurs connaît les 3 PNJs de la veille et a entendu parler du perso « Bolchevik » qu’il tient absolument à jouer. Je lance la partie sur « Il court, il court le chaton » et teste quelques variables pour mieux orienter l’action des joueurs qui court après un chat, poursuivi également par des gardes qui veulent lui faire la peau. Le test est réussi et me permet de fixer un peu plus le scénario en 2H vs le scénario en 3 à 4 heures.

J’enchaine directement sur la deuxième partie, j’ai deux groupes distincts : un de 3 personnes et un de 2 personnes. Avant de choisir le scénario, je tire un kit de fiche et me porte sur le 3e de la série 18 persos de races. Manque de pot, c’est le paquet de feuilles avec les persos qui ont le plus de talents, avec 5 joueurs, j’adapte le scénario pour pouvoir les retarder correctement tout en gardant un minimum d’action : « La ferme du père Moreau » est tout indiqué.

Une des joueuses me demande en début de partie si elle pourra juste s’éclipser vers 18h pour faire un achat rapide car elle a un créneau. Une demande qui tombera bien avec l’échafaudage d’un plan par les joueurs et une pause litière pour la MJ en 3 min top chrono (trop de coldbrew et d’eau pour contrer la fatigue et la chaleur).

J’ai vraiment eu une bonne expérience sur les deux scénarios, il ne faut pas oublier que ce sont des scénarios spéciaux car fait maison, mais surtout jouables seulement en conventions pour l’instant.

La cerise sur le gâteau a été un joueur de la 2ème partie qui avait découvert le jeu de rôle sur du Donjons et Dragons 5e édition et avait joué de 18h30 à 4h du matin (ceci n’est absolument pas recommandé comme durée de partie pour une première fois, j’en reparlerais dans un article cette année). Il avait détesté le jeu de rôle mais avait accepté de faire du Cats sur 2heures. Il a beaucoup aimé Cats et chat, chat fait toute la différence.

 

Dimanche 2 juillet :

A peine arrivée, je file chercher un café pour m’assurer d’avoir ma dose. Lorsque je reviens, 2 visiteurs qui souhaitaient déjà réservés une partie la veille repassent. On leur dit qu’on peut lancer à n’importe quel moment la partie, mais qu’ils doivent checker d’abord avant d’inscrire des joueurs pour éviter la défection.
Deux autres arrivent après, ils sont plus de 5. J’indique que je peux faire une exception pour 6 personnes d’un même groupe, malheureusement pas plus.

Finalement, les premiers joueurs se décident et c’est donc 5 chats qui rejoignent l’aventure de Cats. De mémoire, j’ai finit leur parties à 13h30, puis recommencer deux autres parties qui s’enchainaient à 14h puis 16h.

Il n’est pas impossible que je sois confuse sur les scénarios joués le dimanche, notamment la 1ere et la 3eme car je ne les ai pas noté. Je crois avoir fait joué « Il court il court le chaton » puis « Qui donne sa langue au chat » mais la fatigue et la mémoire m’ont fait défaut (après une semaine, je ne sais toujours pas ce que j’ai joué le matin).
De mémoire, je me rappelle avoir joué dans la foire du trône avec 5 chats, complètement agacés par un chaton très désobligeant. Je me rappelle surtout la scène finale du scénario ou les modifications de la veille avait bien marché et vont donner lieu à une modification majeure des scènes du scénario.

La deuxième partie est elle bien plus mémorable car c’est le groupe de 6 personnes, enfin 7 car nous avions un spectateur. Il ne l’est pas resté très longtemps car l’un des joueurs piquait du nez et ne voulant pas gêner la partie, à proposer au 7ème de reprendre son personnage pour faire une micro sieste en écoutant d’une oreille la partie.
Après avoir choisit les personnages et donné les pitchs, ils se sont tous mis d’accord pour un scénario Historique créée pour rappel, à l’occasion des 125 ans du Kremlin-Bicêtre : « Il daube Herr Mann ». Le scénario pour lequel je me suis amusée à créer une affiche A4 et a donné lieu à la série d’affiches pour tous les autres scénarios. ^^

Avec autant de pouvoir pétés, je pensais qu’ils allaient me plier le scénario en 20 minutes, mais certains étaient très débutants ou avaient du mal à scinder ce que sait le personnage et ce que sait le joueur, voire ou se trouvait son personnage à l’instant T. D’ailleurs, j’ai sorti les 18 fiches spéciales de chats 2nde guerre mondiale, avec photo en noir et blanc et surtout des prénoms français anciens (histoire de bien marquer les esprits).

Dans l’ensemble la partie a été un peu tumultueuse, mais rien d’anormal pour une partie de 6 personnes avec une majorité masculine. Certains avaient des très bonnes idées, tous les talents on pu être un peu utilisés, mais c’était très sport et je devrais vraiment penser à créer un kit de fiches complémentaires spécial pour ce scénario car ils ont pu choisir parmi 18 fiches.

La dernière partie s’est clôturée il me semble sur un « Qui donne sa langue au chat » de nouveau car les joueurs ne connaissaient pas bien le jeu de rôle. J’ai pris beaucoup de plaisir, beaucoup de bonnes idées, de rewind avec déplacement temporel et des grands sourires surpris quand je décris les éléments à la Numénéra. Bref, je me délecte. 🙂

 

Conclusion : beaucoup de nouveaux joueurs et les scénarios sont bons, mais il faut diversifier les types de missions pour pouvoir s’adapter au niveau des joueurs qui sont, soit débutants, soit intermédiaires ou experts sur d’autres Jeux de rôles.

De toute façon, je ne fait « Qui donne sa langue au chat » que sur les conventions avec beaucoup de débutants et ou il n’y a pas d’autres MJs de cats pour le mener. Il y a une suite, mais j’ai décidé de réorienter le lieu de l’acte 2 et peut-être celui de l’acte 3.

« La ferme du père Moreau » a beaucoup évolué mais est joué depuis 2017 déjà, il faudra donc que je commence à le rédiger et voit si d’autres peuvent le maitriser en convention. MJs, rejoignez-nous sur Discord pour vous assurer une place sur le fauteuil lorsque je passerais un appel à bonnes volontés simiesques.

Concernant « Il court il court le chaton », il est l’opus d’une mini campagne avec des branches divergentes à une ou deux factions. Une sorte de guerre mafieuses entre des clans. Les idées arrivent, mais il me faudra beaucoup de temps avant de construire les scénarios one shot qui doivent constituer cette mini campagne, bien que l’idée de l’infiltration dans un des deux camps me tente bien.

Pour « Il daube herr mann », il faudrait faire plus de recherches, mais il y a déjà une mission pour récupérer soit des informations soit des médicaments pour les français rebelles qui semble faire son chemin. Et pourquoi pas intégrer quelques scénarios sauvetages d’un éminent professeur ou savant juif dans le lot, etc.

Pour les prochaines conventions, il va falloir brosser le profil à d’anciennes idées pour les concrétiser en scénarios.

 

RENCONTRES & COPAINS

 

La Japan Tours est pour moi un territoire inconnu, quelques jours avant de partir, j’indique participer à l’évènement Facebook (just in case, mais on est de moins en moins à dire qui va ou soyons honnête), et là, parmi les participants, je vois un ami : Julien de Magoyond.

Le hasard veut que nous ayons été logé au même building d’appart hotel, mais qu’il soit celui qui m’ai reconnu le dimanche matin au petit dej » (me jugez pas, c’était le 3eme jour, j’étais plus très fraîche ^^). Il a fait plusieurs concerts, malheureusement, je n’ai pas eu l’idée de télécharger l’appli pour le programme, ou  eu le temps d’aller le voir.

J’ai engagé rapidement la conversation sur la convention et son chat Salem, car n’oubliez pas que j’ai un « sérieux » problème : je suis passionnée par les chats noirs (la preuve, je n’ai acheté que des trucs avec des chats noirs dessus). Je regrette un peu la fugacité de la conversation trop rapide et surtout trop orienté félin, mais j’espère avoir l’occasion de proposer à Julien un verre sur la région Parisienne (ou de le recroiser en convention qui sait).

 

Pour le reste, j’étais incognito. Enfin presque !

Et oui, après des mois sans conventions, j’ai été assez naïve pour croire que mon minois ne dirait jamais rien aux gens que je rencontrerais :

+ 1ere erreur : jouer a cats et en parler à fonds, sans savoir que les gens connaissent soit l’auteur, soit le jeu par cœur, soit le discord. Oui j’ai été démasqué comme : « Ah mais c’est pas toi Kinayla ? «  une ou deux fois de mémoire.

+ 2eme erreur : croire que ma tête ne parle à personne alors que je suis encore sur Facebook. Ma photo de Ludicité 2022 grâce à la FFJDR est devenu une certaine emblème ou je pose près du très beau Kakemono Cats (sachez que je suis la seule MJ de France – même l’auteur n’a pas eu cet honneur – d’avoir le droit de me balader avec un Kakemono officiel de Cats). Vu que j’ai souvent posté pour Opale, puis pour D1000 et D100 dans les groupes rôlistes, suis citée à tout va sur des vidéos de chats partagés sur les murs des copains (hein Mando ! ^^), comment rester incognito.

J’ai beaucoup de gens qui m’ont dit me connaitre de quelques part au final, et je n’ai compris que tard pourquoi alors que nous avions rayé les conventions et autres irls ou l’on aurait pu se rencontrer.

 

J’ai d’ailleurs compris tout ça grâce au responsable Com’ de De capes et de dés, Som Yann, avec qui je suis amie depuis un moment sur Facebook (fais gaffe, je t’ai à l’oeil pour les articles, on t’attends sur D1000 et D100 ^^).

 

Alors oui, j’étais presque incognito, mais je regrette un peu de ne pas avoir mieux préparer ma venue. C’est limite si je ferais pas mon pack de survie communication dès maintenant pour Octogônes 2023.
Dans le tas, je pense me préparer un sac spécial pour les T-shirt de Cats (le Mother of cats reste un incontournable), et me faire faire quelques tshirt / débardeur en plus pour mon avatar Discord et Twitter, quelques punchlines félines marrantes et surtout, surtout, un tshirt de D1000 et D100 (et/ou un tote bag à voir).

Et pourquoi pas, un template de flyer simple à imprimer en A4 et à diviser pour le discord de cats et cie puisque j’ai déjà ceux pour D1000 et D100. Ou alors des flyers avec QR Code pour avoir un linktree spéciale à Cats (tu en dis quoi Tlön ?). Bref, ya du boulot.

 

EN BREF

 

Une chouette convention sur laquelle je prendrais plaisir à revenir si mon boulot me le permet. Des chouettes gens, merci encore à Krom, Mando et Greg pour ces souvenirs partagés et De capes et de dés pour les petites rencontres. C’était dur de résister à certains stands, mais je m’améliore drôlement. ^^

Niveau joueur, il faut vraiment prévoir des scénarios plus pétés les uns que les autres, je vais commencer à lancer une boite à idée de scénarios. Et pourquoi pas une fiche en fin de partie pour les joueurs qui veulent participer.

Prochaines conventions à ce jour : Octogônes 2023 et probablement Ludicité 2023.

Le retour s’est fait sans trop de soucis grâce à Krom, mes maîtres ont très vite apposés leurs marques et phéromones en se grattant le minois sur mon sac. Ils ont boudés les jouets offerts, mais ils ont tout de suite acceptés la cataire. comme quoi, on ne change pas nos amis félins. 😉

 

Écrit par Kinayla

Rôliste passionnée, toujours à la recherche d'informations pour aider à s'organiser et se faire plaisir, en association comme les pieds sous la table

Retrouvez moi sur Itchio: https://kinayla.itch.io/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Un commentaire