Ludicité 2022 : la convention des jeunes joueurs félins !

Si Kaysersberg est ma madeleine de proust, Ludicité reste la convention ou je joue le plus avec de jeunes joueurs à Cats ! Un centre de formation du simiesque hors norme, je vous emmène dans mon aventure 2022.

 

La convention Ludicité

 

 

Ludicité a son charme et caractère propre, pourtant elle fait partie des ces conventions qui ont dépassés la dizaine d’éditions en France. En 2022, on a pu constater que parmi mes conventions préférées : le festival du jeu de rôle de Kaysersberg a fêté sa 16ème édition, Octogônes fêtera en octobre prochain, sa 12ème édition ; Ludicité elle vient de passer son 14ème anniversaire.

Mais qu’est-ce donc que Ludicité ? La première fois qu’on m’a parlé de cette convention on me l’a décrite ainsi : une convention comme à l’ancienne, ou on joue dans des squats jusqu’au petit matin.

 

 

 

 

 

Est-ce donc la réalité, me demanderez-vous sûrement ? Oui, mais c’est cette particularité qui fait toute l’originalité de cette convention parmi celles qui ont suivies par la suite. Il ne faut pas oublier que cette convention est organisée par une brouette de bénévoles de l’association Lamad (la mare au diable) et que malgré quelques difficultés techniques ou logistiques, c’est la convention de la débrouille ou on n’est jamais déçu du résultat.

Si en 2013, je trouvais la convention très jdr et adulte, elle attire de plus en plus d’enfants et de familles. D’ailleurs, n’hésitez pas à lire mon précédent retour lors de Ludicité 2018 pour en apprendre plus sur cette convention nomade.

L’avantage du lieu cette année était d’être à 10 minutes à pied de Mairie des Lilas. C’est une localisation plus proche des racines de cette convention, proche métro, mieux fléché. Je suppose aussi qu’après deux années covid, les gens ont aussi eu plus envie de sortir.

 

Parties de jdr

 

A savoir, j’étais également présente lors de Ludicité 2019 mais je n’ai pas fait spécialement de retour cette année-là par manque de temps avec le travail. En 2019, j’avais géré rapidement les associations et les MJs pour la partie JDR, mais le public n’était pas au rendez-vous pour un lieu, pourtant grand et aéré, à St Ouen. Ce qui n’avait pas empêché mes jeunes joueurs de me choisir la meilleure table, la seule avec des bancs moelleux (normal pour un chat). J’aurais bien également participé en 2021, mais nous avions prévu depuis très longtemps un weekend familial avec mon mari que nous ne pouvions pas décaler.

Concernant 2022, j’avais prévu de reprendre cette même tâche à minima mais avant que je lance l’appel, la FFJDR s’était proposé pour en remplir 10. J’ai donc décidé de léguer cette partie,en précisant bien qu’il faudrait m’inclure dans les 10 tables puisque je serais là avec Cats ! La Mascarade.

Le résultat, c’est qu’on a fait une opé féline avec la FFJDR et j’ai tapé la pose avec mon beau Kakemono de chez BBE (et oui, les vrais chats avec du poil ont le droit d’emprunter du matos de com). Merci encore pour cette superbe photo, miaou !

Niveau partie, j’ai croisé deux anciennes joueuses que j’avais initié au jeu de rôle en 2017 avec Cats : Garance et Maya. J’ai pris un sacré coup de vieux, déjà 5 ans que j’ai fait découvrir ce jeu et elles grandissent tellement vite ! Je donne quelques infos à l’accueil et décide de garder mon format a partir de 8 ans.
La convention démarre a 14h00, j’ai à peine le temps d’attraper un verre et mes deux joueuses me demandent une partie avec deux autres joueurs (un garçon et une fill) qui n’ont jamais joué au jeu de rôle. Après vérification, j’ai fait le scénario de la ferme avec Maya et Garance en 2017 et en 2018 (et elles en gardent un souvenir très précis sur les évènements), ainsi qu’un scénario dont je ne me souviens pas en 2019 (peut-être sauver le chaton ryan).

Ce sera donc leurs 4èmes parties de Cats et ce jeu a clairement un gout de « Reviens-y » annuel. Pour éviter d’avoir le même scénario de nouveau, nous nous lançons sur le scénario « Qui donne sa langue au chat » pour 1heure de jeu. Ce format convenait très bien pour des enfants plus jeunes, mais les plus expérimentés ont trouvés cela un peu court.

Il faudra donc que j’avise un peu mieux mon format pour faire des parties Initiations et des parties pour des joueurs expérimentés. Maya a largement l’expérience nécessaire pour jouer sur des parties adolescents et adultes comme Tankred.

Nous terminons donc vers 16h, je prends une heure pour vadrouiller tout en ayant accepté de refaire une partie à 17h. Les deux nouveaux joueurs, ayant tellement entendu de bien du scénario à la ferme, me demandent à y jouer et amènent deux autres joueurs (encore un garçon et une fille). Lorsque nous nous installons, Tankred arrive et je lui propose de jouer a celle-ci s’il veut refaire le scénario ou alors de jouer à 18h30 sur une partie promise pour des adultes et ados. Il décide de faire les deux et sera un soutien énorme.
Le timing est tout aussi serré, on part sur 1h30 de jeu avec explications. Bien qu’elles soient réduites, les enfants posent 36 questions et j’observe un meilleur jeu quand ils savent ce qu’ils peuvent vraiment faire avec des chats foufous. La qualité du jeu est meilleure, clairement meilleur quand je prends le temps d’expliquer certains points, mais il faut que je prévoie maintenant 2heures de jeu avec explications. Il suffira de partir sur une heure de jeu et d’étendre de 30 minutes au besoin.

A 18h30, rebelotte, on repasse sur une table avec deux adultes et deux adolescents. Ce sera la dernière car j’ai un anniversaire le soir et on sera déjà en retard. Tous les joueurs ont déjà fait du jeu de rôle : un adulte a déjà joué a Cats avec l’auteur (petite pression), Tankred a déjà joué avec moi donc je suis contente de le retrouver car il a de vrais bonnes idées et joue très bien, par contre le dernier adolescent a déjà écris un jeu de rôle mais n” a jamais joué au jeu de rôle. Comme quoi !

La partie se passe bien, la maison crame in extremis et les joueurs sortent ravis. Je n’ai fait que trois parties, le temps passe trop rapidement et je serais probablement rester pour des parties en 3heures si je n’avais pas eu l’anniversaire de mariage de deux amis auxquels je tiens énormément. Du coup, je remballe le kakemono, mes affaires, je discute avec Seb autour d’un dernier verre pour voir quand on prends la revanche de zombie asocial club et nous filons de la convention…

 

Rencontres et copains

Arrivée donc sur les coups de 13h45, je retrouve des têtes familières (mais dont ma mémoire refuse de me redonner leurs noms) rencontrées aux Caves Alliées devant l’espace ou se trouve la convention Ludicité. Après quelques minutes de bavardages, j’écris à Dragan et sur le groupe orga pour dire que « le chat est à la porte ». J’aurais beau gratter, je ne suis pas sure qu’on m’ouvre autrement et j’enfile mes oreilles rapidement avant qu’un humain ne m’ouvre.
Je retrouve Nishruu et Colin pour la partie Opale Röliste, Dragan et Marie pour la FFJDR. J’observe le stand Hoshikaze dans un coin, mais je n’ai même pas pu discuter avec eux. Le buffet étant encore présent pour les orgas, stands et bénévoles, je remplis une assiette et déjeune en 4ème vitesse.

Un peu plus tard, je fais donc meilleure connaissance avec Marie qui reprend le pole event et Samuel, le nouveau CM de la FFJDR. Je suis très contente de voir des petits nouveaux dans l’équipe et j’ai très hâte de voir ce qui va être fait. Il semble que le nombre de tables n’est pas énorme.C’est une asso jdr du 13ème « La clef des rêves », qui me permet gentiment de mener mes parties de cats en leur empruntant une table.
Hormis quelques têtes telles que celles de Johan Scipion et Seb Lenoir, j’ai du mal à retrouver mes marques. La ligue ludique est aussi là, fidèle au poste, mais je ne reconnais personne. Jusqu’à ce que Jeuvodent me fasse remarquer qu’il a déjà mener sous la bannière ligue ludique sur un pôle Jeu de rôle que j’avais organisé.

Soyons honnêtes, ça me fait extrêmement bizarre quand je ne reconnais personne. J’ai organisé beaucoup de stands et rencontrés beaucoup de jeunes meneurs, donc j’ai parfois l’impression de vieillir très rapidement ou de n’avoir plus assez de contacts avec ces associations puisque je n’organise plus que très rarement des stands et pôles jdr. Je leur propose de venir mener en boutique à l’occasion, j’ai un kakemono cats pour les démos donc autant s’en servir. 😉

 

La petite conclusion

J’avais dans l’idée en 2018 de m’investir plus au niveau orga de la convention, mais je suis quelqu’un d’assez carré et des premières informations que j’avais pu récupérer, organiser ludicité est une organisation plus libre que ce à quoi je suis habituée. Si le challenge m’avait attiré, le temps montre bien que je n’ai pas réussi à faire de la place dans mes projets pour mener celui-là. C’est donc un projet qui se termine pour moi, je dois trouver l’énergie pour beaucoup de choses et mes priorités ont changées. 😊 Allez hop ! un tri a la marie kondo ne fait jamais de mal (cf. Trier et choisir ses projets JDR).

En attendant, je dois créer de nouveaux scénarios jdr, peut être avec moins de plans et continuer de faire jouer tous ces jeunes qui reviennent à chaque édition ou je me trouve pour jouer la suite. D’une année sur l’autre, j’aurais moins besoin de réexpliquer les choses, les mécanismes se mettent en marchent. Je reviendrais si la date me le permet en 2023, c’est sur et certain. Et j’espère cette fois-ci avoir le temps de faire plus de partie adulte en soirée et nuit.:^^

 

 

Share this post:
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire