OctoGônes 2017 : 14h de meujeutage et une voix cassée plus tard

Heureusement que l’exercice se restitue par écrit plutôt que par oral, sinon vous écouteriez  le discours à peine audible d’un chewbacca, à la voix aiguë et enrouée. La très célèbre convention Lyonnaise de 3 jours mérite bien son titre et je peux dès maintenant cocher la case “fait” pour OctoGônes dans ma liste des conv’ mythiques à faire (qui est quand même assez longue).

 

Le weekend a été très productif et comme c’est mon premier retour de convention, j’espère ne rien oublier d’important. Mais commençons d’abord par le début pendant que je continue à m’enfiler allègrement des bonbons au miel en rédigeant cet article.

Du plus loin que j’ai pu trouvé, Opale Rôliste participe sans faute à Octogônes depuis 2011 (soit depuis la 2ème édition), et envoie chaque année une équipe de MJs (qui rejoignent les rangs des bénévoles de la convention) pour initier et faire découvrir le Jeu de Rôle. J’ai donc tenté ma chance cette année, en tant que référente pour l’équipage Opale comprenant 5 autres MJs.

Nous sommes partis en voiture le vendredi matin vers 7h30 pour arriver vers 13h30 à l’hôtel de notre chauffeur et rejoindre la convention illico presto. J’ai pu faire quelques fiches pré-tirés de Cats sur la route, pour compléter ma future collection de 72 fiches (3 par race de chat de ma boite à face de matous, cf. image ci-dessous).

 

 

Le lieu de la Convention est bien desservi par les transports, il est aussi extrêmement grand et pratique, donc plus facile à découper pour les organisateurs. Le plan a été réellement bien pensé et géré, je crois que cela faisait longtemps que je n’avais pas vu autant de place dans les allées d ‘une convention (probablement depuis le tout 1er Geekopolis en 2013) et cela fait une réelle différence dans l’ambiance qui s’en est dégagée.

Il y avait énormément de Pôle de jeux et chacun avait son propre espace, mais je n’ai pas vraiment visité la partie jeux de plateau, figurines ou GN car j’étais avant tout là pour le Jeu de Rôle (et j’avais aussi beaucoup de monde à voir). J’avais planifié 4 parties au préalable sur le site conventions-rolistes.org, qui permet de gérer l’inscription des MJs comme des joueurs, pour en ajouter 3 sur place en flux tendu le samedi après-midi en tant que MJ de réserve.

(Joueurs de Cats, formés et parés pour la Mascarade)

 

Au total 7 parties de 2 heures (soit 14 heures de meujeutage) : 5 parties sur mon scénario phare pour empêcher la mascarade d’être dévoilée par une application smartphone qui traduit ce que disent les chats, une partie sur mon scénario à la ferme – simple et sans mission – pour des jeunes de 13-14 ans et une partie sur un scénario récent et crée cet été avec des joueurs : une enquête pour trouver pourquoi des humains avinés et sentant l’herbe à chat près de la Foire du Trône, réussissent à avoir des conversations plus où moins intelligentes avec des éveillés.

J’ai passé un excellent moment avec chacune de mes tables  et cela se sent dans les retours en fin de partie (les photos sont sur Facebook). Ils m’ont dit avoir appréciés pouvoir se lâcher et rigoler un peu plus par rapport aux autres jeux proposés, mais n’oublions pas que Cats! La Mascarade sera toujours joué aussi sérieusement que le veut son MJ. C’est pourquoi je demande toujours aux joueurs de déterminer ensemble leur envie de jeu sur une échelle allant de fun à sérieux. J’adore jouer un bon mix de Cats-fiasco, mais je fais jouer avant tout pour que les joueurs passent un bon moment ensemble.

Parmi ces tables, je pense avoir donné envie à deux jeunes filles et une adulte de devenir MJ sur Cats (et elles ont déjà le livre), sans oublier de leur mentionner le groupe Facebook d’entraide, qui existe depuis Septembre 2017 pour parler de : scénarios, règles, asservissement de la race humaine, etc. Pour le reste, ils ont tous participé au brainstorming d’idées pour créer de nouveaux scénarios et j’ai pu en récolter une vingtaine environ. Mes deux idées préférées sont : déjouer un attentat terroriste dans un avion et une course entre factions pour mettre un chat dans un foyer présidentiel.

 

Hormis ça, j’ai eu quand même le temps de profiter un peu de la buvette même si j’aurais aimé voir plus tôt qu’on y vendait des glaces pour calmer ma gorge irritée (prendre froid, plus être mj, ne fais pas bon ménage ^^). La nourriture était vraiment super avec une file d’attente réservée aux exposants et bénévoles, une équipe organisée et réactive mais je regrette un peu qu’il n’y ait pas eu plus de chariots passant parmi les tables JDR. Beaucoup de MJs (et joueurs) comme nous, ont enchaînés les parties sur plusieurs heures sans pause ou avec une file ) la buvette trop importante à certaines heures.

Mais dans l’ensemble, je suis vraiment très contente du travail accompli par les organisateurs en amont et des bénévoles. Faut-dire qu’ils avaient la classe avec les foulards et les oreillettes talkie-walkie de supers agents ! Encore merci à Sil Goupil d’avoir toujours pris le temps de répondre à nos questions, en souriant et avec la plus grande des patiences.

 

Pour le reste, mon weekend a été divisé entre dire bonjour aux amis, rencontrer du monde et discuter de projets ultra intéressants. J’ai raté bien évidemment du monde dans la foulée, mais après 4 ans de passages en conventions et plus de 400 rôlistes dans mon réseau Facebook, c’est monnaie courante.

J’ai quand même pris un peu de temps pour aller voir les stands des copains tels que : Lapin Marteau, Deadcrow Studio, Les Courants Alternatifs (beaucoup de très bons jeux !), JDR Editions, Insectopia, Kerlaft le rôliste (juste en face du pôle jdr, donc j’ai beaucoup traînés par là), les Editions LEHA, etc.

D’ailleurs je suis ravie d’avoir enfin pu voir l’annonce pour l’édition prochaine de Star Marx et le kit d’initiation de MEGA chez ces derniers. J’avais en effet participé à un playtest avec Didier Guiserix il y a 2 ans et suit depuis, les actualités de sa ré-édition avec grand intérêt. Sachant que je ne le croise plus très souvent, on a discuté un peu de nos vies et projets. On a notamment parlé de mon jeu pour le Game Chef : Spirit Totem, dont le concept a eu l’air de lui plaire et j’avais par chance une copie imprimée avec moi ce weekend (que j’ai fini par lui laisser).

 

J’ai aussi pu rencontrer du monde, découvrir des projets et avoir des discussions très enrichissantes, ce qui va se traduire dans la composition et les thématiques de mes prochains articles : communication des associations, outils à utiliser et tutoriels pour certains, etc.

J’hésite encore à rédiger des articles sur mes précédentes expériences en conventions en tant qu’organisatrice de stand ou MJ. Si ça vous intéresse, faites moi signe !

 

Bref, OctoGônes c’est fini et heureusement que je vous écris, car j’ai toujours la voix cassée… Si vous y étiez, n’hésitez pas à me raconter ce qui vous a marqué lors de cette convention.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *