Waouh !Waouh !

Octogônes 2023 : quand le chat fait son panier

S’il est pour beaucoup l’évènement de l’année, Octogônes revêt pour moi une importance toute particulière et c’est avec brio que je peux déclarer avoir fait mon panier et mes griffes dans cette convention ou le temps passe tellement vite qu’on en redemande déjà lorsqu’elle est terminée.

Si jamais vous n’avez pas suivi mes aventures en Octogônes 2022 ou en Octogônes 2017, n’hésitez pas à aller faire un tour. 😉

PRÉPARATION

 

Cette année, je n’ai fais qu’une seule convention avant Octogônes : la Japan Tours, avec Projets-R. Pour cette dernière, j’avais tourné sur des scénarios maison que j’avais déjà sous le coude.

Pour Octogônes, l’annonce d’un nouveau recueil de scénario m’a donné envie de varier les scénarios pour ne pas toujours faire les mêmes chaque année. Parmi mes scénarios, je fournis celui de « Qui donne sa langue au chat » à Iceberg, un autre MJ qui a fait 3 parties de Cats dans le weekend. 

En 2023, je proposerais cette-fois aussi 4 scénarios :

« Il court, il court le chaton » dont le plan de la foire du trône refait sur Canva marche très bien, mais je fixe le plan qui arrive en fin de scénario.

« Chasino Royal », un scénario de MathemTV, un ami qui nous a d’ailleurs fait joué ce scénario dans un casino en Actual Play.

« Quand mémé essaie de ta pâtée », un scénario imaginé dès 2017 mais joué pour la première fois en 2020 à l’ouverture du discord de Cats ! La Mascarade. Depuis il a été joué seulement 2 ou 3 fois. Après beaucoup d’hésitations sur les plans à utiliser, je les choisis et les fixes pour de bon.

– Le dernier a été crée spécialement pour Octogônes. L’idée me trottait dans la tête et par un heureux hasard, Valenciennes avait un super plan de marché, facilement duplicable. C’est ainsi que des joueurs ont put faire deux playtests avant les parties d’octogônes sur « Rififi et chamailleries ».

Côté fiche, j’ai rejoint la faction des paresseux en reprenant les kits de fiches crées pour 2022. Je fais même le ménage et décide d’offrir les feuilles de personnages qui sont en trop dans mes classeurs pour les joueurs qui passe sur le stand.

Niveau communication, j’en fais très très peu. Au point que lorsqu’un MJ de cats propose dans la partie pole jdr une partie de cats, plusieurs membres du discord nous demande ou sont les parties de chez BBE. Les inscriptions ont du partir bien plus vite car on a mis nos parties un poil plus tard et nous avons eu plus de brassage sur nos tables je trouve. Hormis une ou deux publications le vendredi 29, je reste très discrète sur ma venue (de toute façon on me repère rapidement avec mes oreilles de chats et ça me facilitera le planning déjà bien chargé).

Et bien que je ne l’ai pas utilisé, j’ai clairement craqué sur un mug avec oreille chat chez Starbuck. Achat inutile ? Oui et non. Maintenant j’aurais la classe pour boire lors des actual play (oui ça marche pas pr la biere parcontre).

 

FESTIVAL

Cette année encore, je déplore une mauvaise communication sur le plan de la convention trop peu de temps avant la convention pour pouvoir s’organiser sur ce qu’on souhaite voir. J’ai pu récupéré celui-ci via le réseau rôliste qui a un stand.J’ai pu observé un meilleur placement des stands et des allées, notamment les stands autour des tables du pôle jeu de rôle. Par contre sans plan, impossible de comprendre ou se trouvait le pole inscription aux parties jdr et les toilettes avaient bougés, point qui m’a un peu compliqué la tâche quand j’avais 6h de parties.

Au niveau de la buvette, un peu plus de choix sur des cocas en bouteilles et cie mais surtout plus d’options pour le tri sur place. Une initiative que j’appuie fortement. J’ai aussi retrouvé Oriane, ma sauveuse de 2022 et un moral d’acier malgré des affluences plus éparses que les années précédentes. Le coupe file pour les exposants a été encore d’une grande utilité.

Le stand de Black Book Edition, lui, était au même endroit est c’est clairement pris une claque niveau vente de jeu à poils…

 

LES HOMMES EN NOIRS

 

Comme en 2021, les hommes en noir se trouvaient à l’entrée de l’étage, parfaitement placé pour attiser la curiosité des rôlistes avec encore une fois, une énorme bannière du jeu Cats La Mascarade, dont les jeux trônait bien au milieu du stand.

J’arrive à 14h à Lyon, rencontre Arbassin et cie à la gare et file directement à Octogônes puisque je ne peux récupérer les clés du airbnb qu’après 16h. Le stand est déjà ouvert, je retrouve toute l’équipe des hommes en noirs qui termine de disposer les beaux ouvrages et boites. Je confie ma valise et rencontre Maxime Teppe, l’illustrateur de talent de Cats. Vincent Mathieu, l’auteur, n’hésiteras pas à réclamer son passe droit pour avoir le premier une dédicats visuelle. J’en profite pour dire Bonjour à tout le monde, notamment Anthony et discuter scénarios et suite de gamme avec le rédac chef de Casus Belli, mais aussi le chef de gamme de Cats : Marc Sautriot (comment chat je fais du name dropping pour vous dire à qui envoyer vos scénarios pour les prochains recueils ?).

Que vous raconter de plus si ce n’est que le stand n’a pas désempli, les livres de cats ont baissés à vue d’oeil malgré des sacrés stocks et j’ai pu voir pas mal de nos joueurs se décider à acheter ou à compléter leur jeu Cats. J’ai fais moins de conseils devant le stand sur mes pauses, mais j’ai pu parler du jeu à quelques moments.
Nous avons eu notre traditionnel diner en équipe le samedi géré avec brio par Anthony, ou nous en avons profité pour parler de ce qui nous avait marqué, les gammes que l’on faisait jouer, nos souvenirs de rôlistes, etc. Vu le nombre à table, on a jamais assez de temps pour voir tout le monde mais c’était trop très chouette de pouvoir partager ce moment ensemble

En ce qui concerne Cats ! La mascarade, le jeu de rôle aura bientôt une campagne. La nouvelle est tombée sur Rôliste TV à 19h le samedi soir. Pour les prochaines gammes par contre, l’auteur ne semble plus avoir de scénarios sous la patte et il espère que d’autres auteurs oseront proposer leurs scénarios à BBE. 
En tant que « Meilleure VRP » de Cats », un titre acquis pour mon temps en convention, j’essaie moi-même d’en rédiger, en vue d’une publication. J’espère pouvoir proposer bientôt à Marc Sautriot un café-zoom pour pouvoir l’aider à trouver de nouveaux auteurs et surtout de nouveaux scénarios qui sortent de l’ordinaire. Et miaou, on sait qu’il y a déjà quelques scénarios glanés que l’on a pu trouver sur le discord de Cats. 

 

PARTIES DE JDR

 

Cette fois, pas d’imprévu avec un scénario a apprendre en un heure. ^^ L’auteur a pris le train, ce qui fait que j’ai pu vadrouiller tranquillement le vendredi comme prévu dans la convention. Après un rapide passage au airbnb et un petit diner, impossible de proposer une partie en sauvage avec Vincent, tout le monde est déjà en partie. Ce qui ne sera pas le cas samedi soir ou j’ai pu faire jouer 4 compères qui ont choisis (encore une fois) le scénario de « Qui donne sa langue au chat ».

 

Par rapport à l’année dernière, je joue 16 heures sur le weekend, soit 2h de plus qu’en 2022. J’ai donc mené 8 parties de 2heures, ou 4 parties par jour. Après beaucoup d’hésitations sur quels scénarios choisir lors de la préparation et l’inscription des parties, je me décide à faire chaque jour les 4 scénarios choisis

Pour rappel, tous les scénarios joués sont des scénarios maisons donc non publiés. Une règle quand on anime sur stand pour faire en sorte que les joueurs puisse profiter à l’achat des livres de plus de scénarios de cats.

 

Au planning du samedi, je démarre par « Il court, il court le chaton » de 9h à 11H, avec 5 joueurs dont 2 ayant déjà joué à Cats ! La Mascarade. Le plus jeune a 10 ans, malencontreusement, je le confonds avec une fille au début du fait de ces cheveux longs, ce que je rectifie quand il me dit je suis un garçon. Le scénario tourne bien, les chats court après le vilain PNJ qui les fait tourner en bourrique. Tout le monde est impliqué, notamment le jeune jusqu’à ce qu’il bloque sur comment aider dans le scénario et par fatigue, commence à jouer avec son couteau en latex.
Je démarre doucement avec ce scénario, parmi les 4, je l’ai fais jouer une bonne dizaine de fois avec les parties de 2022. Le trio de joueur en face du père et son fils est très débrouillard, après avoir tentée de repêcher le jeune homme, on finalise le scénario avec les autres joueurs qui s’en sortent avec brio sur la mission (presque pas d’accroc).

Ni une, ni deux, je change de table pour la 2eme partie de 11h à 13h. Ce sera le cas tout du long de la journée, je suis la MJ volante qui comble les espaces.Et toutes mes tables sont remplies a ras-bord.

Le deuxième scénario est celui d’un ami Chewba (qui a une chaine twitch du nom de MathemTv) et s’appelle « Chasino Royal ». Le scénario a d’ailleurs été joué en actual play sur sa chaine avec l’auteur Vincent Mathieu, Ceizyl, Akihellfire et Kinayla (Moi même) et c’est donc la première fois qu’il est mené par un autre MJ ou en convention.
A cette table, deux ados de 13 ans et personne n’a jamais joué à Cats. Je profite de quelques secondes pendant que les joueurs présentent chacun à leur tour leurs personnages, pour envoyer un texto a chewba s’il veut écouter un peu. Les chats sont tellement forts que c’est trop facile de résister aux buffets, mais pas d’échapper aux enfants. Les agents sont très concentrés, ils utilisent tous leurs talents et la partie se terminent encore avec une mission rondement bien menée.

Troisième partie de 13h à 15h, on passe sur mon scénario spécial crée pour Octogônes « Rififi et chamailleries ». Parmi les joueur, un ado de 14 ans et mon joueur groupie « Jurassicman11 » qui avait fait les scénarios de « Il court il court le chaton » et « La ferme du père moreau » sur les deux premiers créneaux du dimanche en 2022.

Après deux playtests la semaine avant la convention, je suis sereine. C’est ce que j’appelle un Tatie Danielle Like. Un scénario ou la longueur dépend en partie du nombre d’options qu’on pose pour les obstacles, il est donc très facilement jouable en convention et peut être modulable pour faire un scénario en 4h si on joue à fond la carte promenade et investigation avant de repérer quoi que ce soit. Après avoir eu un chat avec pour ennemi préféré les concombres dans la semaine, j’ai eu le droit aux tomates ! On a eu donc des chats qui terminent en même sur le net, avec un Ninchat tueur de tomates en plein vol dans une bataille de bouffe.

Je profite alors d’une bonne pause de 2h pour déjeuner, vadrouiller etc avant de revenir sur stand pour ma dernière partie « Quand mémé essaie de ta pâtée ». C’est un scénario que j’ai depuis longtemps mais qui n’avait jusque la pas de plan. Je ne sais pas si c’est toujours bien d’en mettre un sur table, mais j’ai l’impression qu’ils sont plus attentifs quand ils peuvent interagir avec ce grigri du MJ.

Parmi les joueurs, aucun n’a joué à Cats avant sauf la groupie. Je tombe sur un groupe de rôliste aguerris dont l’un d’entre eux ne connait même pas le pitch du scénario mais cela fait bien rire les autres, c’est le scénario qui va me donner le plus de fil à retordre car le plan est grand et c’est un huis clos en 2h.
Le groupe est super actif mais je fais l’erreur de les faire démarrer sur la place de l’église, ce qui ralentit leurs actions  au début puisqu’ils galèrent à trouver comment s’orienter pour rejoindre ladite maison de retraite. Les joueurs se sont séparés en trois groupes, ont mis le dawa et on finalement mis la patte sur le coupable.

 

Samedi soir, après le diner avec BBE, on repart en convention avec Vincent pour trouver des joueurs et tenter le coup de la partie sauvage. Celle ou on joue pour se faire plaisir. Vincent obtient 4 joueurs et démarre assez rapidement. Je finis par faire jouer un peu en décalé 4 autres joueurs qui n’ont jamais joués à Cats, l’un deux l’a acheté mais ne le maitrise pas encore. Plus belle victoire encore, la jeune femme du groupe n’a jamais joué au jeu de rôle mais a choisi Cats.
Je balance ma feuille de synopsis de scénario et les laisse choisir le scénario. C’est un peu dangereux mais je suis joueuse. ^^ Ils hésitent avec « Quand mémé essaie de ta pâtée » mais partent finalement sur « Qui donne sa langue au chat ». Les joueurs sont tops, je regrette presque qu’aucun ne soit sur Paris et alentours car il y avait du beau jeu et de très bonnes idées.

 

Dimanche matin commence mal. Notre airbnb demande une restitution des clés, je n’avais pas fais gaffe avec mon planning et je ne peux les déposer qu’à 9h à cause de l’ouverture du commerce qui les prends. Le commerce a 6 min de retard, je file rapidement en tram sur la convention mais ne débute qu’à 9h30 ma partie. Je remercie d’ailleurs chat-leureusement Diwall pour avoir prévenu mes joueurs et Anthony.

Dimanche, je ne bougerais pas de ma table de la matinée, ce qui est plutôt chouette. De 9h30 à 10h30, on repart sur le scénario « Quand mémé essaie de ta pâtée ». Aucun joueur n’a joué à Cats, même si 2 d’entre eux l’ont achetés. J’ai perdu une « Mademoiselle JDR » parmi les joueurs, j’avoue que je suis un peu déçue, j’aurais bien aimé voir si c’était la fameuse rôliste qui avait fait une vidéo marrante en 2022.
J’avais un peu peur car c’est un scénario qui est plus complexe que les autres et qui va sûrement encore évolués sur les différentes façon d’obtenir des informations. On démarre directement à la maison de retraite, le groupe reste ensemble et ne se séparé qu’à deux reprises. Pour une fois, je file quasiment toutes les informations assez rapidement, il faut juste rassembler les pièces du puzzle ce qui n’a pas été aisé. J’ai apprécié les faire courir dans toute la maison, je menace, je repars, une course poursuite assez fantastique qui elle va devoir rester.

J’enchaine avec « Il court, il court le chaton » de 13h à 13h. 2 joueurs ont déjà joués à Cats, mais ça ne les empêche pas de galérer avec le PNJ très chiant. Tout se passe très bien, mais à force de s’épuiser, l’un des chats utilise son déplacement temporel pour indiquer que le chaton a vu juste et les moyens à prendre avant qu’ils ramènent ce dernier au conseil de Paris. Première fois pour moi que les agents rentrent peu dans le bar, par contre super bonne utilisation des talents. Le paquet de PNJs choisis a su les utiliser à bon escient, c’est trop des badass.

De 13h à 15h, je repars sur « Rififi et chamailleries »  avec 4 joueurs (une joueuse a été kidnappé par sa précédente partie) et un seul joueur ayant joué à Cats, ou cette fois, les joueurs en voient de toutes les couleurs pour trouver la source du problème. Après tant d’aventures, ils ne s’attendaient pas à ce que ledit problème soit aussi … petit d’un coup. Pas de spoilers.

Petite pause déjeuner et la dernière partie de la convention se clôture sur « Chasino royal » de 17h à 19h. Hormis la groupie, je n’ai qu’un futur MJ qui voulait voir un peu de quel poil on se chauffe dans un scénario. Les chats vont résister à presque tout les obstacles, les obligeant à faire plusieurs déplacement temporel pour finalement arriver proche de la salle et créer un miracle devant des prêtres et libérer ainsi la voie pour leurs missions.

Au total, sur la partie sauvage, 4 joueurs dont une femme et un joueurs ayant joué à Cats auparavant. Sur les parties stands, je ferais donc 8 parties avec un total de 38 joueurs dont 10 femmes et 4 adolescents de 10 à 14 ans. C’est assez rare d’avoir si peu de femmes pour moi, mais maintenant que le jeu de Cats ! La mascarade est plus connu, c’est normal de voir plus d’hommes tester ce jeu. Et parmi tous les joueurs 38 – 3 = 35), seuls 6 d’entre eux avaient déjà joués une fois à Cats sur un petit scénario officiel ou maison. Comparés à l’année dernière, j’ai l’impression que j’ai eu plus de joueurs pour une première découverte du jeu et je trouve ça très cool.

 

RENCONTRES & COPAINS

 

Cette année, la convention est passée en 3h.  J’aurais pu croire avoir rêvé tellement je me suis amusée à mes tables et dans la convention. J’ai pu passé une bonne partie de mon vendredi entre plusieurs stands, discuter avec des amis et retrouver de vieilles connaissances. 

Le reste du weekend, c’était plus au bon vouloir la chance pour voir du monde sur mes temps de pause, mais j’ai eu quelques bonnes surprises. C’est toujours un plaisir avant tout de retrouver nos amis de chez BBE, et de faire la rencontre de Maxime. Je ne le dis pas assez mais je suis extrêmement reconnaissant qu’il ait brossé l’image du jeu de rôle qui manquait de poils à mon sens dans la V1.

Pour le tour de convention, ma chronologie est un peu biaisée, mais voici quelques petits temps forts parmi pleins d’autres pendant le weekend :

  • Aller aux éditions Leha pour prendre des nouvelles de Didier Guiserix et Philippe Mocci. Et repasser plus tard lors max et la moitié arriveront dans la soirée avec Némo.
  • Se retourner et voir Céline, une ancienne de Leha qui s’occupe maintenant de la maison d’édition cent Sucres et avec qui je dois prendre un café-verre sur Paris pour discuter projets et communication. 
  • Faire un coucou à Frimae qui est souvent dans les stands proches de l’entrée. J’ai passé mon temps à porter les Boucles d’oreilles achetées post-octogones 2021 et à rediriger les gens qui appréciaient son travail vers son stand pendant les 3 jours. 
  • Longer rapidement les allées ou il commence à y avoir du monde pour faire le chemin à l’envers sur mon parcours et tomber sur Florent Moragas (Odonata Editions) sans costume (mais qui pourrait lui en vouloir vu la fournaise du vendredi)
  • Je fais un discret coucou à Kerlaft et je pars vers le stand des JDR Alternatifs, ou tout le monde n’est pas encore là mais ou on retrouve déjà Julien Pouard, Melville, Melouch, Eugénie et cie. Cette année je ne craque sur aucun jeu, j’ai pas encore pu joué à ceux des deux dernières années, mais j’observe quelques nouveautés à placer sur ma liste pour plus tard.
  • S’ensuit le stand de Ceizyl, j’ai raté mon jet de frousse pour Chewba (MathemTv), pour dire coucou à notre juré de #Unpetitjdr2023. D’ailleurs, il serait bon que je fasse des flyers pour parler de nos JDRs accessibles gratuitement dans leurs V1. Je vais préparer des posts sur les réseaux sociaux déjà.

  • On continue sur le stand de la FFJDR, ou Marie m’accueille avec un grand sourire. On a le temps de rediscuter avec Sybille et Mickaël, d’un ancien projet qu’on pense encore valable pour une bonne publication. Je suis extrêmement motivée, même si je sais que ce sera peut-être compliqué d’arriver à mettre en avant le tout. Marie me (re)présente d’ailleurs Diane (de la clef des rêves), rencontrée à Ludicité en 2022. On parle article, jeu de rôle et thérapie. J’ai bon espoir de la recruter pour D1000 et D100 car les projets de cette association sont vraiment supers intéressants. 
  • Juste à côté, c’est le GROG. On parle version de site, évolution, critères pour ajouter son JDR à l’annuaire et mon envie de voir aussi des liens d’articles médias ou de parties d’actual play être recensés sur les fiches de jeux de rôles. De fil en aiguille, je me propose même pour remonter une base médias-influenceurs afin que le GROG les contactent pour qu’ils proposent les fameux liens liés à telle ou telle fiche. A voir si ça se concrétise. 
  • Un poil plus loin, je tombe au pôle jeu de rôle libres sur Yakaab. Je l’embarque pour aller me chercher une bière à la buvette tellement il fait chaud et on discute jeu de rôles, jeux en cours de développement à la caravelle, cout des illustrateurs et petits jeux à lui. L’un d’entre eux a attirer mon attention : un jeu mi jeu de rôle, mi jeu de carte à destination d’un public familial pour jouer avec les enfants facilement. Ni une ni deux, je l’embarque pour un premier pitch chez Leha. J’ai eu peur qu’il m’en veuille mais au final il a oser se lancer sur l’exercice et c’est tout ce qui compte. 
  • Samedi, on m’appelle pendant ma pause au stand BBE, j’apprends que Scratchy me cherche (oui je l’ai poké pour utiliser son systeme pour un projet de Unpetitjdr) et je suis super heureuse de pouvoir le rencontrer en vrai. On discute site web, fonctionnement, version à venir et surtout RGPD et gestion des utilisateurs. Je ne sais pas développer mais j’aime parler informatique et organisation d’un site. Et j’ai encore plein de petits retours à faire. 😉
  • J’ai aussi vu Xavier et Sinclair qui se sont pointés pour faire coucou de loin pendant mes parties de samedi matin. Une grosse surprise avec une décision prise sur un coup de tête de passer à octogones pour une fois. Je les rejoins pour discuter pendant ma pause juste après avoir vu scratchy.
  • J’ai aussi pu voir Nathalie Bagey, une jeune femme ayant participé au défi Jeramenmafraise cet été sur linkedin et avec qui je me suis liée sur le groupe whatsapp. J’ai finit par abandonner l’idée du verre avec les femmes de ce défi sur Lyon, je ne voulais pas compliquer trop ma logistique, mais une autre fois. J’ai même eu l’occasion de lui indiquer en première qu’elle avait été cité dans un article de france info

  • J’ai aussi discuter un moment avec Emmanuel Gharbi des jeux à venir chez Don’t Panic Games dont un qui est en court par ici (il ne vous reste que quelques jours).
  • Merci à Kerlaft pour son enthousiasme et la vodka tagada apportée en partie sauvage
  • Cette année, pas de Sébastien Fajal à une table de cats, mais on a pu rencontrer Amadou et son amoureuse

  • Je n’oublie pas Phy Rotsand, mon photographe presque personnel en convention qui m’a fourni beaucoup de photo pour cette convention comme d’habitude et m’a permis d’avoir une bière pendant mes 6h de jeu du matin.

 

J’ai passé pas mal de temps à vadrouiller entre les stands, je n’ai d’ailleurs visiter que le 2e niveau pendant toute la conv. C’est très difficile d’avoir la mémoire de Nurthor le noir qui arrive à namedropper tellement de monde ! Je suis certaines d’avoir vu beaucoup d’entre vous de loin, je n’avais pas assez de temps pour venir voir tout le monde (même pas Acritarche qui pourtant m’avait promis de la bière) mais j’espère me rattraper quitte à tout noter sur un bon calepin.

Ceux qui m’ont vu et ont discutés avec moi, même juste avec un sourire savent que je pense à eux. 😉

C’est quoi ta prochaine convention ?

Dans tout les cas, sachez que je ne serais pas à Ludicité pour cause de Partie de Pavillon Noir le même jour (mais on m’a miaulé dans l’oreille que la jeune génération que j’ai initié au jdr avec Cats prends la relève). J’ai du refuser d’aller aux Utopiales avec Projets-R peu de temps avant Octogônes car ma charge de travail est trop incertain. Sinon, je prévois de participer d’ici la fin de l’année au Rôlevent, en tant que joueuse ou meneuse.

Pour les parties de Cats, le discord continue et va proposer des ateliers, discussions et parties. Ne serait-ce parce que j’ai besoin de playtesteurs… ^^

Pour 2024, je peux déjà annoncer que nous serons à Kaysersberg avec certains rôlistes de renoms. Et peut-être que l’auteur de Cats sera à Trolls & Légendes, il y a des bruits de couloirs qui disent que l’auteur aime la bière et les Belges. Un très bon combo ! ^^

Je n’ai pas eu d’autres propositions pour l’instant de conventions, mais vous pouvez me faire signe. Tout en sachant que je prépare également de mon côté, l’organisation d’un ou plusieurs évènements sur Paris.

Merci encore à Anthony de m’avoir proposé d’être meneuse pour Cats sur le stand BBE pour une seconde année. Je ne sais pas si c’est quelque chose qui me sera proposé chaque année ou juste à chaque nouveau supplément de Cats, mais je suis ravie de pouvoir faire jouer ce merveilleux jeu.

 

Écrit par Kinayla

Rôliste passionnée, toujours à la recherche d'informations pour aider à s'organiser et se faire plaisir, en association comme les pieds sous la table

Retrouvez moi sur Itchio: https://kinayla.itch.io/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings