6ème défi PTG/PTB « La Revanche »… We’ll be back

Cette année encore, nous avons décidé, les jeunes et moi, de participer à ce petit concours fort sympathique qu’est le Défi Trois Fois Forgé. Lorsque je dis “Les jeunes et moi”, je veux bien entendu parler des jeunes en situation de handicap que j’ai la joie d’accompagner dans le cadre de mon travail, et que j’initie au jeu de rôle. Je devrais même ajouter que depuis cette année, s’est joint à nous ma collègue psychologue de l’établissement qui ne boude pas son plaisir à découvrir l’univers riche du JdR.

Si “Le Défi Trois Fois Forgé” ne vous évoque rien, en voici un résumé des principes :

 

Le 3FF mais qu’est-ce ?

 

Le Défi Trois Fois Forgé, 3FF pour les intimes, se déroule en 3 phases créatives et 2 phases d’évaluation. Plusieurs créateurs y imaginent des jeux de rôle avec une contrainte en matière de temps et de nombre de signes.

Lors de la première phase créative, l’auteur de ce que l’on appelle 1ère forge est libre d’écrire ce qu’il veut pourvu que son jeu : 1 soit jouable, 2 comprenne un nombre de signes (espaces compris) qui soit dans la fourchette donnée, 3 soit rendu dans les temps.

Lors des deux phases créatives suivantes, répondant aux doux noms de 2ème forge, et 3ème forge, (ou Trempe et Recuit si vous avez des notions de résistances des matériaux et voulez vous la péter comme moi dans les diners mondains) les jeux sont redistribués entre les auteurs pour être repris et augmentés, voir modifiés ou complètement réécris si tel est la volonté du forgeron. Là encore 3 conditions : 1 que le jeu soit jouable, 2 que les fourchettes de nombre de signes soient respectées, 3 que le travail soit rendu avant échéance.

Il est à noter que tout au long du défi, les orgas vous proposent des sélections de lectures bourrées de bons conseils pour créer son propre JdR. En sus, pour la 3ème et dernière forge, les orgas proposent un canevas de mise en page pour ceux qui, comme moi, ne sont pas très à l’aise avec le maquettage de leur œuvres (ce qui ne veut pas dire pour autant que je l’utilise, mais ça peut être utile).

S’en suivent 2 phase d’évaluation.

La première est réalisée par les pairs auteurs-forgerons en s’appuyant sur une grille d’évaluation fort bien pensée et maintenant éprouvée pour proposer une note sur 20 à quatre jeux confiés à chaque évaluateur. Là encore, il y a quelques contraintes à tenir : 1 Temps limité, 2 Nombre de signes plancher, 3 Critiques constructives et règles évidentes de respect.

Cette première évaluation permet de désigner les heureux demi-finalistes qui verront leur jeu évalué par un jury au top et, en plus de lots très intéressants offerts par BBE, décrocherons peut-être un contrat d’édition de leur bébé.

 

Le groupe fantôme et sa participation

 

Pour la deuxième année consécutive, le groupe fantôme (c’est le pseudo qu’ils se sont choisi l’an dernier), constitué de jeunes déficient intellectuels de 14 à 20 ans avec ou sans troubles associés, à tenter de participer.

Pour la deuxième année consécutive, le pandémie COVID, mais aussi les difficultés d’organisation liées au calendrier et emplois du temps des uns et des autres sont venu perturber cette participation.

Cette année, le groupe fantôme à même dû jeter l’éponge, faute d’avoir pu se réunir. Grosse déception !

Cela s’annonçait plutôt bien pourtant avec 6 jeunes motivés et fourmillant d’idées. Qui plus est, certains ayant participé l’an dernier avaient déjà une idée des points importants sur lesquels veiller.

Une première forge basée sur une licence bien connue d’un jeune homme dans une école de sorciers a vite émergée une fois toutes les idées listées et une à une validée ou écartée. La note d’originalité du jeu en question tenait dans un fait crucial dans cet univers magique mondialement connu : la magie était en panne !

Confiant, le groupe fantôme partait en vacances avec de bons espoirs de faire un bon concours !

Nous avions quelque peu oublié que les réunions du groupe fantôme sont le jeudi et que deux jeudis étaient fériés cette année en plus des congés en plein concours…

La deuxième forge arrivant en cours de congés, il était convenu de se réunir sur un jeudi matin, le seul restant, pour travailler ardemment dessus. Jeudi qui se trouvait être aussi l’échéance à laquelle la forge devait être rendue.

Et là, PLOUM ! Je me retrouve coincé à domicile avec mon petit dernier malade ! Je contacte ou plutôt j’essaye de contacter les quelques jeunes qui ont accès aux nouvelles technologies de communication, je leur explique la forge reçue, requière leurs idées et rédige en toute hâte le document, vite fait, mal fait, mais rendu dans les temps pour éviter l’élimination.

Troisième et dernière forge. 2 semaines pour la rendre, 2 jeudis parmi lesquels un jour férié…

Et RE-PLOUM ! Cas de COVID dans l’établissement ! Impossible de se réunir car je dois remplacer une de mes collègues absents et plusieurs jeunes sont absents aussi.

Et voilà comment le groupe fantôme a dû renoncer à sa participation 2021.

 

Ce qu’il faut en retenir

 

Au-delà des difficultés et impondérables qui cette année encore nous ont empoisonnés, le Défi 3FF est pour moi un outil formidable pour ces jeunes. Et quelques soient les aléas et échecs, le groupe fantôme, s’il existe encore l’an prochain, reviendra.

Plusieurs raisons à cela :

Tout d’abord, le fait de réunir ces jeunes, non plus seulement pour jouer ou co-animer, mais pour créer un jeu de rôle crée une émulation propre à développer leurs capacité d’attention et d’engagement dans l’activité JdR.

D’autre part, leur participation à ce concours renforce fortement la cohésion du groupe et l’on y observe comment certains émergent comme leaders, comment chacun vient trouver sa place et joueur sn rôle, comment ils font réellement équipe, mobilisés et galvanisés qu’ils sont par cette démarche.

Enfin, la création leur permet d’exprimer toute leur inventivité et leur imagination, sortant du cadre des jeux que leur propose habituellement pour oser proposer quelque-chose de foncièrement nouveau pour eux.

 

Un auteur se révèle

 

Hors du concours, un jeune que nous nommerons « Tigre » m’a confié travailler sur une idée de jeu de rôle qu’il développe. Il l’a même fait tester à l’ami de sa mère (qui par le plus grand des hasards se trouve être rôliste).

En voici le concept :

« Les personnages joueurs sont des cosmonautes/astronautes/spationautes envoyés en mission dans l’espace pour récupérer les fragments de Jupiter éparpillés dans l’univers suite à l’explosion de la planète ».

Ce même concept développé en synopsis précise que :

« Chaque mission est prétexte à la découverte de civilisations extra-terrestres, à la rencontre avec des créatures de l’espace, à la confrontation à de multiples dangers. Les PJ doivent donc récupérer les fragments pour les rapporter sur terre afin que des analyses permettent de comprendre ce qui a fait exploser Jupiter et menace peut-être les autres planètes du système solaire, terre y compris, déjà fortement impactées par le souffle de l’explosion. Mais ils doivent aussi surmonter les multiples dangers, tout en veillant à bien surveiller leurs trajectoires et leurs réserves d’oxygène, nourriture, carburant, etc. Chaque retour sur terre les voit récompensés par une montée en grade (niveau) et envoyés sur de nouvelles missions toujours plus périlleuses, et ce, jusqu’à ce qu’ils obtiennent le grade tant convoité de Directeur de la NASA. »

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve personnellement qu’on a là un potentiel tout à fait intéressant.

Souhaitons à Tigre un bon développement et peut-être même un certain succès pour ce jeu de rôle original.

 

En résumé

 

Le Défi 3FF de PTG/PTB est une occasion formidable de mettre sur papier et partager vos idées créatives. 

Même si vous n’êtes pas sûr d’aller au bout, tous les échanges entre auteurs, les bons conseils de création fournis par les orgas, et le simple fait de participer en essayant de tenir les contraintes est un excellent exercice qui ne pourra que vous permettre de progresser !

Bref : Lancez-vous et venez participer l’an prochain ! 

 

Toutes les infos sur : https://ptgptb.fr/defi-troisfoisforge

Share this post:
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

2 commentaires

  1. Excellent !
    Quelques soient les embûches sur sa route, je souhaite le meilleur pour le Groupe Fantôme !
    Pour le jeu de quête spatiale, un travail en collectif peut se faire dans la “So You missed a game jam deadline” jam 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire